Très bon titre de Killer Be Killed !

Publié le Mis à jour le

ça n’a pas de rapport avec un article sur mon blog, c’est juste pour le plaisir auditif 🙂 Un très bon titre ! Avec un Max Cavalera déchainé qui me fait bien rire et un Troy Sanders qui a vraiment une tronche de dingue :p

Enjoy
D.A.G.

Publicités

Monument Men loin d’être un monument !

Publié le Mis à jour le

Les Monuments Men, la déception du moment.
Jusqu’à maintenant, j’ai toujours été pour le moins élogieux au sujet des films que j’avais vu et dont j’avais fait un article sur mon blog. Malheureusement, cette fois-ci, cela ne va pas être la même histoire.
Mais je vous laisse regarder la bande annonce avant d’en parler.

Sur le papier il y a tout pour plaire comme vous avez pu le voir. Tout d’abord le casting avec rien d’autre que George Clooney (à la réalisation, l’écriture et la production d’ailleurs), Matt Damon, Bill Murray (que j’adore tout particulièrement), John Goodman (que l’on ne voit pas assez à mon goût sur le devant de la scène), Jean Dujardin (oui le notre 😉 ), Bob Balaban, Hugh Bonneville et Cate Blanchett. L’histoire elle aussi fait rêver car basée sur des faits réels (Clooney rapporte que 80 pourcents de l’histoire qui se passe dans le film est vrai et a vraiment eu lieu). Une grosse production où l’on ne s’attend pas à des débauches d’effets spéciaux mais du beau cinéma, avec une flopée de très bon acteurs et une histoire intéressante.

Toutefois, en dépit de tout cela, le soufflé retombe très vite lorsque l’on se risque à regarder ce film 😦 Cela m’attriste beaucoup de dire cela, mais c’est malheureusement le cas… (Bien entendu ce n’est que mon avis je précise encore une fois, mais qui est relativement partagé par le public et la presse de manière générale si vous jetez un œil sur le web).

Il y a de nombreux points négatifs que l’on peut citer pour ce film, mais je m’attarderais uniquement sur les plus gros à mes yeux, en commençant tout d’abord sur les acteurs.

Le film possède un casting alléchant (digne d’un Ocean Eleven), mais malheureusement tous sont mal exploités et l’on se retrouve avec un film où Clooney et Damon sont le plus claire de leur temps à l’écran reléguant les autres au niveau de personnages secondaires à peine traité. Tout le cast est très nettement sous exploité. C’est une énorme déception surtout lorsque l’on a Goodman, Murray et notre Dujardin national à l’écran.
Ce point doit être traité avec un autre qui est l’intérêt du récit qui joue contre les acteurs. On ne sait pas ou veut en venir Clooney avec son film et on décroche très vite. Ok, ils sont là pour récupérer les œuvres d’arts que les nazis ont volés. D’accord, jusque-là je comprends. Le film est plus ou moins intéressant lorsqu’ils se font entrainer et qu’ils débarquent en Normandie. Mais à partir du moment où ils se séparent, ça devient n’importe quoi.
On ne sait plus trop ce qu’il se passe. Le film ressemble à un enchainement de scénettes sans réel lien. De plus, le temps passe à une vitesse folle et heureusement qu’il précise de temps en temps l’année où se déroule l’action car on ne comprend pas vraiment où l’on se situe dans le récit. Il y a une impression de « je n’ai rien à raconter donc on se dépêche » ce qui en fait un film extrêmement décousu.

Chacun fait sa petite affaire de son côté, Goodman et Dujardin d’un côté qui offrent un duo vraiment très sympa auquel on s’attache très vite, mais Dujardin fini par mourir plus que stupidement et si vite que l’on n’est même pas ému. Quand à Goodman, à part une ou deux scènes marrantes, il ne sert strictement à rien, ce qui est aberrant quand on connait le talent du bonhomme.

