triste

« Les Pépites », un film/documentaire vrai et touchant.

Publié le Mis à jour le

Nouvel article cinéma avec ma critique du film Les Pépites, enfin ce n’est pas vraiment un film, ni vraiment un documentaire d’ailleurs. C’est un peu entre les deux, mais ce qui est sûr, c’est qu’il porte bien son nom, ce film/docu est une vraie pépite !

Une petite bande annonce pour éclaircir l’idée du film/docu.


Lire la suite »

Mad Max Fury Road une route qu’il ne faut pas avoir peur de parcourir !

Publié le Mis à jour le

La semaine dernière je vous ai parlé de la fête du cinéma et que j’avais vu pour cette occasion deux film, le premier étant Jurassic World dont vous pouvez retrouver ma chronique ici , et voici donc pour cette article la review du deuxième film qui n’est autre que Mad Max Fury Road !!!

215297

Très très réservé dans un premier temps car grand fan de la première trilogie avec Mel Gibson, je n’étais vraiment pas chaud pour aller voir ce film. Toutefois, à force de lire des critiques dithyrambiques sur ce nouveau film j’ai jeté un œil à la bande annonce qui était très sympa. Puis, un soir, l’un de mes amis (fan lui aussi) à parler d’aller voir le film pour la fête du cinéma et c’est comme ça que tout est arrivé, je suis devenu fan de ce reboot de Mad Max et comme son nom l’indique, c’est un film de furieux !!!! Voici la bande annonce 😉


Lire la suite »

Découverte de la 28éme édition du Festival des Rencontres Brel !

Publié le Mis à jour le

Pour cet article, changeons un peu de thème en revenant vers les articles Revue de Concerts 🙂 En prenant la suite du seul article de cette catégorie que j’avais publié, le concert de Seether que j’avais vu en Allemagne à Dresden. Le deuxième article de cette catégorie est cette fois-ci sur un festival bien de chez nous, et plus précisément de la 28éme édition des Rencontres Brel !

visu_rencontresbrel2015

Lire la suite »

Thrice, un groupe qui n’a plus rien à prouver mais que l’on espère vite retrouver.

Publié le Mis à jour le

On y arrive, voilà le dernier article musical consacré à la carrière plus que fournie du groupe Thrice. Je vais vous parler des dernières livraisons en date, à savoir les deux derniers albums Beggars et Major /Minor dont voici les pochettes.

final_thrice_smartpak.indddkjpis

Un petit avant-goût comme d’habitude avec le titre In Exile issus de Beggars.


Lire la suite »

Thrice, rien ne leur est impossible, 4 Eps, 4 facettes, 4 pièces uniques sous la forme d’un seul et même album, The Alchemy Index !

Publié le Mis à jour le

Quatrième article sur le groupe Thrice, c’est l’avant dernier courage 😉 Cette fois-ci nous allons voir l’album The Alchemy Index, une œuvre monumentale montrant l’étendue de leurs capacités tout en offrant de nouvelles expérimentations. Admirée le magnifique visuel de l’album.

51vS9m-+X7L61AY91dfLAL

Je suis sûr que vous ne direz rien sur un petit avant-goût 😉 donc voici le titre Digital Sea extrait de la partie II de l’album (l’EP Water).


Lire la suite »

« Blood Omen : Legacy of Kain » un jeu vidéo laissant un très bon goût en bouche !

Publié le Mis à jour le

J’ai un petit aveu à vous faire… vous aurez du mal à y croire je m’en doute mais vous devez savoir qu’avant d’être passionné de musique, de cinéma et d’écriture, j’étais un fan incontesté de jeux vidéos. Je vous assure que c’est vrai et j’ai bien 300 jeux finis à mon actif. C’est de cette façon que j’ai commencé à aimer les histoires, l’écriture, la création et c’est une de mes premières sources d’inspiration.
Beaucoup m’ont marqués, et je tenais à rendre un petit « hommage » à l’un d’entre eux, « Blood Omen : Legacy of Kain », un jeu culte de l’époque de la playstation 1 et encore aujourd’hui peu de jeux peuvent se vanter de fournir un univers si fournis et passionnant ! Oui je l’aime toujours et ça se sent 😉
Vous pouvez voir la pochette ci-dessous.

Blood_Omen_-_Legacy_of_Kain_Coverart

Sorti sur Playstation en 1996 (j’avais treize ans à ce moment-là, ça ne rajeunit pas hein ? 😉 ), ce jeu m’a fait adorer les vampires ! 🙂 Premier jeu d’une saga ayant entrainé de nombreuses suites (pas toujours très bonne), il reste de loin le meilleur à mes yeux.

14425-blood-omen-legacy-of-kain-windows-screenshot-my-liars371985-kainwil

Ce jeu prend place dans le royaume de Nosgoth dirigé par un Cercle des Neuf, gardiens des neuf piliers au centre du monde. Chaque pilier, et donc chaque gardien, représente un grand principe élémentaire, comme le temps ou la mort. Un jour, Ariel, gardienne du pilier de l’Équilibre, est assassinée; cette mort déclenchera alors une série d’événements poussant Nosgoth vers sa fin. À cette époque, Kain est un jeune noble et un soir, alors qu’un aubergiste lui refuse le gîte, il est sauvagement assassiné par une horde de brigands. Son histoire aurait pu s’arrêter là, mais Mortanius le Nécromancien (un membre du Cercle des Neuf) lui offre la chance de se venger, en le ressuscitant sous la forme de vampire. C’est ainsi que Kain se met en chasse de ceux qui l’ont assassiné, écumant le royaume sous sa nouvelle forme, assoiffé de sang… et de vengeance. Sa quête le mènera à être impliqué dans le destin même du monde et combattre la corruption du cercle des neuf. Trouver la vérité sur son assassinat et sur les sources de la perversion du royaume lui permettra de trouver les responsables de la mort d’Ariel mais surtout ceux qui tentent de mener le monde de Nosgoth à sa perte.
Voici quelques extraits.

