TV Shows reviews

Person Of Interest et pas qu’un peu !

Publié le

Continuons sur la lancée de la semaine dernière. Après Marvel’s agents of shield parlons un peu de la série Person Of Interest.

wallpaperpersonofintere

Voici la bande annonce de la saison 1.

Crée par Jonathan Nolan, produite par J.J. Abrams et diffusées par CBS, cette série a vu le jour en septembre 2011. Mélange d’espionnage, thriller, drama, action mais aussi comédie (si si c’est vrai !), elle arrive sur les écrans sans crier gare et on se demande un peu ce que peut nous réserver un tel show crée par Jonathan Nolan (le frère de christopher, qui est déjà à l’origine de rien de moins que Memento, le Prestige, les deux dernier épisodes de Batman, Man of Steel, et bientôt sur les écrans Interstellar) et produit par J.J. Abrams le prodige des séries et du cinéma (qui il faut l’admettre à fait du bon, du très bon, mais aussi du mauvais dans certains cas…).

On continu en vidéo avec la bande annonce de la saison 2, mais attention, si vous la regardée, ça s’appelle du SPOILER !!!

La série suit les aventures d’un ex-agent paramilitaire de la CIA John Reese (Jim Caviezel) qui, présumé mort, aire dans New-York et se retrouve malgré lui mêlé à une rixe qui le place dans le collimateur du lieutenant de police Joss Carter (Taraji P. Henson). Heureusement pour John, le mystérieux milliardaire Harold Finch (Michael Emerson) le fait sortir du poste de police et l’engage afin qu’il l’aide à retrouver les Person Of Interest. Finch est en réalité à l’origine de la création d’une Machine – comme il l’appel – qui est un système de surveillance de masse, et plus précisément une intelligence artificielle qu’il offre au gouvernement pour éviter un nouveau 11 septembre. Ce système est capable de prédire les actes terroristes dans le monde en s’appuyant sur de nombreuses données comme les enregistrements de caméras de surveillance et des appels téléphoniques ou les antécédents judiciaires. Cependant la machine repère aussi les crimes entre citoyens ordinaires considérés comme mineurs par le gouvernement. Les autorités ayant décidé de ne pas tenir compte de ces données Finch s’est laissé une porte de sortie et reçoit chaque jour les numéros de sécurité social des personnes impliqués à New York ou dans les environs. C’est personnes sont les Person Of Interest que lui et Reese vont tenter de retrouver, car la Machine ne leur donnant qu’un numéro de sécurité social sans détails, ils ne savent pas s’ils cherchent l’assassin ou la victime. Ils finiront petit à petit par constituer une équipe avec le lieutenant Carter qui les rejoindra, mais aussi un autre lieutenant anciennement véreux Lionel Fusco (Kevin Chapman), ainsi que Sameen Shaw (Sarah Shahi) et Samantha Groves alias Root (Amy Acker). Bien entendu, toutes leurs actions vont finir par contrarier de nombreuses organisations criminelles.

Une petite photo d’une partie du cast.

person-of-interest-sdcc2013

Après avoir déjà vu les 3 première saisons (la 4éme venant d’attaquer en septembre), le plaisir est toujours le même.
La première saison commence sans prétentions, le personnage de Reese est attachant, il cache un passé lourd de secret et est très clairement traumatisé par certains événements. De plus, Reese est assez sarcastique et fait preuve d’un humour caustique toujours très bien placé, rare, mais sortant toujours exactement au moment où il faut. Finch quant à lui est tout aussi mystérieux, et beaucoup plus en retrait dans un premier temps. Toutefois, au fur et à mesure des épisodes, on apprend à connaitre ce binôme devenant toujours un peu plus attachant au long des épisodes. Carter de son côté joue la flic voulant la justice et pense la faire en pourchassant Reese mais elle va se rendre compte qu’elle se trompe de proie. Elle finira par rejoindre la cause des deux compères. Concernant Fusco je vais le dire haut et fort, je ne pouvais pas le voir au début !!! Son personnage m’énervai au plus haut point ! Flic pourri, Reese le coince et en fait son informateur, mais lui aussi finira par rejoindre l’équipe et deviendra en quelque sorte un pilier du groupe, sortant des remarques et des touches d’humour irrésistibles. On finit par l’adorer le bougre 🙂 Shaw est le pendant féminin de Reese, encore plus sombre et sans cœur. On l’adore dès le début (puis il faut l’avouer Sarah Shahi est un atout charme de poids pour la série). Root (un autre atout charme, je dis ce que tout le monde pense, ne faites pas les timides 😉 ) rejoint ensuite l’équipe tout en étant un personnage sans attache. Méchant excellente dans un premier temps, et coéquipière surprenantes, toujours où l’on ne s’y attend pas par la suite.