Concernant Balaban et Murray, ils sont catalogués dès le début comme étant les deux vieux qui se chamaillent, et sont mis à part. Pour eux aussi, l’histoire n’as aucun sens. Ils essaient de montrer une facette plus compréhensive de la guerre en les plaçant dans des scènes comme par exemple celle où ils évitent de s’entretuer avec un allemand, mais au final on ne voit pas vraiment non plus l’intérêt. Retirer cette scène n’aurait rien changé. C’est d’ailleurs dans leur « time line » que j’ai compris que le temps passé très vite car en 15 min ils sont déjà à noël et de nombreux mois se sont écoulés depuis leur arrivée. Au final sans qu’il ne se passe vraiment grand-chose.

Hugh Bonneville, personnage à la recherche de la rédemption, finit lui aussi bêtement par se faire tuer, et très franchement c’est à la limite du ridicule car il aurait très bien pu s’en tirer. A croire qu’il l’a fait exprès. L’évènement ne sert qu’à créer un arc scénaristique pour essayer de donner un peu de fond et de dramaturgie au film, mais c’est malheureusement un coup dans l’eau. On trouve seulement qu’il se fait tuer stupidement, sans aller chercher plus loin.

Pour finir, Damon et Blanchett font leur petite vie en France. Un rapport plus ou moins ambiguë est présenté entre les deux personnages avec une Cate Blanchett insupportable, complétement invivable, limite hargneuse pendant tout le film, et d’un coup en voyant que son ancien méchant directeur allemand a été arrêté elle chance du tout au tout et fait même des avances plus qu’ouvertes à Damon qui reste un vrai gentleman. Je suppose que Clooney a voulu mettre en place une sorte de romance entre les deux personnages en plus du fait que Blanchett avait du mal à avoir de nouveau confiance en un inconnu qui pourrait lui aussi voler les œuvres. Mais on ne retient que le fait que Blanchett est insupportable et que Daman est aussi réactif qu’un mollusque (Jason Bourne quand même 😦 ).
Dans tout cela Clooney sert tout simplement d’arbitre, en réalisant des interludes entre chaque groupe… et c’est tout.

Le plus gros problème, entrainant toutes ces incohérences et situations sans aucun sens, est que Clooney semble ne pas savoir ce qu’il fait ici. Le film n’a aucune identité. Ce n’est ni un film de guerre, ni vraiment un film historique, ni même un film humoristique ou romantique. La dynamique est déplorable, notamment du fait de créer des scènes un peu partout en Europe qui se passent des fois à des mois d’intervalles sans que l’on s’en rende compte. Il y glisse une légère pincé de tout et tente de rendre l’ensemble cohérent mais manque son coup. Le film devient vite ennuyeux et s’embourbe totalement après la première demi-heure.

Avec un film au potentiel énorme, il finit avec quelque chose qui se rapproche davantage d’un documentaire qu’autre chose, et encore, un pas très bon. Je pense qu’il a vu trop grand en voulant traiter un film à fort potentiel contenant un grand nombre de bon acteur. N’est pas Joss Whedon qui veut 😉 Clooney s’est brulé les ailes en ayant les yeux plus gros que le ventre et n’obtient qu’un petit film pour se reposer un dimanche soir et encore.

Cela me coute de le dire, mais, en dépit de quelque bon passages, ce film est loin d’être un Monument et ne mérite pas de passer par la case cinéma. Monument Men est malheureusement complétement raté à mes yeux et je ne peux que lui donner un 7/20. Fort dommage, autant pour tous ces bon acteurs, que pour notre Dujardin national.

D.A.G.

PS. N’hésitez pas à laisser votre avis 🙂

« 9 mois ferme » ont en aurait aimé plus !!!! (SPOILERS)

Publié le Mis à jour le

En tant que grand fan d’Albert Dupontel, je me devais de faire un article sur sa dernière œuvre (que je n’avais malheureusement pas pu aller voir au cinéma).
Nous allons donc explorer sa dernière folie cinématographique, « 9 mois ferme ».

