Spawn La Saga Infernale, McFarlane tente de renouveler son anti-héros !

Publié le Mis à jour le

Après vous avoir parlé du premier cycle de Spawn dans l’article précédent, voici ma critique du second cycle qui porte le doux nom de « Spawn – La Saga Infernale » !
Suite directe du premier cycle, je vous mes en garde tout de suite, il faut avoir lu le premier cycle pour comprendre toutes les subtilités du second et surtout, si vous attaquez par le second vous vous spoilerais direct sur d’énormes événements du premier cycle !!! Donc attention, si vous n’avez pas lu le début des aventures de Spawn cet article risque de contenir de gros gros spoiler !!!! Vous êtes prévenus 😉



Après 200 issues au côté d’Al Simmons, McFarlane prend les lecteurs par surprise en offrant une mort symbolique à Spawn ! Oui, vous avez bien lu, Spawn meurt au cours de l’issue 200 ! Le Roi est mort, vive le Roi ! Le symbiote de Spawn survit à Al Simmons et trouve un nouveau porteur en la personne de Jim Downing. Anciennement connu sous le nom de patient 47, Jim se réveille dans un hôpital de New York le soir où Spawn se donne la mort, et il n’a aucun souvenir de sa vie passée. Aidé par Sara, son infirmière, et Mark, un journaliste opportuniste, il va chercher à comprendre la nature des pouvoirs qu’il développe depuis son réveil et à lever le voile sur sa réelle identité.

Après un premier cycle énorme, plein de rebondissement et de qualité en dépit d’un certain nombre de coquille tout au long du récit, McFarlane tente de donner un renouveau à son personnage culte qu’est Spawn. Exit Al Simmons, bienvenue Jim Downing. On change de héros tout en gardant le même visuel. Une très bonne idée. Jim est encore plus énigmatique qu’Al. Voulant faire le bien autour de lui avec les pouvoirs de Spawn, mais pouvant être ultra-violent lorsqu’il cherche des réponses sur son passé, le personnage est très ambigu. On ne sait jamais trop s’il va pencher du bon ou du mauvais côté. De plus, étant totalement nouveau dans le monde des démons, anges et tout le reste, il va devoir essayer de comprendre ce qui l’entoure, déceler le vrai du faux et savoir si les personnages qui s’approchent de lui sont bon, mauvais, sincère ou s’ils veulent juste l’utiliser. On retrouve des personnages connus comme le Clown qui a une grosse partie à jouer dans ce nouveau cycle, ou encore Cog. J’ai beaucoup aimé cette nouvelle histoire car McFarlane, accompagné de Jonathan David Goff et Will Carlton au scénario, prennent des risques qui font plaisir.

On sent vraiment le virage qui est entamé avec ce nouveau cycle. L’ensemble est extrêmement plus sombre et glauque. Jim est ultra-violent par moment et n’hésite pas à torturer ses victimes, les éventrer ou pire. Ça change encore d’Al qui était sombre, mais plutôt dans la dépression, un peu à faire la gueule sur son trône dans rat city lol Ici, Jim est dans l’action, il attaque de front ses adversaire, il n’a pas peur d’eu et encore moins d’évoluer au grand jour. C’est une toute autre façon de faire.
La dynamique, la façon de raconter l’histoire, le personnage de Jim, beaucoup de choses m’ont plus dans ce second cycle qui ne cesse d’essayer de se renouveler.

Il en est de même au niveau du dessin qui est presque photo réaliste. Szymon Kudranski assure le dessin des 8 tomes consacrés au deuxième cycle de Spawn. J’ai adoré le design ! Ça change radicalement du premier cycle, qui était très beau je ne dis pas le contraire, avec des dessins très sombres, glauques, dégoulinants et particulièrement bien réalisés. Les décors sont magnifiques, dark, avec un aspect polar noir.
Pour moi le dessin est LE point fort qui est à retenir de ce deuxième cycle. C’est vraiment bluffant et c’est un vrai bonheur pour les yeux du début à la fin.

Toutefois, il y a des points négatifs à cette Saga Infernale, certains que l’on peu qualifier de détails et d’autres de grosse boulette que l’on ne peut laisser passer :p
Au niveau dessin, je n’aurais pas grand-chose à redire. Il y a peut-être un peu trop de répétition des dessins. Certains plans sont répétés, ou alors des visages que l’on revoit plusieurs fois avec uniquement les dialogues qui changent. C’est un peu agaçant des fois, on a un peu l’impression de se faire avoir vu les prix des comics, mais c’est loin d’être le point négatif majeur de la Saga Infernale.
Au-delà de ces petits problèmes de dessin, il y a de gros problèmes niveau scénario. Dans ce second cycle McFarlane se noie carrément. Bien que commençant sur les chapeaux de roues, avec de très bonnes idées, McFarlane finit par ressortir différents personnages des cartons de manière très maladroite. Le scénario part dans tous les sens avec d’énormes erreurs qui s’accumulent de plus en plus au cours des pages. Des personnages censés être mortes reviennent comme par magie, des personnages comme celui de Haunt sont teaser à mort pour finalement n’être que du vent, tout ceci pour mener à une explication à moitié bancale sur le pourquoi de Jim Downing. Quant à la fin, elle me reste encore en travers de la gorge. Complètement maladroite, bâclée, on sent que McFarlane avait compris que son bébé prenait l’eau et qu’il fallait arrêter le massacre. D’ailleurs, le second cycle tiens en 50 issues alors que le premier fait 200 issues. Les chiffres parlent d’eux même.

Alors que le premiers cycle avait quelques problèmes mais restait passionnant à suivre, le cycle deux rate le coche. Il part très bien pour s’effondrer au bout de trois ou quatre tomes. Bien que le dessin soit excellent, et que cette Saga Infernale regorge de bonnes idées, McFarlane n’arrive pas à valider ce second souffle pour son nouveau héros.
Spawn La Saga Infernale est un deuxième cycle moyen, tout n’est pas à jeter mais ce n’est pas une réussite, voilà pourquoi je lui offre un 14/20. Malgré ses défauts, ce nouveau Spawn vaut le détour et vous apprécierez quand même le voyage même s’il est loin d’atteindre la qualité du premier cycle avec Al Simmons sous le costume de Spawn !

Enjoy, mais pas trop 😉
A bientôt,

D.A. Green

Sommaire des articles sur l’univers de Spawn
Cycle 1. La genèse
Spin-Off 1. Violator
Spin-Off 2. WILDcats
Spin-Off 3. De Sang et d’Ombres
Spin-Off 4. Simonie
Spin-Off 5. Les Architectes de la peur
Haunt (toute la série)
Spin-Off Sam et Twitch. Udaku
Spin-Off Sam et Twitch. Les sorcières et l’écrivain
Spin-Off Sam et Twitch. Chasseurs de primes
Spin-Off Sam et Twitch. L’affaire John Doe
Spin-Off Les Enquêtes de Sam et Twitch. Squelettes
Spin-Off Les Enquêtes de Sam et Twitch. Tel père, telle fille
Spawn Curse of the Spawn (tome 1 à 9)
Cycle 2. La Saga Infernale
Cycle 3. Renaissance

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.