person-of-interest4Person-of-Interest-Amy-Acker-dans-le-season-final_portrait_w532

Côté méchant, c’est un panel phénoménal, entre l’organisation de flics pourris (HR), la mafia italienne mené par Elias (qui est époustouflant et mon préféré je dirais), la CIA bien sûr, Peter Collier et sa milice Vigilance, ou encore John Greer énigmatique leader de Decima Tech. Et encore j’en oublie, même les méchants secondaires ont un charisme phénoménale et une personnalité ultra travaillée.
Si vous cliquez sur play sur cette vidéo vous risquez de vous exposez à un SPOILER massif car ce que vous voyez ici est la bande annonce de la saison 3 😉

Et surtout n’oublions pas le personnage le plus mystérieux et le plus puissant, la Machine. Personnage à part entière de la série, on la découvre un peu plus à chaque saison et on finit par se demander, est-elle méchante ou gentille ? Et où s’arrêtera-t-elle ?
Je vous dis de l’action, en voici une petite preuve 😉

Mors Praematura

Cette série est une réussite, on peut la comparer à des poupées russes, tout est emboité et à chaque fois que l’on ouvre une pièce on se rend compte que quelque chose est encore en dessous. Ce qui m’épate c’est qu’ils arrivent à se renouveler sans se répéter, même après trois ans de rebondissements incessants, introduisant toujours plus de méchants. On ne se perd jamais, tout est claire, sans zones d’ombres ou histoires laissées de côtés (qui a dit LOST ??? 😉 ).
De plus, je suis impressionné par le fait que de nombreux éléments de la saison 1 se retrouvent à avoir des influences extrêmement importantes dans les saisons qui suivent. Les scénaristes font un travail exemplaire (tout du moins pour l’instant) et à couper le souffle. On se demande toujours où nous mènera la suite des épisodes. La fin de la saison trois laissant un suspense à couper le souffle quant au futur de toute l’équipe, le fait que je me retienne de regarder tout de suite les nouveaux épisodes est particulièrement insoutenable :p
Concernant les personnes, je crois que j’ai rarement été aussi attaché à des protagonistes d’une série. On rigole avec eux, on souffre avec eux, on a le cœur qui palpites lorsqu’ils sont dans une mauvaise posture. C’est un pur bonheur. Qui plus est, cette série fait partie du petit nombre où l’histoire ne se passe pas dans le monde des bisounours (même si j’ai rien contre eux, pas de polémiques bisounours ;)), ici, même les héros perdent, et rien n’est jamais acquis ce qui rajoute une tension phénoménale et entraine une incertitude continu quant au dénouement de chaque épisodes.

Person of Interest fait partie du top de mes séries, je suis un fan, l’histoire, les rebondissements, les enchainements, tout autant que les personnages (je ne pourrais même pas en citer un que je préfère tant ils ont tous leur propre passif et caractéristique exceptionnelle, Jim Caviezel est remarquable, mais tous font des performances parfaites à chaque épisodes) sont, et je pèse mes mots, parfaits, cadrés, sans fioritures ni vides à comblés.
Person of Interest est une réelle réussite, et fait un réel et très rare sans faute (jusqu’à maintenant). Si vous aimez l’action, l’humour, les sentiments, le suspense, l’espionnage, les rebondissements, ou tout simplement une histoire complète, travaillée et qui vous accroche les yeux tout autant que le cœur, cette série est pour vous.

cbs

C’est une note que je pense sera très rarement attribuée parmi mes articles, mais je lui décerne un 19,5/20 sans hésiter, et c’est amplement mérité.
Un peu de temps ce soir ? Foncez découvrir Person of Interest !!!! You are being watched and it’s for your own good 😉

person_of_interest_by_entangle-d4r5eyo

See you soon,
Enjoy,
D.A.G.