Après des films comme Bernie, Enfermés dehors ou encore Le Vilain, j’étais impatient de voir ce que nous réservait ce nouveau film, et je n’ai pas été déçu. Un vrai bonheur rien qu’avec le synopsis.

Le film parle de la vie plus que banale de la juge Ariane Felder (Sandrine Kiberlain), coincé, célibataire, ayant un avis plus que médiocre sur la gente masculine, et ne pensant qu’a son travail. Malheureusement pour elle, suite à une fête du 1er janvier particulièrement bien arrosée, elle se retrouve six mois plus tard enceinte sans savoir qui est le père. Suite à une enquête poussée elle découvre avec horreur que le père est fiché et n’est autre que le tristement célèbre Robert Nolan (Dupontel), amateur de prostitué, cambrioleur et accessoirement sur le point d’être jugé pour avoir découpé les membres et mangé les yeux d’un vieillard l’ayant surpris lors de son dernier cambriolage. C’est lors d’un entretient avec la juge qu’il l’a reconnait et décide de s’évader pour lui proposer un marché, il ne dira rien de leur aventure du jour de l’an et en échange elle doit l’aider à prouver que ce n’est pas lui qui a mutilé le vieillard.

Le postulat de départ fait rêver pas vrai ? 😉 Ce film est vraiment excellent, du vrai bon Dupontel comme on l’aime. 9MF serait toutefois plus à rapprocher de Le Vilain que de Bernie ça c’est sûr, car il n’est pas non plus complétement déjanté. Mais il faut l’admettre Dupontel est un acteur de folie pour jouer les maboules. Le rôle qu’il campe est époustouflant de débilitée humoristique (je ne savais pas comment tourner l’idée lol). Le truand qu’il joue est complétement attardé et présente une réflexion d’un enfant de cinq ans ce qui crée des situations loufoque et décapante. En plus de cela il arrive à le rendre attachant et on en vient à avoir envie que ce truand s’en sorte et retrouve la liberté.

Quand à Sandrine Kiberlain, elle est parfaite dans le rôle de la coincé frigide qui vit un vrai cauchemar suite à cette escapade nocturne du jour de l’an. Elle est désopilante dans ce rôle de juge atterrée par ce qu’il lui arrive et ne veut pas y croire. Son enquête dans la première partie du film est excellente.
Ce film est une vraie réussite, et encore une fois Dupontel réalise un sans-faute en créant une histoire mêlant humour complétement loufoque avec des moments tout simplement touchants.

En plus de cela le film réalise de très bon résultats au box-office avec 2013807 entrées en France et 19919 entrées en Suisses en plus d’être nominé pour bon nombre de récompense et remporte les césars pour la meilleure actrice et le meilleur scénario original ainsi qu’une étoile d’or de la presse du cinéma français 2014 pour le meilleur scénario, et pour finir un globe de cristal 2014 pour le meilleur film.

Je lui attribue un 16/20 bien mérité. Ce film est une pépite et mérite d’être vue. Donc vous savez ce qu’il vous reste à faire, vous le procurer les yeux fermés !!!

Enjoy,
D.A.G.

RockGame avec les Enhancer cette semaine pour se nettoyer les oreilles et montrer que la France sait envoyé du lourd !

Publié le Mis à jour le

Afin de changer un peu les dernières vidéos que j’ai publiées dans les articles précédents, on va se secouer un peu avec ENHANCER !

Groupe Français fondé en 1996-97 dans les Yvelines, ils ont été catalogués Neometal, rap metal, rap, hip hop, alternatif, mais au final ce n’est qu’un bon vieux groupe de rock français qui sait y faire avec les textes qui t’interpellent, te fond réfléchirent, mais aussi te fond rire !

