Movies reviews

« L’étrange pouvoir de norman » ça part sur un bon sentiment mais…

Publié le Mis à jour le

Parlons un peu cinéma, qu’est-ce que vous en pensez ? 😉

Le weekend dernier j’ai regardé le film d’animation L’Etrange pouvoir de Norman. Pour être franc, le film partait avec un sérieux handicap car je ne suis pas un très grand fan des films d’animations, ce n’est pas que je trouve ce genre mauvais, mais ce n’est tout simplement pas trop mon style de film.
C’est donc pour ne pas mourir idiot, et sur les conseils d’un ami que j’ai donc tenté le coup. Et j’avoue ne pas être déçu.

Le film raconte l’histoire de Norman (jusque-là je suppose que vous aviez deviné), un petit garçon capable de voir les fantômes et revenants. Il est mal vu par son père, sa sœur, ses camarades, bref il est un peu un monstre de foire rejeté par tout le monde. Et viens le jour où son oncle, que tout le monde considère comme complétement fou, le contacte pour lui dire qu’il sera son successeur après sa mort pour empêcher une malédiction jetée par une sorcière il y a bien longtemps, et ainsi éviter que des zombies ne reviennent à la vie et massacrent la population.
En gros, voilà le synopsis. Et comme vous vous en doutez, tout ne vas pas se passer comme prévus et les zombies vont être de la partie. A partir de là c’est la fête, les zombies attaquent et le jeune Norman aidé de sa sœur, son pote Neil et de son grand frère Mitch ainsi que d’un camarade de l’école Alvin, qui avait pour habitude de le brutaliser, partent tous ensemble à l’aventure pour essayer d’arranger tout ça.

Le film est vraiment très bien fait, avec un design relativement original (mélange de stop-motion et de prises relief d’après ce que j’ai pu lire), il a d’ailleurs reçu un grand nombre de récompenses, toutefois, le résultat au box-office ne fut pas merveilleux, sans être non plus catastrophique.
Et je dois admettre que je comprends. Ce film est un divertissement très sympathique, mais qui n’aurait tout de même pas valu une entrée au cinéma. Je m’explique.
La première partie est vraiment bien, marrante, beaucoup d’humour, mais cela reste relativement convenu. Et cela ne s’arrange pas dans la deuxième partie du film. On s’attend à tout ce qui se passe sans réel surprise, et cela passe petit à petit d’un film d’humour potache (pas que je critique le style, j’aime beaucoup) à un film légèrement dramatique. Le changement m’a gêné je dois dire. Le fait d’être à 100% dans l’humour pendant une demi-heure et ensuite changer de ton pour passer limite dans le dramatique avec l’histoire de la sorcière. A mes yeux cela ne collait pas. La dynamique du film est cassée avec ce changement, et malheureusement, cela dessert la qualité du film.

De plus, le second point négatif est qu’il ne présente au final que peu d’originalité. Je sais, il est difficile d’être original de nos jours, mais lorsque l’on commence à regarder le film on pense tout de suite à sixième sens, l’histoire de Norman nous fait vraiment penser au petit Cole. Le film date de 1999, toujours est-il que dès les premières minutes du film j’ai tout de suite pensé à la similitude entre les deux films, le garçon rejeté, considéré comme un monstre, qui parle aux défunts, que le père rejette. Ensuite, le côté zombie fait un peu trop convenu, dans le sens « je surf sur la vague du succès actuel » et au bout du compte, ils n’ont qu’une part peu importante je trouve, ce qui est dommage car ils sont présentés comme la « grande menace ».

Toujours est-il que ce film est vraiment très sympa et je le conseil. C’est un très bon divertissement à voir chez soi, tranquillement calé dans le canapé. Néanmoins, je m’attendais à bien plus de rigolade, un peu moins de dramaturgies, et un peu plus de zombies.
Je donnerais malheureusement qu’un petit 12/20 à L’Etrange pouvoir de Norman.