Rien que pour vos yeux, bande annonce saison 4 actuellement diffusée sur CBS.

Publicités

Marvel’s Agents of Shield, où la série Diesel !

Publié le

Fini il y a quelque mois de cela, je me devais de parler un jour de la série « Marvel’s Agents of SHIELD », qui plus est, la seconde saison vient de débuter, il n’y a donc pas de meilleur moment pour partager mon point de vus sur ce show sujet à controverse.
Voici la bande annonce de la saison 1 :

jjj

Série dérivée du film « Avengers », produite par ABC, et créée par Joss Whedon himself (le pilote est d’ailleurs réalisé par Mr Whedon) ainsi que Jed Whedon et Maurissa Tancharoen. La série est censée jouer le rôle de « lien » entre tous les films de l’univers Marvel (MCU), en gros tout ce qu’il se passe dans les coulisse 🙂
Un show qui a tout pour plaire, de plus on y retrouve ce bon vieux Phil Coulson dont la mort dans Avengers nous avait brisé le cœur. Le synopsis semble classique mais intéressant malgré tout, Marvel Univers oblige.
L’agent Phil Coulson (Clark Gregg), qui a finalement survécu à la blessure que lui a infligée Loki lors des événements de New-York durant Avengers, retourne au sein de l’organisation mondiale du maintien de l’ordre, le SHIELD. En guise de compensation face au « désagrément » occasionné, Nick Fury (Samuel L. Jackson) lui offre un énorme avion ultrasophistiqué ainsi que le droit de pouvoir constituer une équipe afin de parcourir le monde pour enquêter sur des faits relevant (plus ou moins) de la juridiction du SHIELD. L’équipe de Coulson est constituée de Melinda May (Ming-Na Wen) l’équivalent de Maria Hill (Cobie Smulder) mais en moins drôle avec toutefois un passé qui semble assez trouble, l’agent Grant Ward (Brett Dalton) le monsieur muscle toujours près à la castagne (oui je sais c’est un terme de vieux lol), les agents intello Leopold « Leo » Fitz (Ian de Caestecker) et Jemma Simmons (Elizabeth Henstridge) jeune, empotés, mais trouvant toujours une solution à tout, et pour finir Skye (Chloe Bennet) la pirate informatique rebelle au passé mystérieux que Coulson prend sous son aile.
Tout ce beau monde se retrouve confrontés à de nombreuses menaces, en grandes partie tirées de l’univers Marvel, comme l’organisation « Centipede » qui crée un engin contenant le sérum Extremis de Iron Man 3, mais on entend parler aussi de super soldat (qui a dit Captain America ? 😉 ) ou encore de technologie extraterrestre (résultat de l’attaque de New York) mais aussi de rayon gamma (pas besoin d’expliquer là ? Tout le monde a compris la référence ? :p). Que du bon en somme. De plus, nous apprenons dès le premier épisode que la « remise sur pied » de Coulson est loin d’être normal.
Après c’est quelque ligne on se dit « et bien qu’elle joli programme, un show qui a dû cartonner ! », malheureusement, je suis désolé de dire ça mais c’est tout le contraire.

Vous pouvez voir ici toute l’équipe de Coulson pour la saison 2.

