Au commencement Thrice étaient vénère ! ;)

Publié le Mis à jour le



source 1source 2source 3

Thrice
Albums : First Impression (1999) Identity Crisis (2000) The Illusion of Safety (2002)

Avec cet article je vais lancer une série de critiques sur la discographie entière de Thrice. Oui, je sais, j’avais déjà fait des articles sur ce groupe mais cette fois-ci ces articles suivront la nouvelle ligne éditoriale. Ils seront donc plus court 😉
Je finirai avec la critique du nouvel album de Thrice « To Be Everywhere Is to Be Nowhere » qui est sorti le 27 Mai 2016.
Après cette petite introduction, rentrons dans le vif du sujet si vous le voulez bien 😉
Bonne lecture et surtout bonne écoute !


Qui est-ce ?

Thrice est un groupe de rock américain venant d’Irvine en Californie. Il est fondé en 1998 par Dustin Kensrue (Chant, guitare, synthétiseur, percussions) et Teppei Teranishi (Guitare, synthétiseur, backing vocals, piano). Comme beaucoup de groupes, ils se rencontrent sur les bancs de l’école et jouent dans un premier temps dans le groupe Chapter 11. Teppei recrute ensuite un ami du skate-park, Eddie Breckenridge, pour prendre en charge la basse (synthétiseur, backing vocals, et occasionnellement la guitare) et son frère Riley pour être derrière les fûts. Thrice est ainsi au complet en 1998 pour jouer leurs premiers shows, et un point important, leur line-up n’a jamais changé en près de 17 ans de carrière ce qui est assez rare pour le souligner 😉
Leur nom est choisi dans la précipitation de devoir avoir un nom afin de pouvoir jouer. Thrice était à la base une blague entre les membres du groupe, mais en raison de la notoriété qu’ils gagnèrent rapidement, ils ne purent plus changer de nom car les fans les associent déjà à Thrice.
C’est en 1999 que sort leur premier EP nommé First impressions, seulement tiré à 1000 exemplaires. En 2000 vient leur premier vrai album Identity Crisis et la vie sur la route commence réellement à ce moment.
Seulement 2 ans après un nouvel album voit le jour, The Illusion of Safety. A noter qu’à partir de ce moment les fonds obtenus grâce à leurs albums sont en partie reversés pour des œuvres de charité. Suite à la réalisation de ce nouvel album, ils se font remarqués et obtiennent de très bonnes critiques ce qui leur permet de signer avec Island Records qui furent d’accord de conserver le principe de partielle donation des fonds provenant de la vente de leurs albums à leur association de charité. Et autre fait important, depuis toute ces années le principe de donation est toujours actif afin d’en faire profiter à chaque fois une nouvelle organisation. Comme quoi les rockeurs ont du cœur 😉

Quel style ?

Cette première période permet à Thrice de faire leurs marques et de montrer qu’ils en ont sous le pied, c’est clairement pour moi l’époque de la jeunesse et de la recherche d’identité. Ils offrent un post-hardcore montrant déjà un très grand potentiel, mélangeant à la fois puissance et mélodie, avec un jeu rapide et beaucoup de guitares criardes. Jeune mais prometteur pourrait décrire ces premiers efforts de Thrice.
Pour résumer, un groupe jeune, de post-hardcore de manière générale avec une touche mélodique, mais au final très évolutif et rempli de nombreuses influences prêtes à se mettre sur le devant de la scène 🙂

Extrait musical !

T & C (morceau qui se trouve à la fois sur First Impression et Identity Crisis) en version live car il n’y a pas de clip pour l’album Identity crisis.

T & C est le morceau clôturant l’album Identity Crisis. Il porte le plus la marque des prochains albums et aurait pu presque faire partie du 3éme « The Artist In The Ambulance ». Particulièrement pêchu et accrocheur, l’un de mes morceaux préférés de cet album. Malgré les années, lorsqu’ils le rejouent en live, notamment sur le CD live Anthology, le morceau est toujours aussi accrocheur et puissant !

Deadbolt le clip de The Illusion of Safety bien pixélisé lol Il date de 2002 quand même ! 14 ans c’est pas rien, mais la qualité est là, et quel titre !


Deadbolt est clairement la killer track de l’album The Illusion of Salefty !

Ce que j’en pense ?

Identity Crisis et The Illusion of Safety sont deux albums assez similaires voilà pourquoi j’ai décidé de les regrouper dans cette chronique. On y retrouve leur influence majeure, le post-hardcore. Ce sont des albums assez rapides, 35 minutes pour Identity Crisis et 38 minutes pour The Illusion of Safety. Toutefois, ce n’est pas que ça Thrice. Il y a de la mélodie et beaucoup de potentiel.