Stay Tuned !
D.A.G.

PS. Je précise bien que ce n’est que mon avis, je ne critiquerais pas les gens qui ne sont pas d’accord avec moi 😉 Chacun est libre de penser ce qu’il veut et c’est pourquoi je présente mon avis sur ce film sur mon blog, et ce n’est que MON avis 😉 Libre à vous de partager votre avis sur ce blog avec moi, je serais ravi de discuter 😉

Publicités

« Review cinéma » de la semaine avec « Moi Moche et Méchant 2 » pour une bonne tranche de rire démoniaque ;)

Publié le Mis à jour le

Cette fois-ci on va prendre le temps de discuter un peu de Moi moche et méchant 2 !!! Un peu de méchanceté et d’humour ça ne fait pas de mal 😀

Suite du premier volet (sorti en 2010), Moi moche et méchant 2 sort en 2013 et malgré ce que j’aurais pu croire (car je n’avais pas été emballé plus que ça par le premier je dois l’avouer), le deuxième épisode a fait un carton total au cinéma avec 970 761 885 de dollars pour un budget de 76 000 000 de dollars.

Je me devais donc de le regarder tôt ou tard, et c’est maintenant chose faite !
La première remarque est que j’ai beaucoup aimé cet épisode comparé au précédent ! Oui, oui c’est vrai 😉

Mais avant d’en dire ce que j’en pense, parlons un peu de l’histoire tout d’abord.
Après avoir remis la lune à sa place Gru abandonne le métier de méchant et décide de se consacrer à ses trois filles Edith, Agnès et Margo.
Un méchant mystérieux vol à l’aide d’un aimant géant (!?!) un laboratoire militaire consacré à la fabrication d’une arme secrète (un sérum transformant l’hôte en un mutant violet et indestructible) ce qui pousse une agence gouvernemental secrète nommée AVL (Agence Vigilance de Lynx) à faire appel à Gru, par l’intermédiaire de l’agent Lucy Wilde, en raison de son expérience de criminel. Ils lui proposent comme mission d’infiltrer un centre commercial où des traces de ce fameux sérum ont été détectées.
Dans un premier temps il va refuser mais se décidera finalement à se lancer dans cette aventure et c’est ainsi qu’il fait le premier pas qui va lui attirer des ennuis !

Le film explore un peu plus le passé de Gru, mais aussi sa nouvelle vie de père de famille et le fait qu’il essai tant bien que mal d’être quelqu’un de normal. Ainsi, cela permet de créer un certain nombre de scènes très marrantes (l’anniversaire d’Agnès, le rendez-vous galant arrangé…) et le personnage de Gru devient de ce fait plus attachant. Ceci m’a permis de l’apprécier davantage comparé au premier film. J’ai trouvé que Gru était bien plus travaillé et encore plus drôle qu’avant.

Les filles elles aussi sont assez marrantes mais n’ont qu’un rôle relativement mineur je trouve, ce qui est dommage car le potentiel est relativement important. Mais bon, qui sait, elles auront peut-être une part du gâteau plus importante dans un épisode 3 (non je ne spoile pas, je dis juste ce qui est inévitable, je prédit un Moi moche et méchant 3, c’est certain 😉 ).

La partie la plus innovante de cette nouvelle aventure réside dans la relation « amoureuse » qui se crée petit à petit entre Gru et Lucy (doublée par Audrey Lamy et ça se reconnais). Cette relation offre au départ un duo très marrant qui ne se supporte pas vraiment, et dans un second temps, toujours se même duo mais qui ne peut plus se quitter. Des passages touchants, et vraiment très marrants ! Cela ne vire pas du tout au nié ou mièvre. La relation est très bien traitée, avec une touche d’amour pour une vague d’humour 😉