marvels-agents-of-shield

La raison de ce semi-échec est simple, elle provient d’un seul problème, mais un gros, le DYNAMISME ! L’idée et le packaging est tout aussi sympa qu’alléchant, mais les dix premiers épisodes (jusqu’à la coupure de noël) sont tout ce qu’il y a de plus banale. On s’attend à du grandiose, à du grand spectacle, de l’émotion, en bref un petit film Marvel pour chaque épisode, mais rien. Les épisodes s’enchainent et on se dit « je vais tenir le coup encore un épisode il va bien se passer un truc ou alors il va bien y avoir une bonne référence à un super héros », mais rien. Les épisodes sont gentilles, de l’humour, un peu d’action, un soupçon de suspense et de secret mais rien de trépident. Les épisodes ressemblent à de nombreuses autres séries et défilent sans que l’on comprenne où les scénaristes veulent en venir, quel est vraiment l’enjeu ! De plus, les personnages sont particulièrement fades, c’est aussi un problème qui s’ajoute à se dynamise. Après presque la moitié de la saison j’aimais bien Coulson (normal, c’est un personnage introduit dans cet univers il y a bien longtemps et que l’on a appris à apprécier, d’ailleurs on le découvre encore davantage dans la série et il se montre très marrant et attachant) et Skye pour le côté rebelle un peu folle. Et c’est tout. Commençant avec une audience à 12,12 millions, les spectateurs se sont rapidement enfuis jusqu’à atteindre tout juste un peu plus de 5 millions, quelque chose d’impensable pour une série de ce type.
Qui plus est, les apparitions de Nick Fury ainsi qu’un premier lien avec l’univers Marvel (avec Thor 2 le monde des ténèbres) n’ont pas permis de faire quoi que ce soit face à l’érosion de l’audience, car au final ce n’était que de brefs liens sans grandes conséquences sur la série. J’ai été particulièrement déçu du soit disant cross-over avec Thor 2.

COBIE SMULDERS, CLARK GREGG

Passé les fêtes de noël, je me suis longtemps posé la question si reprendre la série valait vraiment le coup, et c’est davantage sur une idée de « tiens pour changer des autres séries, et puis sur le coup je ne sais pas quoi regarder » que j’ai repris la suite de la saison 1, et qu’elle surprise !
A croire que les scénaristes se sont réveillés après les fêtes, mais la série à commencer tout doucement à prendre son envol, davantage d’actions, de rebondissement, de personnages suspects mais surtout profonds et avec un réel passif que l’on se prend à vouloir découvrir.
Pour donner un peu d’exemples, premier épisode au retour en janvier nous apprenons tout un tas de chose sur la résurrection de Coulson, l’épisode suivant on apprend que Skye possède vraiment un passé plus qu’intéressant et qui pourrait engendrer bien des choses intéressantes, un nouvel épisode et on apprend que Mike Peterson est vivant et devient tout doucement rien d’autre que « Deathlok », ensuite révélation énorme sur la guérison de Coulson et événement plus que majeur pour Sky, s’en suit un autre épisode avec Sif (Jaimie Alexander), et pour finir les épisodes suivants ne sont rien d’autre qu’une extension de Captain America 2 (pour moi LE meilleur Marvel jusqu’à aujourd’hui) donc je vous laisse imaginer les révélation et évènements qui s’en suivent.
De plus, les personnages deviennent comme par magie des VRAI personnages Marvel, marrant tout en étant torturés, et la palme revient à Grant Ward qui passe de la montagne de muscle énervante (et qu’on aimerait bien voir passer de vie à trépas durant un épisode histoire d’en finir) à un élément majeur de la fin de la saison. Un retournement de situation époustouflant qui m’a poussé à dévorer la seconde parti de la saison avec une frénésie que je n’aurai jamais pu imaginer avoir après avoir vu les dix premiers épisodes.

shield-rises-saison-2-agents

Bref, une première partie pour le moins sans saveur et 12 autres vraiment excellent avec des personnages travaillés, touchants, ainsi que des rebondissements étonnant, en gros une réussite après la dinde de noël. Dommage car à cause de ces dix premiers épisodes sans réel intérêt, ils auront perdu près de 7 millions de leur audience. La série en a beaucoup souffert en finissant à 5.45 millions, et je doute qu’elle pourra regagner énormément de monde même si la seconde saison est tout aussi palpitante que la seconde partie de la première. D’ailleurs le premier épisode de la seconde saison est resté à un niveau similaire avec seulement 5.98 millions. Mais wait and see comme on dit.

