film français

L’extraordinaire Voyage du Fakir ! Qui aurait cru que l’on puisse écrire une histoire en partant d’une armoire Ikea :p

Publié le Mis à jour le

Aujourd’hui c’est cinéma avec le film L’extraordinaire Voyage du Fakir, un film qui m’a particulièrement surpris et que je conseille vivement ! Ne surtout pas prendre peur en voyant le titre 😉


source

Découvrons l’ambiance 😉


Lire la suite »

Publicités

Événement !

Publié le Mis à jour le

Bonjour à tous !

Nouvel article ce soir comme d’habitude à 17h30 sur mon blog (sur quoi ? Surprise ;)), mais si vous avez déjà une petite envie de lecture vous pouvez retrouver un article inédit de votre serviteur sur le site CommentFaireUnFilm.com !

Lire la suite »

Supercondriaque fait bien rire pour malheureusement nous faire frôler la nausée sur la fin

Publié le Mis à jour le

Ça manque un peu de film français sur ce blog non ? On est d’accord, donc je vais vous présenter le dernier film de Dany Boon, Supercondriaque.

supercondriaque

Nouvelle production du comique/scénariste/acteur/producteur/réalisateur après Bienvenue chez les Ch’tis et Rien à déclarer. Un avant-gout ? Aller la bande annonce 😉


Lire la suite »

« Les trois frères le retour » et puis s’en vont :(

Publié le

« Les trois frères » qui ne connait pas, film culte français sortie en 1995. Un succès incontesté, une bonne tranche de rigolade avec la troupe des Inconnus Bernard Campan, Didier Bourdon et Pascal Légitimus. Presque 20 ans plus tard les Inconnus se reforment et décident de nous offrir un nouvel épisode des aventures des frères Latour tout simplement intitulés « Les trois frères le retour ».

068920

Les trois compères sont à la réalisation et pour ce qui est du scénario Didier et Bernard en sont les auteurs. Voici la bande annonce.

Des années après leurs mésaventures du premier film, les frères Latour sont à nouveau réunies par la défunte. La vie de chacun d’entre eux est toujours aussi difficile, Bernard est un comédien raté, Didier se fait passer pour un professeur de philosophie alors qu’il vend des sextoys par correspondance et Pascal vit aux crochets d’une riche cougar. Bernard va découvrir l’existence de sa fille Sarah, et accompagné de ses deux frères ils vont de nouveaux vivres des mésaventures. Voilà en quelques lignes le pitch du film, et après la bande annonce on ne peut que ce dire « ça semble sympa, on prend les mêmes et on recommence pour rigoler un bon coup », mais malheureusement cette fois-ci la sauce ne prends pas.

les_trois_freres_1

Si je peux me permettre, faire du réchauffé presque 20 après, et bien ça a tourné et ça rend malade… triste à dire, mais mon ressentit après avoir vu ce film. J’étais pourtant content et motivé, pourtant je suis désolé mais je suis d’accord avec les critiques presses (pour une fois) jugeant se film comme étant un mauvais remake. Les trois frères épisode deux restera une de mes plus grandes déception cinématographique de l’année 2014, voir la plus grande.
En dépit de tout ce que les Inconnus ont pu nous offrir au cours de leur longue carrière, que ce soit tous les trois ou en binôme ou solo, ce film est de loin le plus gros fiasco. J’espérais beaucoup, ce qui est des plus normal vu le talent et la renommée des trois hommes, mais aussi vu le succès du premier film.
Dès les premières minutes on se rend compte que ce deuxième épisode n’est rien d’autre qu’une pâle copie du premier. Le film est totalement re-pompé sur le premier sans la moindre originalité. Même personnages n’ayant pas évolués d’un pouce, avec les mêmes problèmes, les mêmes magouilles, abusant de gags écoulés et usés jusqu’à la corde. Ils ont beau faire tout ce qu’ils peuvent cela ne donne pas envie de rigoler, à la limite un petit sourire par-ci par-là. On sent que la flamme n’est plus là. Le scénario tout autant que l’aspect comique est essoufflé. Ils réutilisent des problèmes de société actuel en les présentant sous un angle similaire au premier film, montrant des personnages perdus qui au fond sont le reflet des inconnus eux-mêmes perdus dans l’évolution de la société depuis 20 ans.