Et vient pour finir la partie la plus marrante du film, les MINIONS !
Véritable révélation humoristique dans le premier volet, ici ils ont la part du lion ! Du début à la fin ils sont à l’écran, et ceci pour notre plus grand plaisir. Ils offrent des situations complètements, on peut le dire je pense, débiles, mais vraiment trop marrantes. Prenons comme exemple le moment où Gru se fait kidnapper et que deux minions tentent de le sauver, ou encore lorsqu’ils se prennent pour des pompiers, quand l’un d’eux est déguisé en soubrette pour faire le ménage, mais aussi à la fin lorsqu’ils se prennent pour un boys-band. Bref, les moments hilarant causés par les Minions sont nombreux et on en redemanderait même à la fin. Un film exclusivement basé sur eux est d’ailleurs en préparation ce qui promet de grand moment de rigolade en perspective !

Pour conclure, Moi Moche et Méchant 2 est un moment de franche rigolade, un bon niveau au-dessus du premier épisode. L’histoire est davantage travaillé tout autant que les personnages, et les Minions, et bien c’est les Minions 😉
Ce film d’animation pourra plaire autant aux grands qu’aux petits, je le conseil de bon cœur et avec un grand sourire 😀
Je lui donne un bon 16/20. C’est une grande réussite, et contrairement à ce que je pouvais penser après avoir vu le premier, maintenant j’attends avec impatience le troisième volet qui je suis sûr ne devrait plus tarder à être annoncé !

Bon cinéma et on se retrouve pour le prochain article 😉
Stay tuned !

D.A.G.

Pour accéder au site officiel il suffit de cliquer ICI

Première « Review Cinéma » avec Django Unchained !

Publié le Mis à jour le

Pour ce premier article cinématographique, nous allons parler un peu tarantinesque :p

Grand fan de Mr. Tarantino, j’ai tous ces films à mon actif et généralement je fonce toujours les voir dès leur sortie au cinéma. Le weekend dernier nous avons, ma chérie et moi, regardé Django Unchained qu’elle n’avait pas voulu aller voir et que j’avais vu seul. Mais cette fois-ci, je suis parvenu à la résonner et nous avons regardé le fameux western de Tarantino.
Résultat des courses, elle a adorée ! Et il y a de quoi !

Le synopsis est relativement simple, il faut l’admettre, comme dans tout Tarantino. Toutefois, il se démarque de bon nombre de cinéaste par sa façon de réaliser, ses textes et ses personnages.
Donc, expliquons d’abord l’histoire.
Libéré de l’esclavage par le Dr. King Schultz (Christoph Waltz), dentiste et chasseur de primes (on trouve ça uniquement chez Tarantino), l’esclave Django (Jamie Foxx) devient Django Freeman. Dans un premier temps libéré de ses chaines pour aider le Doc à retrouver des hors la loi dont seul Django connait le visage, le Dr. Se prend d’affection pour lui et décide de l’aider lorsqu’il en apprend un peu plus sur le passé de l’ex-esclave. Après l’avoir entrainé pour devenir un chasseur de primes d’exception, ils partent tous les deux à la recherche de Broomhilda la femme de Django qui est l’esclave de Calvin Candie (Leonardo Dicaprio). S’en suit des tueries à gogo, des litres de sang, une tonne d’humour noir et des discussions abracadabrantesques comme sait si bien les faires Tarantino.

Premier western de Tarantino comme je l’ai dit plus haut, et je dois admettre qu’il est particulièrement réussi avec en plus quelques musiques composées par Mr. Ennio Morricone himself !
La réalisation est propre, léchée, on retrouve des mouvements de caméra digne des meilleurs westerns spaghettis (avec le bon la brute et le truand en tête), ainsi que des restes de ces derniers films. Comme d’habitude, chacune de ces productions sont liées, marquant la suivante, avec notamment ici une manière de filmer qui m’a rappelé énormément Kill Bill 1 et 2 avec un style proche des affrontements des vieux films de kung-fu dont il s’était très ouvertement inspiré pour les Kill Bill. Mais dans ce cas présente, avec des pistolets :p
Toutefois, cela ne gêne pas du tout car c’est du Tarantino.

