video

Richards/Crane shows once again hard-rockers know how to make touching and beautiful songs!

Publié le Mis à jour le

large
source

Richards/Crane
Album : Richards/Crane (2015)

For this year 2016 I decided to try (yes I said try) to start again to write English translations of my articles 🙂 It will be tough, but I will try to come up with some English article each two weeks! It will be good for me to practice my English writing like this, and in this way I will maybe expand my English speaker followers 😉
So, let’s start with some music! Aaaah music! One of my biggest passion and inspiration
Usually, If I throw myself in the writing process of a new musical article about a band or an album I will never stop to write :p That’s why I decided to try to write small musical articles according the same pattern. Anyway, I would like to be quickest, in the same time providing interesting information and of course with a good criticism, those are my goals 🙂
Let’s start with the first eponym album of the band Richards/Crane!

Lire la suite »

Publicités

Richards/Crane prouve encore une fois que les hard-rockeurs savent faire des chansons belles et touchantes !

Publié le Mis à jour le

Un peu de musique pour ce dimanche. Aaaah la musique ! L’une de mes plus grandes passions et inspiration ! Donc généralement, si je me lance à écrire un article sur un groupe ou un album je n’en finis plus :p

C’est pourquoi j’ai décidé d’essayer – je dis bien essayer 😉 – d’écrire des petits articles musicaux, que ce soit sur un groupe ou un nouvel album. Bref, être direct tout en restant intéressant et fournis en informations et critiques, ce sont mes objectifs 🙂 Il m’a été difficile de choisir le groupe ou l’album pour commencer (il y en a tellement :p), j’ai donc pris directement celui que j’écoutais ce matin, le premier album éponyme du groupe Richards/Crane !

large

Lire la suite »

Bow down before The Pale Emperor!

Publié le Mis à jour le

It’s been awhile seen I shared with you a « Weekly music video », but I am going to fix this mistake! 😉
So here is a small video clip for this week with nothing less than the comeback of Sir Marilyn Manson himself!

marylin manson the pale emperor

Yes, indeed he is back and for our great pleasure! With albums « The Golden Age of Grotesque » and « Eat me, drink me » relatively underwhelming with only few songs getting out of the batch, he managed to put his head out of the water with « The high end of low ». « Born villain » in 2012 marked clearly his resurrection to finally three years later lead to « The Pale Emperor », an album beyond reproach, without mistake and reminding me the great era of the trilogy « Antichrist superstar », « Mechanical animals » and « Holy wood ».
This new LP is rock, melancholic, sick, sad, in summary a pearl 😉 We don’t know where to look with all those amazing tracks like « Killing Strangers », « Depp six », « Third day of a seven day binge », « Worship my wreck » (one of my favorite 🙂 ) or even « Slaves only dreams to be king ».
Enjoy the excellent song « Deep six »! (Weird video clip don’t you think? 😉 )

Enjoy!
Desmond A. Green

The pale emperor revient en force !

Publié le Mis à jour le

Cela faisait un petit moment que je n’avais pas partagé avec vous une « Vidéo de la semaine », mais je m’en vais réparer cette erreur ! 😉
Voici donc une petite vidéo pour cette semaine avec rien de moins que le retour de Sir Marilyn Manson !

marylin manson the pale emperor

Oui, il est bel et bien de retour. Et pour notre plus grand plaisir ! Avec les albums « The Golden Age of Grotesque » et « Eat me, drink me » relativement en demi-teinte avec seulement quelques morceaux de qualités sortant du lot, il avait fini par sortir la tête de l’eau avec « The high end of low ». « Born villain » en 2012 marqua clairement sa résurrection pour finalement nous offrir trois ans après « The Pale Emperor », un album d’une qualité irréprochable, sans faut pas et rappelant la belle époque de la trilogie « Antichrist superstar », « Mechanical animals » et « Holy wood ».
Ce nouvel album est rock, mélancolique, malsain, triste, pour résumer, une perle 😉 On ne sait plus où donner de la tête entre « Killing Strangers », « Depp six », « Third day of a seven day binge », « Worship my wreck » (l’une de mes préférées 🙂 ) ou encore « Slaves only dreams to be king ».
Délectez-vous avec le titre excellent qu’est « Deep six » ! (Etrange clip vous ne trouvez pas ? 😉 )

Enjoy !
D.A.G.

Article « vidéo de la semaine » « review musique » pour The Sound Of Animals Fighting, car ils le méritent :)

Publié le Mis à jour le

Nouvel article vidéo pour ce début de mois de Mai, et cet article va être un peu différent car il sera autant un article « vidéo de la semaine » qu’un article « review musicale ».

Oui, oui, deux en un 😉 Car je vais vous parler d’un groupe, et pas des moindres, The Sound Of Animals Fighting !!!