La seconde saison promet beaucoup avec de nouvelles révélations, l’évolution des rapports entre les personnages, des cross-over (j’ai entendu parler d’évènement liés à Agent Carter le nouveau show Marvel qui arrivera pour Noël, mais aussi avec les Gardiens de la galaxie, en espérant avoir d’autre petite surprises du genre, par exemple des connections avec les prochaines productions comme Avengers 2 Age of Ultron), de plus certains bruits de couloirs parler de l’introduction de personnages secondaires de l’univers Marvel dans la série (tout comme Deathlok, l’Agent Carter ou encore Dum Dum Dugan seraient prévu pour être de la partie ainsi que The Mockingbird alias Bobbi Morse), en espérant que ce sera le cas car il sera difficile pour le show de remonter dans l’audience, et continuer à chuter signifierait une annulation à la fin de l’année à coup sûr (le renouvellement pour une seconde saison a d’ailleurs étonné sacrément étonnant).

Pour conclure, en dépit de nombreux échos négatifs (que je peux comprendre) Marvel’s Agent of SHIELD vaut le détour sans hésiter, mais il faut être patient. L’histoire débute vraiment à l’épisode 8. Dorénavant très prometteur, et la trajectoire ayant été correctement rectifiée, Marvel et ABC ont de quoi faire un Show de qualité, cela ne tient qu’à eux. Je lui donne un petit 14/20 avec la mention « peu mieux faire » et on en reparle en Janvier après avoir vu la première partie de la saison 2 afin de se faire une idée sur le futur de cette série.

Enjoy,
D.A.G.

PS. Bien entendu n’hésitez pas à laisser des commentaires et donner votre avis, ou parler de ce que vous aimeriez voir dans cette seconde saison 😉

comic-con-casting-announcement-for-agents-of-shield-season-2

Supernatural, bientôt dix ans de carrière et une fin de saison 9 époustouflante !!! (SPOILER)

Publié le Mis à jour le

Et oui déjà la fin de la saison 9, et quelle fin mes amis, quel fin de oufffffff !!!!
Mais bon, je vais me détendre et parler de tout ça en arrêtant de faire mon fan hystérique des frères Winchesters :p

Toutefois, avant de parler de cette saison, remettons un peu tout cela dans le contexte.
Supernatural suit l’histoire mouvementé des frères Winchester Sam et Dean. La mort de leur mère, tuée par un démon (Azazel) lorsqu’ils étaient encore enfants, a poussé leur père à devenir un Chasseur, c’est-à-dire un Chasseur de tout ce qui concerne le surnaturel, démons, vampires, shapeshifters, ou encore wendigo.
Voici la bande annonce de la saison 9 (Enjoy):

Après de nombreuses aventures au cours des huit première saisons, la neuvième saison débute sur la chute des anges du paradis, bannis par Metatron (le scribe de dieux) qui veut se garder le paradis rien que pour lui afin de se venger de ses grands frères Archanges qui l’on maltraités. Dans la bataille, Castiel (l’ange qui est un ami des frères Winchester) perd sa grâce (ce qui fait qu’il est un ange en gros) et devient donc humain. Quant aux deux frères, Dean se retrouve avec son petit frère Sam sur les bras qui est en train de mourir car il n’a pas mené jusqu’au bout les épreuves pour fermer l’enfer une bonne fois pour toute (des épreuves qui devaient le mener au sacrifice de sa vie à la fin de la saison précédente). Fort heureusement pour Dean, un gentil ange (ce qui est rare dans cette série) vient à la rescousse de Dean en se présentant comme étant Ezekiel. Il lui propose de s’introduire dans le corps de Sam et de le piéger pour que ce dernier le laisse prendre possession de son corps afin de pouvoir le soigner tout en se soignant lui-même (la chute du paradis sur terre ne s’est pas faite sans dégâts pour les anges). Toutefois, il prévient Dean qu’il ne doit pas dire à son frère qu’il est présent dans son corps sinon Sam le bannira et à ce moment-là, Sam autant qu’Ezekiel, pourraient mourir. Voilà en résumé le premier épisode de cette saison 9. Un pitch particulièrement intéressant et qui est loin de mettre en avant tout ce qu’il se passe dans cette magnifique saison !