Partant d’un postulat assez simple (vengeance, rédemption etc…) Legacy of Kain s’est avéré bien plus profond et réfléchit qu’il n’en avait l’aire. Le héros ou plutôt anti-héros devient très vite attachant, et même s’il doit tuer les villageois pour se nourrir et survivre (et oui vampirisme oblige :p), sa quête devient celle qui permettra de sauver ce monde décadent. Un monde où le vampire est au final dépeint comme un être sage, juste et érudit, comparé à l’humain sauvage et sans scrupule.

banner_906blood-omen-legacy-of-kain-002

Blood Omen Legacy of Kain premier du nom regroupe de nombreux points positifs. Concernant le design, celui-ci n’était pas pousser vers la beauté de la 3D, ils ne cherchaient pas à éblouir. Ils choisirent d’offrir une 2D raffiné et esthétique, n’entachant en rien le plaisir et la qualité de jeu. Il est vrai que les scènes cinématiques ne payent pas de mine, mais croyez-moi qu’à l’époque c’était une vrai claque ! Et très franchement je trouve que cela n’a pas trop mal vieillit 🙂
Les personnages avaient été soignés, chacun ayant leur propre histoire que l’on prenait plaisir à découvrir, comme Malek le paladin tueur de vampire qui finit par être maudit et prisonnier de son armure, ou encore Vorador l’un des premiers vampires de Nosgoth. Un vrai bonheur !
L’un des points qui m’avait surpris fut la réalité mise en place, par là je veux dire l’application des cycles jours et nuits, changeant dans certains cas le déroulement du jeu. Des portes étaient fermées la nuit, d’autres ouvertes lorsqu’il y avait des pleines lunes. Un souci du détail rare à l’époque, offrant une profondeur et un réalisme accrocheur.
Et pour fini l’un des points les plus important de ce Legacy of Kain, l’ambiance. Les développeurs ont offert à ce jeu une ambiance gothique, vampirique et sombre qui vous plonge dans les aventures de Kain avec une facilitée époustouflante. Un travail qui je pense à rarement été égalé.
La bande son avait été soigneusement réalisée pour être oppressante lorsqu’il le fallait, ou encore poétique, triste. Je me souviens encore laisser le personnage sans bougé durant certains moment de l’histoire afin d’écouter la musique tournée.


(ce n’est qu’un petit exemple il y en a plein d’autres que vous pouvez trouver sur Youtube)

En dépit des années ce jeu me reste en tête comme un bon film ou un bon livre ne subissant pas les épreuves du temps. Le fait est que je ne lui ai jamais trouvé le moindre point négatif et c’est toujours le cas aujourd’hui. La seule erreur fut de lui donner des suites :p Le deuxième épisode peut être considéré comme sympa (Legacy of Kain : Soul Reaver) malheureusement à partir du troisième ce fut catastrophique. Ils se sont embourbés dans des histoires de voyages dans le temps et autre malencontreuses idées perdant les joueurs au passage.
Malgré c’est erreurs réalisées par la suite, j’espère encore aujourd’hui que quelqu’un se réveil et donne une réédition, une suite, un remake ou je ne sais quoi sur les supports actuels, car il y aurait matière à réaliser un hit sans le moindre doute. Et soyons fou, pourquoi pas un film ? Avec un réalisateur de qualité, tout peut être possible !!! (Ils continuent bien à faire des Resident Evil sans intérêt…)
A mes yeux Blood Omen : Legacy of Kain vaut un 20/20 total et sans discuter ! Si vous pouvez vous procurer un émulateur pour playstation 1 n’hésitez surtout pas à jouer à ce jeu !!!!

Enjoy !
A bientôt !
Desmond Andrew Green

blood-omen-legacy-of-kain-005p

Bow down before The Pale Emperor!

Publié le Mis à jour le

It’s been awhile seen I shared with you a « Weekly music video », but I am going to fix this mistake! 😉
So here is a small video clip for this week with nothing less than the comeback of Sir Marilyn Manson himself!

marylin manson the pale emperor

Yes, indeed he is back and for our great pleasure! With albums « The Golden Age of Grotesque » and « Eat me, drink me » relatively underwhelming with only few songs getting out of the batch, he managed to put his head out of the water with « The high end of low ». « Born villain » in 2012 marked clearly his resurrection to finally three years later lead to « The Pale Emperor », an album beyond reproach, without mistake and reminding me the great era of the trilogy « Antichrist superstar », « Mechanical animals » and « Holy wood ».
This new LP is rock, melancholic, sick, sad, in summary a pearl 😉 We don’t know where to look with all those amazing tracks like « Killing Strangers », « Depp six », « Third day of a seven day binge », « Worship my wreck » (one of my favorite 🙂 ) or even « Slaves only dreams to be king ».
Enjoy the excellent song « Deep six »! (Weird video clip don’t you think? 😉 )

Enjoy!
Desmond A. Green