Viens ensuite les décors, magnifique tout simplement. J’avoue avoir été bluffé, c’est digne d’un Into The Wild je trouve. Des décors et prises de vue qui sont sans hésiter les plus belles de tous les films de Tarantino. Même si ce n’est pas la partie la plus importante du film, il marque une grosse évolution par rapport à ses anciennes productions.

Bien entendu, le stock d’hémoglobine est là, comme dans tout Tarantino. Django suis la tendance lancé avec la série Kill Bill, Boulevard de la mort, ou encore Inglourious Bastards avec du sang à gogo, mais cela ne gêne pas. Il y en a tellement que cela ne fait que créer un moment de rigolade pour tout le monde plus qu’un sentiment de dégoût 😀

Et pour finir, le plus important, le plus impressionnant, les personnages. A mes yeux, ce que réussi chaque fois avec brio Tarantino est de créer autant des personnages « gentil » et « méchant » que l’on adore dès la première seconde.
Le Dr. est joué divinement par Waltz avec un raffinement et une prestance tout aussi incroyable que Hans Landa dans Inglourious Basterds. Il fait un travail qui pourrait nous rebuter, mais on sent aussi la solitude et le cœur que possède le personnage, ce qui le pousse d’ailleurs à prendre Django sous son aile, mais aussi le fait qu’il est tout à fait conscient de faire un travail atroce qui doit malgré tout être fait. On l’adore dès la première seconde où l’on voit la dent de sa carriole arriver en dodelinant dans la nuit noire.
Django est un personnage qui créer immédiatement une empathie, déjà face à son statut d’esclave qui a clairement souffert, mais aussi en découvrant son histoire. Au début réservé, il se révèle petit à petit. Il présente au final le charisme d’un Clint Eastwood croisé avec un James Brown. Il nous fait rêver et se présente comme un héros attachant.
Leonardo Dicaprio (Calvin Candie) se révèle totalement dans ce film. Les derniers auquels il a participé été impressionnant, ça je ne le remets pas en doute (arrête mois si tu peux, inception…) mais en méchant, là je dis OUI ! Je n’étais franchement pas emballé à l’idée qu’il soit le méchant de ce film, toutefois après avoir goûté à sa prestation, je n’en revenais pas. Il arbore un regard et présente une attitude diabolique, et vire à la limite du regard d’un fou dans la deuxième partie du film. C’est une présentation où je lui donne 20/20. Je trouve qu’il égale la prestation de Waltz dans les Basterds. Un bad guy que j’ai adoré détesté !

Je sais, je les présentes tous comme des acteurs à prestation exceptionnel, mais c’est bien le cas. Je pense que personne ne s’y attendait, et tout le monde a été bluffé.
Cependant, le must du must, la cerise sur le gâteau est sans hésitation Samuel L. Jackson. Un grand monsieur que cet acteur. Je l’ai adoré dans tant de films, Die Hard 3, Pulp Fiction, tous les Marvels ou encore Jackie Brown pour ne citer que ceux-là. Par contre, en tant que Stephen, le serviteur noir de Calvin Candie, il m’a bluffé autant que choqué ! Il est tout d’abord limite méconnaissable. Il est grimé d’une façon où on pourrait croire facilement qu’il a 90 ans. Ses traits marqués intensifient un côté tout simplement mauvais, et son accent travaillé à l’extrême est époustouflant en VO. Il incarne un ignoble chef des majors d’homme. Et j’ai adoré !!!! Une prestation d’acteur a coupé le souffle. Si je dois choisir un personnage et un acteur dans ce film c’est sans hésiter que je choisi Stephen/Samuel L. Jackson comme le plus époustouflant. Un des meilleurs « ignoble » que j’ai pu voir dans un film. Je dis chapeau l’artiste !