Tout d’abord, comme dans quasiment tous les chapitres de Supernatural, on ne sait jamais vraiment qui est le vrai gros méchant et les caractères se révèlent petit à petit au fur et à mesure des épisodes. C’est un principe que j’adore et qui marche à chaque fois car cela tiens le spectateur toujours aux abois.
Premier Badass de cette nouvelle page des aventures des Winchesters, Metatron. Un méchant peu convainquant au début. Petit, chétif, vieux (oui soyons franc lol), j’avoue avoir eu du mal à me sentir impressionné comparé à un Crowley ou une Abadon. Toutefois, c’était sans compter sur la créativité des ptits gars derrière le stylo de Supernatural. Au fur et à mesure des épisodes on découvre quelqu’un de machiavélique, calculateur. Il prend un malin plaisir à manipuler les gens, car il le peut tout simplement, et ceci juste pour se divertir. Dans la dernière partie de la saison, il donne l’image de quelqu’un perdant l’esprit. Il n’est pas dieu, mais décide de tout faire pour le devenir et être aimé. Obtenir un amour qu’il n’a jamais eu de qui que ce soit et encore moins de son père. On en vient donc à l’adorer un peu plus à chaque épisode.

Bien sûr, en plus de Metatron, d’autre méchants parades devant le nez des deux frères, avec en tête de file Crowley. Le méchant par excellence. Sournois, marrant, diabolique, sans cœur. Or, à la fin de la saison 8, il redécouvre les sentiments et son humanité qui était bien enfouie au fond de sa carcasse démoniaque. Dès le début de la saison 9, il se retrouve emprisonné par les Winchesters dans un donjon au sein du complexe des hommes de lettres. Ainsi, nous apprenons à mieux le connaitre, et il en devient plus attachant. Il aide les Winchesters et finit par acquérir son billet de sortie, mais ce n’est pas pour cela qu’il nous quitte, bien au contraire. En concurrence avec Abadon pour prendre le pouvoir de l’Enfer, il en vient à plusieurs reprises à demander de l’aide aux deux frères. Comme on le dit si bien, l’ennemi de mon ennemi est mon ami.
En parlant d’Abadon, même si elle meurt relativement facilement, il faut le dire, elle joue un rôle vraiment excellent et qu’elle aurait peut-être méritait un peu plus de temps à l’écran tant on se délecte de sa cruauté. Jouée par Alaina Huffman, que j’avais déjà pu voir dans Stargate Universe, on l’a retrouve ici, sexy, diabolique, et sans le moindre scrupule, jouant un soldat de l’enfer, un des premiers démons crée par Lucifer. Un pur bonheur d’esprit tordu qui tue à tout bout de champs. Très très bon méchant.
Bref, cette saison regorge de personnes méchant de qualité, mais bien entendu, il en existe une multitude de secondaire. On prend aussi un grand plaisir à découvrir de nouveaux personnages mais aussi les habitué, Kevin Tran, Charlie Bradburry (que j’espère vraiment revoir dans la saison 10) ou encore Boby (et oui même mort il rode toujours dans les parages le bougre).

Dans tout cela, les héros ont aussi leur fardeau à porter, en commençant par Castiel. Piéger par Metatron qui lui vole sa « grâce » (en gros ses pouvoir d’anges) afin de réaliser son sort et bannir les anges du paradis, le pauvre Castiel fini lui aussi sur terre, mais il est dorénavant humain. S’en suit alors une série d’épisode à la fois marrant, touchant et triste où Castiel découvre comme il est dure d’être humain, et finit par comprendre ce qu’implique cette humanité. Il finira par décider de lever une armée pour reprendre le paradis des mains de Metatron. Toujours aussi génial et attachant ce Cas 🙂
Quant aux frères Winchester (et oui parlons un peu des têtes d’affiches), leurs querelles n’en finissent plus. Ils s’aiment. Ce sont deux frères qui vendraient leurs âmes l’un pour l’autre afin de rester ensemble. Toutefois, la différence est que Sam est capable de vivre sans son frère. Au fond de lui il finit par s’en rendre compte. Il sait qu’il peut arrêter le métier de Chasseur, avoir une vie normale comme tout le monde. Il peut décrocher de tout cela. Et si un jour (comme dans la saison 7) son frère venait à disparaitre, il sait qu’il ne le ramènerait pas. Mais surtout si Sam devait mourir, il accepterait son sort. Et c’est d’ailleurs à cause de cette question-là que tout se détériore entre les deux frères. Sam est diffèrent de Dean au niveau tempérament, on se rend vraiment compte au cours de cette saison que Dean n’est rien sans son frère et ce métier de Chasseur, et tout ceci est indissociable pour lui. Leurs querelles vont mener Dean à faire des choix risqués, ce qui mènera à une fin de saison que l’on n’aurait jamais imaginé, une fin triste au possible, réunissant les deux frères dans la mort.
Après la dernière image on se dit que tout peut arriver. Chaque saison de Supernatural se terminait en ouvrant les premières pages du chapitre suivant. Cette fois-ci, en octobre la saison 10 débutera sur un flou total quand à ce que nous pouvons attendre. La rumeur veut que la saison 10 soit la dernière, et bien si c’est le cas elle semble débuter sous les meilleurs auspices pour finir en un feu d’artifice incroyable.