Ce groupe n’est autre qu’un All Star Band ! Il regroupe des membres des plus grands groupes Americain d’emo-rock, art rock, experimental, post-hardcore.

La vidéo qui suit est tirée du dernier album.

Fondé par Rich Balling (ex-RX Bandits) en 2004, il comprend les membres des groupes comme RX-bandits, Finch, Circa Survive, Atreyu, The Hippos, The Autumns, Chiodos, Sunn O))), Good old war. Et oui, rien que ça.
Avec au micro Anthony Green (Circa Survive, ex-new-Saosin), Rich Balling (ex-Rx Bandits), Craig Owens (Chiodos, ex-DRUGS, ex-Cinematic sunrise, Ex-Iles&Glaciers), Keith Goodwin (Good old war, ex-Days Away) et Matt Embree (Rx Bandits).

Ce groupe fait rêver non ? Tant de talents dans le même groupe pour un projet exceptionnel, mélangeant différentes influences venant de tous les groupes, tout en conservant un anonymat (en tout cas dans les premiers temps) en évitant d’utiliser leur image comme voix promotionnel. Ils se sont masqué sur les artworks des CD et ont pris des noms d’animaux (the sound of animals fighting vous comprenez le truc ? 😉 ). Des noms comme The Skunk ou encore The Walrus.
Ils ont créé trois albums entre 2004 et 2008 avec quatre uniques concerts en 2007 (qui ont été retranscrit sur un DVD (We must become the change we want to see)). 7 ans plus tard (à savoir en 2014) ils ont réalisés 7 shows de plus, des concerts pour le moins exceptionnels croyez moi (oui j’ai le DVD et j’en ai usé et abusé lol).

Leurs concerts retranscrits sur le DVD sont époustouflants tant par le mélange de style, d’art différents et de créativité. Ils font intervenir des danseurs contemporains, des peintres (réalisant des oeuvres en direct au fur et à mesure du concert), des vidéos sont projetées en arrière plan, Rich Balling vient même ajouter un côté spoken word en lisant une de ses œuvres littéraire en musique.
La puissance des chanteurs comme Craig Owens et Anthony Green se marient parfaitement avec la douceur des voix de Matt Embree et de Keith Goodwin.

Ce groupe est plus ou moins difficile à appréhender au cours des premières écoutes, chaque album est une pièce unique qu’il faut écouter d’une traite, voilà pourquoi il faut se laisser du temps pour appréhender leur création. Mais au bout du compte ce fut une révélation et représente pour moi une source d’inspiration et un exemple de créativité dont je ne me lasse pas 🙂 Personnellement je rêverais de pouvoir collaborer de la même manière avec des gens aussi passionnée sur différents projets 🙂

The SOAF est phénoménale, et même si le lineup évolue depuis la création, certain membres clefs demeurent (Anthony green, rx bandits entre autre), je serais le premier à sauter sur un nouvel album ou une place de concert (là ce serait le pied musical total :p).

Je conseil sans hésiter ce groupe hors du commun et je leur donne une note générale de 18/20 car ils le méritent amplement.

Il est maintenant temps d’apprécier leur musique par vous-même tout au long des vidéos que j’ai mises sur cet article.
Et n’hésitez pas à laisser des commentaires 😉

Enjoy !
D.A.G.

La vidéo que vous pouvez voir ici est extraite du DVD live de leur première série de concert en 2007. Ainsi vous pourrez apprécier la puissance de Anthony Green au micro, avec toute l’activité qu’il y a autour de lui (les musiciens déchainés, les peintres, la vidéo, les danseuses…).

PS. Site officiel ICI et Facebook officiel LA !

Et on finit pour les fans par une petite vidéo qui date des derniers concerts réalisés cette année 🙂

Vidéo de la semaine ! Black Light Burns partie 2 ;)

Vidéo Publié le Mis à jour le

Déjà le troisième article pour la catégorie « Vidéo de la semaine », près pour une autre tranche de musique ? 😉
Ok, alors c’est parti !!!

Cette semaine nous allons continuer un chapitre que nous avions débuté avec le premier article de cette catégorie, à savoir Black Light Burns !!!
Et oui, le groupe de Mr. Wes Borland, le seul, le vrai, l’unique est de retour dans la catégorie « Vidéo de la semaine » pour aborder le second chapitre de son œuvre solo, le second album de Black Light Burns, The moment you realize you’re going to fall.

Après un premier album bluffant, j’étais particulièrement impatient de pouvoir m’attaquer à un second album, toutefois, la première écoute fut choquante. Passant d’un style relativement très influencé par Nine Inch Nails, le second album est très clairement le vrai premier album de Black Light Burns, c’est-à-dire le premier album totalement sorti de l’esprit troublé et créatif de Wes Borland.
Une œuvre personnelle, impressionnante, choquante, entrainante, qui fait vaciller pendant les premier instants, et rend addict après quelques écoutes.
Comme on dit si souvent, les albums les plus difficiles à appréhender sont généralement les meilleurs !