Très bon depuis le début, ils ont sus affiner leur style et trouver leur identité pour arriver à la dernière production « Désobéir » ! Un album phénoménal qui s’écoute du début à la fin sans un seul temps mort ou coquille. Pour moi dans mon top album français ! Bourré de duo de qualité, tout particulièrement Rêver sa vie avec Soprano, cet album ne contient que des hits, avec notamment Debout, RockGame, Désobéissant, A vendre (tout à fait vrai et très marrante aussi), Superficiel, Banlieue pavillonnaire… en bref tout l’album :p

Ils méritent d’être écoutés de tous, et surtout ils méritent de revenir. Je ne les ai vus qu’une seule fois en live mais quelle claque. Puissant, très sympa, à fond dans le show.

J’attends avec impatience un nouvel album (qui se fait attendre 😦 ). Ils ont laissé un vide depuis qu’ils se sont mis en retrait. Alors si par hasard un membre d’Enhancer venez à lire cet article, REVENEZ !!!! 😉

En tout cas, en attendant une nouvelle livraison, c’est maintenant le moment d’apprécier ce clip de Enhancer pour « RockGame », une chanson excellente, qui secoues, qui est bien vrai, et par-dessus tout avec un clip que j’adore.

A consommer sans modération ! (Aller on clic sur PLAY 😉 )

Enjoy
D.A.G.

cassolette de crevettes et Tilapia

Publié le Mis à jour le

Recette e ma chérie et croyez-moi ça vaut le coup!!! Très très bon 🙂

Foodies & Bubble Gum Therapy

photo une

Coucou les gourmands !!

Aujourd’hui j’ai préparé une recette pour le tour en cuisine 362. Il s’agit en fait de la seconde fois que je participe à ce type de tour. Je vous réexplique vite fait le concept. Je me suis inscrite sur le site d’un tour en cuisine comme de nombreuses blogueuses culinaires. Je vais devoir faire une recette d’une blogueuse d’entre elles et une autre blogueuse devra piocher et reproduire une de mes recettes. La première fois j’ai trouvé ce concept très intéressant car il permet de découvrir d’autres blogueuses et de multiples recettes. De plus c’est assez excitant de voir comment une blogueuse a reproduit notre recette et ce qu’elle en a pensé. Du coup j’ai rempilé ça une seconde fois.

J’ai donc choisi une recette sur le blog de Clivia « http://www.labouffedeclivia.com » et c’est Diwall « http://carnetde1001recettes.over-blog.com » qui est venu piocher chez moi une…

View original post 321 mots de plus

Fin de saison 2 palpitante pour Arrow ! Une réussite ! (Attention Spoiler Saison 2 et 3)

Publié le Mis à jour le

Grand moment la semaine dernière pour tous les archets fan d’Arrow et de Stephen Amell ! Nous avons pu enfin découvrir cette fameuse fin de saison 2 de l’archet vert !!! Je ne pouvais attendre plus longtemps pour vous en parler 🙂

Petite photo de Arrow qui obtient enfin son vrai masque lors de cette saison !

Arrow-saison-2-600x399

Après une première saison où nous avons pu découvrir la création et les origines d’Oliver Queen/The Arrow ainsi qu’une fin où tout devait être reconstruit, l’impatience était à son comble pour savoir ce qui allait bien pouvoir se passer dans cette seconde saison. La photo que vous pouvez voir ci-dessous donne tout de suite le ton dès le premier épisode 😀

19538321_20131001084258659.jpg-c_640_360_x-f_jpg-q_x-xxyxx

Et bien sûr la bande annonce de la saison 2 !!!