les-trois-freres-le-retour-12-02-2014-10-g

Ils préfèrent faire de la redite que prendre des risques. En visant le renouveau et l’originalité, quitte à ne pas plaire, ils auraient au moins tentés leur chance, ce qui aurait été davantage honorable. C’est ce qu’ils essayent de faire la dernière demi-heure. On sent qu’ils réveillent et commencent à offrir une pointe de nouveauté tout en évitant malgré tout de trop s’éloigner des sentiers battus. Un bien triste film alors que j’aurais dû avoir mal au ventre à force de rire 😦
« Les trois frères le retour » n’est qu’un revival d’un succès passé qui n’est plus que l’ombre de lui-même aujourd’hui. C’est un retour raté !
Au final il vaut mieux regarder de nouveau le premier film afin d’avoir une bonne tranche de rire que de s’aventurer à regarder ce trois frère 2.0 qui ne vaut malheureusement qu’un 5/20.

A bientôt !
Desmond Andrew Green

VIDEO-Les-Trois-freres-le-retour-la-bande-annonce-integrale_reference

« Snowpiercer » ! Enfin un film post apocalyptique qui montre un peu d’originalité !

Publié le Mis à jour le

Je sais, je sais. Les articles se font rare c’est dernier temps mais pour ma défense, je bosse comme un malade sur le troisième épisode de Heaven Infinity et sur un autre projet afin de pouvoir au moins sortir ce nouvelle épisode de Heaven Infinity en septembre 🙂
Mais je n’ai pas pour autant oublié mon petit blog et c’est pourquoi me revoilà ! Qui plus est avec un nouveau film à mon tableau de chasse, Snowpiercer !
Cela faisait un moment que je voulais le voir et c’est maintenant chose faite 🙂

Voici d’ailleurs une petit bande annonce pour vous mettre dans l’ambiance !

Alors d’abord, un peu d’histoire. Réalisé par Bong Joon-ho et inspiré d’une bande dessinée française (cocorico :p), le film se déroule en 2031 dans un train, contenant les derniers représentant de l’humanité, qui parcours continuellement la terre qui a subi une nouvelle ère glaciaire en raison d’une tentative manquée de diminution du réchauffement climatique. Les habitants de ce train sont soumis à une séparation des classes, les plus aisés en tête de train et les plus démunis en queue. Lassé de cette vie de soumis, la population en queue de train décide de se révoltée, menés par Curtis (Chris Evans aka Captain America).

Un film de SF post-apocalyptique alléchant que je me devais de voir. Et j’avoue ne pas avoir été déçu. Bon film, même s’il ne restera pas non plus dans les annales, il est magnifiquement tourné. Le train est impressionnant. Le fait d’avoir tous les aspects d’une vie (ou d’une ville) distillé dans chaque wagon est relativement impressionnant. La qualité visuelle est vraiment bluffant. Une grande réussite. Autant les décors extérieurs qu’intérieur sont extrêmement bien fait. Le paysage glacé vous fait froid dans le dos, quand à chaque wagon, on se retrouve à imaginer ce que Curtis et les autres vont trouver à derrière chacune des portes. Il y a d’ailleurs un petit côté jeu vidéo linéaire qui pourrait peut-être rebuté certain (comme je l’ai lu dans certaines critiques), mais bon, en avançant dans un train cela ne peut qu’être linéaire. Un de mes moments préférés est l’école primaire. Vraiment excellent ! Très lavage de cerveau flippant mais ça reste une scène du film que j’ai trouvée super.

Malheureusement, les personnages sont le point faible majeur de ce film. En dépit d’un Curtis assez bien travaillé (en quête de rédemption mais je n’en dirais pas plus) et de Tilda Swinton dans le rôle de Mason (qui fait vraiment flipper), l’ensemble est relativement peu creusés. Il y a toujours une certaine ébauche, mais cela ne va jamais très très loin. C’est malheureusement LE point qui m’a vraiment déçu. La psychologie des personnages auraient vraiment méritées d’être beaucoup plus poussées. Peut-être avec des flash-back de l’arrivée dans le train, ou encore un peu plus d’histoire, passer plus de temps à montrer l’aspect dégradant d’être en queue de train et les bourgeois en tête. Toutefois, ce film est une œuvre réalisé avec un grand nombre de partenariat mais demeure un film sud-coréen. Et d’après ce que j’ai pu lire c’est l’un des films sud-coréen les plus chère jamais réalisés (voir le plus chère) donc je peux comprendre que rajouter 30 minutes de films pour creuser la fin et les personnages été peut-être un peu trop pour leur budget.