Supernatural est une série qui va attaquer sa dixième année. Elle a su se renouveler, et surprendre toujours un peu plus chaque année. La mythologie qu’ils ont créé est incroyable, profonde, développée, et permettrait de développer un nombre important d’histoire. Les frères Winchester nous on fait rêver pendant presque dix ans, avec leur humour, leurs malheurs, leurs joies, leurs peines. Supernatural est une série unique qui a commencé doucement, comme quoi il faut laisser le temps aux séries de s’installer, et elle finit par être culte et faire rêver des millions de gens, moi le premier.

Supernatural est une série exceptionnelle et unique. Je là conseil vivement, et je lui donne un bon 18/20 pour l’ensemble de sa carrière 🙂
Le mot de la fin, rendez-vous le mardi 7 octobre pour la suite des aventures des frères Winchesters !

Enjoy,
D.A.G.

PS1. Je n’en ai pas parlé car l’article commençait à être long mais la bande son est toujours aussi excellente comme dans toutes les saisons. La musique rock est un élément très important de supernatural et vous adorerez je vous le garanti 😉
PS2. J’espère que la longueur de l’article ne vous aura pas ennuyé, mais je n’ai pas pu faire plus court car j’aime beaucoup trop cette série. C’est la passion qui a parlée, et on ne refrène pas la passion 😉

Fin de saison 2 palpitante pour Arrow ! Une réussite ! (Attention Spoiler Saison 2 et 3)

Publié le Mis à jour le

Grand moment la semaine dernière pour tous les archets fan d’Arrow et de Stephen Amell ! Nous avons pu enfin découvrir cette fameuse fin de saison 2 de l’archet vert !!! Je ne pouvais attendre plus longtemps pour vous en parler 🙂

Petite photo de Arrow qui obtient enfin son vrai masque lors de cette saison !

Arrow-saison-2-600x399

Après une première saison où nous avons pu découvrir la création et les origines d’Oliver Queen/The Arrow ainsi qu’une fin où tout devait être reconstruit, l’impatience était à son comble pour savoir ce qui allait bien pouvoir se passer dans cette seconde saison. La photo que vous pouvez voir ci-dessous donne tout de suite le ton dès le premier épisode 😀

19538321_20131001084258659.jpg-c_640_360_x-f_jpg-q_x-xxyxx

Et bien sûr la bande annonce de la saison 2 !!!


Lire la suite »

New Walking Dead’s webisodes !

Publié le Mis à jour le

By the way, a new bunch of web-isodes of walking dead are available for free on internet since the 1st october.

After « torn apart » and « cold storage » a new set really cool, name « the oath » are now on the net. Short but I really appreciate them.

Go see the story of Paul and Karina by clicking here !

Enjoy 😉

D.A.G.

Arrow ! Season one final episode, DONE !

Vidéo Publié le Mis à jour le

Season one final episode of arrow was anthological ! Action, battle, sadness, death, revelation, a very god bad guy (Bravo to John Barowman who personify perfectly the bad guy, the dark archer) all the ingredients for an amazing final ! I really like this kind of final episode. Can’t wait to see the season two. For waiting until october, look at the trailer of the next season !

D.A.G.