Concernant Identity Crisis, ce premier « vrai » album regroupe des titres très différents. Certains assez rentre dedans comme le titre d’ouverture Identity Crisis où Dustin hurle un peu quand même, ou encore As The Ruin Falls, d’autres plus punk comme Phoenix Ignition – en dépit de l’introduction à la guitare sèche – qui tend même un peu vers le métal, et il y a même du mélange mélodique et métal avec A Torch To end All Torches.
The Next Day est l’ovni de l’album. Un interlude très calme à la guitare sèche uniquement 🙂
Pour résumer, ce premier album part dans tous les sens avec toutes sortes d’influences sans pour autant être choquant ou inécoutable, la cohésion des morceaux est maitrisée. Ils mélangent chant hurlé et clair avec perfection. Lorsque Dustin pousse sa voix cela donne quelque chose d’assez éraillée et c’est ce qu’on aime. Il garde ce timbre au cours des années, pour devenir même un peu plus cassé dans le dernier album, et il me donne des frissons quel que soit l’album :p

Concernant The Illusion of Safety (dont la pochette a été faite par Matt Maust bassiste du groupe Cold War Kids) c’est rapide, acéré et avec une pointe de mélodie 😉
Kill Me Quickly ouvre le bal avec un titre assez rapide au chant hurlé mais l’ensemble finit par se calmer très vite. Bien que ce soit un titre classique, je l’adore, il donne une pêche phénoménale dès le début. Les titres A Subtle Dagger, Betrayal Is A Symptom ou encore Deadbolt restent dans le rapide, un peu lourd, voir hardcore pour certains avec un chant qui part dans le puissant voir rageux pour revenir sans problème dans le registre calme avant de repartir dans la puissance. Tout simplement impressionnant !
See You In The Shallows, est beaucoup plus abordable et léger, tout en gardant cette rapidité avec un chant clair. Il y a clairement une puissance mélodique très présente dans l’ensemble de l’album et des titres comme See You In The Shallows, So Strange I Remember You, In Years To Come est un bel exemple.
Encore une fois cet album nous offre un assemblage très aboutit de toutes leurs influences.
The Illusion Of Safety est en quelque sorte le second round de cette période, c’est un album qui se rapproche de Identity Crisis mais qui donne un aspect plus travaillé.

Si je conseille ?

Je le conseille, oui, mais pas pour connaître le groupe. Ce sont deux albums de qualité qu’il faut prendre le temps de découvrir. Les appréhender ne se fait pas en une écoute ! Mais une fois que vous les aurez dompté, croyez-moi vous y reviendrez aussi souvent que possible 😉
Je conseille ses albums à ceux qui aiment déjà Thrice, il vaut mieux commencer avec The Artist In The Ambulance par exemple, les albums plus récents. Lorsque l’on connait le groupe on se rend compte que dans ces albums on sent la recherche d’identité. Même s’ils portent la mention « Hardcore », ces deux premiers efforts ne sont pas vraiment violents, de temps en temps c’est lourd, de temps en temps il pousse sa voix, mais l’ensemble est toujours maitrisé.
Encore jeune, on sent qu’ils se cherchent et montrent déjà une intensité et un potentiel énorme.
Musicalement il y a de la maitrise, c’est rapide, il y a de la mélodie, quel que soit l’instrument chacun montre déjà des capacités prometteuses, c’est déjà très travaillé, et ce que j’aime c’est que contrairement à beaucoup de groupes, ici le mixage permet de faire ressortir chaque instrument. Il n’y a pas de laissé pour compte et ça me plait 🙂

Ce sont pour moi des albums de qualité et chacun mérite un beau 14/20. Les prémisses d’un groupe phénoménal qui est, il faut le dire, largement en tête dans mon top 5 de groupes préférés !
On peut d’ailleurs trouver des versions acoustiques de certains de ces titres qui sont magnifiques. Un point aussi que j’adore avec ce groupe, ils jouent énormément en acoustique.
Voilà, le premier article vidéo de la semaine consacré à Thrice est terminé, je vous retrouve très vite dans un prochain article pour leur première transformation avec l’album The Artist In The Ambulance.
En espérant vous avoir donné envie d’en découvrir davantage sur ce groupe exceptionnel !

Et vous ? Qu’en pensez-vous ?

Enjoy 😉
A bientôt !
Desmond A. Green

A aller voir !

Site Officiel
Facebook
Chaîne Youtube
Twitter

Publicités

2 réflexions au sujet de « Au commencement Thrice étaient vénère ! ;) »

    […] – 28 Mai 2017 – Au commencement Thrice étaient vénère ! 😉 […]

    J'aime

    […] 2002 sort un nouvel album, The Illusion of Safety (pour la critique de ces albums c’est par ici), en 2003 The Artist in the Ambulance (pour la chronique de celui-ci suivez le guide), et en 2005 […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s