Quant au dénouement final, il est tout à fait de qualité, j’avoue avoir été surpris par plusieurs détails (agréablement surpris je précise :p). Il y a à la fois une certaine moralité, mais aussi une atroce réalité sur l’humanité, le comportement humain, le sacrifice. Mais je ne vais pas m’éterniser sur la fin au risque de vous gâcher cela. Elle vaut vraiment le détour c’est tout ce que vous devez savoir 😉
La seule petite chose que j’aurais aimé, c’est que la fin aille un peu plus loin. Je trouve que le film stop d’un coup. Il y a un côté interprétation personnel ça je l’ai bien compris, mais quelque minutes de plus n’auraient pas fait de mal pour encrer davantage la fin du récit. On se retrouve avec une fin qui n’en est pas vraiment une. Mais bon, cela n’enlève rien au charme de ce film.

Toutefois, de manière générale, Snowpiercer est vraiment une réussite et une belle surprise. Il mérite amplement un 15/20. Il permet d’offrir un très bon divertissement, avec des décors de qualité, des personnages malgré tout assez attachant et une fin qui nous surprend. Un bon film que je recommande vivement !

Enjoy !
D.A.G.

« 9 mois ferme » ont en aurait aimé plus !!!! (SPOILERS)

Publié le Mis à jour le

En tant que grand fan d’Albert Dupontel, je me devais de faire un article sur sa dernière œuvre (que je n’avais malheureusement pas pu aller voir au cinéma).
Nous allons donc explorer sa dernière folie cinématographique, « 9 mois ferme ».

Après des films comme Bernie, Enfermés dehors ou encore Le Vilain, j’étais impatient de voir ce que nous réservait ce nouveau film, et je n’ai pas été déçu. Un vrai bonheur rien qu’avec le synopsis.

Le film parle de la vie plus que banale de la juge Ariane Felder (Sandrine Kiberlain), coincé, célibataire, ayant un avis plus que médiocre sur la gente masculine, et ne pensant qu’a son travail. Malheureusement pour elle, suite à une fête du 1er janvier particulièrement bien arrosée, elle se retrouve six mois plus tard enceinte sans savoir qui est le père. Suite à une enquête poussée elle découvre avec horreur que le père est fiché et n’est autre que le tristement célèbre Robert Nolan (Dupontel), amateur de prostitué, cambrioleur et accessoirement sur le point d’être jugé pour avoir découpé les membres et mangé les yeux d’un vieillard l’ayant surpris lors de son dernier cambriolage. C’est lors d’un entretient avec la juge qu’il l’a reconnait et décide de s’évader pour lui proposer un marché, il ne dira rien de leur aventure du jour de l’an et en échange elle doit l’aider à prouver que ce n’est pas lui qui a mutilé le vieillard.

Le postulat de départ fait rêver pas vrai ? 😉 Ce film est vraiment excellent, du vrai bon Dupontel comme on l’aime. 9MF serait toutefois plus à rapprocher de Le Vilain que de Bernie ça c’est sûr, car il n’est pas non plus complétement déjanté. Mais il faut l’admettre Dupontel est un acteur de folie pour jouer les maboules. Le rôle qu’il campe est époustouflant de débilitée humoristique (je ne savais pas comment tourner l’idée lol). Le truand qu’il joue est complétement attardé et présente une réflexion d’un enfant de cinq ans ce qui crée des situations loufoque et décapante. En plus de cela il arrive à le rendre attachant et on en vient à avoir envie que ce truand s’en sorte et retrouve la liberté.

Quand à Sandrine Kiberlain, elle est parfaite dans le rôle de la coincé frigide qui vit un vrai cauchemar suite à cette escapade nocturne du jour de l’an. Elle est désopilante dans ce rôle de juge atterrée par ce qu’il lui arrive et ne veut pas y croire. Son enquête dans la première partie du film est excellente.
Ce film est une vraie réussite, et encore une fois Dupontel réalise un sans-faute en créant une histoire mêlant humour complétement loufoque avec des moments tout simplement touchants.

En plus de cela le film réalise de très bon résultats au box-office avec 2013807 entrées en France et 19919 entrées en Suisses en plus d’être nominé pour bon nombre de récompense et remporte les césars pour la meilleure actrice et le meilleur scénario original ainsi qu’une étoile d’or de la presse du cinéma français 2014 pour le meilleur scénario, et pour finir un globe de cristal 2014 pour le meilleur film.

Je lui attribue un 16/20 bien mérité. Ce film est une pépite et mérite d’être vue. Donc vous savez ce qu’il vous reste à faire, vous le procurer les yeux fermés !!!

Enjoy,
D.A.G.