Dans un premier temps j’ai réellement détesté cet album. Je me suis dit « Mais qu’est-ce que c’est que ce truc bruitiste, sans cohérence », mais après quelques semaines je me suis repenché dessus. Je me suis laissé emporter par ce style très personnel de Wes, un mélange de rock, de punk, de métal avec une folie indéniable dans chaque chanson.
Et j’ai fini par appréhender tout cela pas à pas. Cela n’a pas été facile, mais partant d’une déception énorme face à cet album, je me suis rendu compte qu’il fallait seulement persévérer pour en déceler les particularités. Maintenant, nous me croiraient ou pas, mais le deuxième album de Black Light Burns « The moment you realize you’re going to fall » est devenu un de mes album préféré et je dois quasiment l’écouter une fois par mois.
C’est un exemple de créativité personnel, où Wes n’as cherché qu’une chose. Créer quelque chose qu’il aime sans se poser de question, sans se demander si les autres aimeraient. On sent qu’il a fait cet album pour lui, et je l’en remercie. J’attends le troisième avec impatience, espérons que Wes Borland ne traine pas trop longtemps avec Limp Bizkit, car même si leur reformation est particulièrement de bonne qualité (et oui j’ai dit ça !) cela ne sera jamais équivalent à Black Light Burns !

Le clip qui suit est en fait la réunion de deux clips réalisés pour ce second album. Le Chapitre 1 tiré de la chanson « The moment you realize you’re going to fall » et le Chapitre 2 tiré de la chanson « How to look naked ».
C’est deux clip ne font qu’un car ils racontent une seul histoire, comme tout l’album d’ailleurs.
Alors maintenant c’est le moment, cliquez sur « PLAY » et laissez-nous emporter dans le monde de Black Light Burns, vous allez adorez ! Et n’hésitez pas pour foncer vous procurer l’album entier, il vaut le détour, c’est une pièce maitresse du monde actuel du Rock !

Enjoy
D.A.G.

PS. N’hésitez pas à laisser votre avis 😉 et si vous voulez en savoir plus sur ce groupe exceptionnel cliquez ici pour aller faire un tour sur leur site officiel.

http://blacklightburnsofficial.com/home.html

« Vidéo de la semaine » concernant Black Light Burns avec le titre Lie (Partie 1)

Vidéo Publié le Mis à jour le

Premier « Vrai article » pour la catégorie « Vidéo de la semaine » 🙂

Le choix a été très difficile, tant de bon groupe, de diversité, et sachant que j’écoute plusieurs centaine de groupes et chanteurs, la décision fut compliquée. Toutefois, j’aurais d’autres semaines (enfin normalement :p) pour publier d’autres vidéos musicales, donc ne soyez pas triste, il y en aura pour tous les goûts 😉

Cette semaine (roulement de tambour), j’ai choisi Black Light Burns !!!
Et oui, le groupe de Mr. Wes Borland, le seul, le vrai, l’unique.

Ce groupe a été une révélation pour moi, une découverte fantastique (sur le myspace de Jonathan Davis, oui oui, le chanteur de Korn). Après un premier album fantastique « Cruel Melody », un album CD/DVD de face B et reprises, ils sont revenus avec un second opus « The moment you realize you’re going to fall », qui est bien au-delà du 1er album, et un album concept « Lotus Island » particulièrement intéressant. Je pourrais en parler longtemps, c’est pourquoi le prochain article musical parlera en détail de ce groupe phénoménal avec son leader tout aussi exceptionnel qu’est Wes Borland.

Bref, nous allons pour cet article nous focaliser sur la première période de ce groupe, c’est-à-dire, le premier album « Cruel Melody » (le prochain article « Vidéo de la semaine » traitera de la seconde période, à savoir le deuxième album).
L’une des chansons far de ce premier essai est « Lie », aux accents Nine Inch Nailien (Danny Lohner oblige…), elle est particulièrement sombre, rythmée, hypnotisant et folle (tout comme Wes :p). Voilà pourquoi je l’ai choisi comme première vidéo de cette nouvelle rubrique.

Un titre explosif dont je ne me lasse pas et dont je ne lasserais jamais.
Aller c’est le moment, il faut cliquer sur « PLAY » les amis 😉

Enjoy
D.A.G.

PS. N’hésitez pas à laisser votre avis 😉 et si vous voulez en savoir plus sur ce groupe exceptionnel allez faire un tour sur leur site officiel dont voici le lien http://blacklightburnsofficial.com/home.html