Lire la suite »

« Les Gamins » pas si gamins que ça ! (je sais le titre était facile à trouver :p par contre attention SPOILERS)

Publié le Mis à jour le

Aujourd’hui nous allons parler d’un film français, « Les Gamins » !
Mais avant de parler un peu de vidéo pour vous mettre en condition avec la bande annonce du film 🙂

Production français sortie en 2013 regroupant rien de moins que Max Boublil et Alain Chabat, ce film traite de la rencontre entre Thomas (Max) qui rêve de percer dans le monde de la musique et Gilbert (Alain) qui est bien parti pour être son futur beau-papa. Toutefois, en pleine crise existentielle, Gilbert décide de partir du jour au lendemain pour gouter à nouveau à toutes les choses qu’il faisait lorsqu’il avait 20 ans, et par la même occasion il entrain Thomas avec lui. Ils vont ainsi vivre comme deux adolescents, ou plutôt comme deux « gamins » et s’attirer de nombreux problèmes.

Voici le postulat du film qui est relativement sympa. Néanmoins, après avoir vue à l’époque la bande annonce, je n’ai pas été plus que cela emballé et j’ai vraiment eu peur d’être face à un type de film où tous les gags se trouvent dans la bande annonce. De plus, à l’époque de la sortie de ce film, il était en concurrence direct avec « Les Profs » et j’avoue avoir craqué pour ce dernier et non « Les Gamins ».

Mais dernièrement je me suis laissé tenter à regarder le film, et je dois l’admettre, j’ai eu tort car ce il vaut vraiment le détour je vous l’assure. Ceci pour beaucoup de raisons, tout d’abord le duo Boublil-Chabat est irrésistible. Dès que cela déconne cela fait mouche à chaque fois. Lorsqu’ils font connaissance, avec le futur gendre qui essai de plaire au beau-père qui lui par contre ne dit que des horreurs sur sa vie, sa femme et finit par lui dire de se barrer alors que c’est le copain de sa fille :p

Alain Chabat et à mourir de rire en vieux blazer faisant sa crise de la quarantaine tout en étant has been 🙂
Sandrine Kiberlain est elle aussi excellente dans le rôle de la femme de Chabat, une femme branchée zen, missions humanitaire, fan de baguettes pour manger n’importe quoi et surtout ne finissant jamais ses phrases !
Toutefois, la palme revient à Max Boublil. Pour être tout à fait franc je n’ai jamais vraiment aimé ce qu’il a fait jusqu’à maintenant, le personnage ne me gêne pas et est relativement cool généralement sur les plateaux de télévisions mais tout le reste ne m’a jamais fait rire. Ce qui fut un problème pour me motiver à aller voir le film au cinéma :p

Mais dans le film, j’ai vraiment été épaté. La performance de Boublil est impressionnante car au lieu de rester dans son registre habituel, bouffonnerie en d’autres termes, il est ici tout dans la retenue. Il n’en fait jamais trop, sort une blague toujours au bon moment, sans être dans l’humour potache et facile. Cette retenue le rend touchant, on sent une sincérité, il est vraiment touchant, et on se rend compte que l’on a mal pour lui lorsque les choses ne marchent pas avec sa musique et avec sa copine.

C’est une très belle performance, et cela permet de donner un fond à ce film que l’on n’imagine pas en regardant la bande annonce. « Les Gamins » n’est pas juste une comédie, c’est un film aussi touchant, réaliste, sur ce que les différentes générations peuvent traverser de nos jours, et c’est une très belle histoire d’amour.
J’ai été agréablement surpris et je le conseil vivement. Le duo Chabat en cinquantenaire qui retombe en enfance et Boublil qui veut par tous les moyens devenir quelqu’un de respectable, on ne s’y attend pas et c’est tant mieux.
« Les Gamins » est un très bon film français, parmi les meilleurs que j’ai vu c’est dernières années (avec 1633850 entrées), avec un scénario marrant, touchant mais surtout avec du fond, ce qui manque cruellement de nos jours dans le cinéma Français.

C’est donc avec plaisir que je donne à ces gamins un 14,8/20 !
Pour une bonne tranche de rigolade qui ne vous laissera pas un goût amère vous savez ce qu’il vous reste à faire, courrez-vous procurer « Les Gamins » !!!

Enjoy,
D.A.G.

PS. En bonus une petite scène bien marrante :p