martin page

Souvenirs… Souvenirs… Romans et Comics

Publié le Mis à jour le

Six mois se sont écoulés depuis les derniers articles « Souvenirs… Souvenirs… ». Voici donc un petit récapitulatif sur les derniers épisodes du blog A Sad Picture of A Red Sky pour que les nouveaux abonné(e)s puissent découvrir des articles qu’ils ont peut-être ratés, tout comme les anciens abonné(é)s 😉

Toujours sur le même principe, quatre articles de ce type vont se suivre – la cinquième rubrique sur les jeux vidéos sera créée prochainement car pour l’instant je n’ai qu’un seul article :p – afin de mettre à jours la liste avec les liens pour accéder à l’ensemble des articles de la rubrique correspondante, et ce, depuis la création du blog 😉

Commençons par la liste des articles « Romans et comics » sortis depuis la création de « A Sad Picture Of A Red Sky », avec l’ajout des derniers articles entre Juin et Décembre 2017. Une année 2017 tout aussi intéressante que 2016. Avec les belles découvertes que sont notamment Jon Shannow et le recueil de nouvelles Danse Macabre, ainsi que niveau comics Fear Agent et Preacher qui ont été les plus marquant pour mon année 2017.

2017

Lire la suite »

Publicités

La Vengeance de Steve Jobs sur Kindle, intriguant, mais sympa :)

Publié le Mis à jour le

Petite lecture kindle aujourd’hui avec, tenez-vous bien, La Vengeance de Steve Jobs de Martin Page. Publié chez Robert Laffont en 2014, j’ai entendu parler de cette petite chose au détour d’un site sur internet (lequel je ne m’en souviens plus du tout…) et cela m’a intrigué, de plus le fait que la nouvelle était gratuite sur Kindle je me suis dit pourquoi pas.

71JzWkl9ugL._SL1500_

Cette histoire parle comme vous vous en doutez du réveil de Steve Jobs sous forme de Zombie. Il sort de sa tombe et commence à massacrer des gens. Est-ce dû au hasard ? Ou est-il revenu dans un but précis ? Là est toute la question.
J’avoue m’être bien amusé à lire cette nouvelle qui est très très courte. C’est assez bien trouvé, marrant, et du style vraiment série B. Sans pour autant être vraiment dans l’horreur, c’est un bon moment de lecture. Toutefois, lorsque l’on arrive à la dernière page on rigole, oui c’est vrai, mais on reste un peu perplexe quant à la chute. Heureusement tout de même que l’auteur stipule dans la postface qu’avec cette nouvelle il voulait, d’un point de vue humoristique, aborder la question de ces grandes entreprises plus puissantes que certains états et qu’il souhaitait au final faire de cette histoire un peu légère une petite critique du monde actuel. Cela ne va pas très loin, mais c’est tout de même un bon divertissement à qui j’accorde la note de 12/20 et que je vous recommande si vous avez une Kindle sous la main 🙂
Enjoy !
A bientôt !

D.A. Green