Bref, un film exceptionnel, parmi les plus réussi de tous les films que Tarantino ai réalisé, et cela va être très très dur de faire mieux pour le prochain. Mais bon, Tarantino a toujours sus nous étonner 😉 Et maintenant que la nouvelle est tombée comme quoi il n’aurait finalement pas définitivement abandonné son prochain western The Hateful Eight, je ne peux que trépigner d’impatience !

Je conseille donc vivement ce film qui est une réussite total. Il pourra plaire aux fans de westerns, films d’action, d’aventures, ou encore d’hémoglobine. Je trouve qu’il y en a pour tous les goûts et que c’est un coup de maître. Voilà pourquoi je lui octroie un 19/20 bien mérité.

Django Unchained, un film à voir et revoir sans hésiter !

D.A.G.

Thor the dark world done ;)

Vidéo Publié le Mis à jour le

Yesterday I went to the cinema to see the brand new avengers film with the mighty Thor ! Amazing come back ! The film is style a viking/shakespeare/funny/contemporary/super-heroe movie, we don’t see the time going away and at the end we want more. A really big « bravo » to loki (tom hiddleston) who play a legendary bad guy that we all loving to hate 🙂 Thor (chris hemsworth), odin (anthony hopkins) and jane foster (natalie portman) are of course still amazing with a bigest part for odin, jane and even for frigga (rene russo). I really recommand this movie and give a 17/20
Of course there was post-generique scene, and this time two like for avengers 1. A first scene introducting a next marvel film (no spoiler) and I will just say can’t wait to see it, it will be galactical :p and the second scene is the real conclusion for the film ! To conclued Thor 2 is good, really good, marvel played well with this new film, can’t wait for captaine america and the winter soldier and the guardians of the galaxy ! I love marvel’s movies !!!!!

D.A.G.

Serenity ! Film tiré de la série TV Firefly !

Vidéo Publié le Mis à jour le

Voici la bande annonce vo du film Serenity. Une tuerie ! J’adore ce film ! A voir de toute urgence !

Firefly ! L’une de mes plus grande source d’inspiration !

Vidéo Publié le Mis à jour le

Firefly est un show Tv créé par Joss Whedon (le papa de buffy et angel). J’ai vraiment découvert cette série par hasard et j’en suis tomber amoureux !!! Elle mélange de l’action, de l’humour, l’esprit western mais aussi space-opéra. Les personnages sont incroyablement intéréssant et attachant, dès que l’on regarde le premier épisode on veut voir le suivant et c’est addictif :p Il y a une sensibilité et un aspect touchant que j’adore. Je suis un fan incontesté. La palme revient tout particulièrement à Nathan Fillon qui campe le rôle du capitaine Malcolm Reynolds. Sombre, attachant, marrant, ce héros présentes de nombreuses facette et je les adores toutes ! Malheureusement la Fox n’as pas sus se servir de ce show extraordinaire et la tué dans l’oeuf, seulement 14 épisodes !!!!! c’est une honte ! mais bon ce n’est pas la première erreur de la Fox et ce ne sera pas la dernière :p Heureusement, une dernière aventures à toutefois vu le jour quelques années après sous la forme d’un film Serenity ! Pareil que la série, mais en plus long. Toujours aussi bon, armé de rebondissement nombreux, d’action, d’humour et de suspence, c’est un film à voir absolument qui peut plaire à tous alors n’hésitez pas à vous procurer autant la série que le film !
Cette série m’a donné envi de créer Heaven Infinity. Je ne m’en lacerais jamais !

Pacific rim

Vidéo Publié le Mis à jour le

Le cinéma fait parti d’une de mes sources d’inspiration les plus conséquente. C’est en parti grâce à cela que j’ai eu envi d’écrire. Tout particulièrement après avoir vu un grand nombre de films de science-fiction. Pacific rim fait parti des derneirs films que je suis alelr voir au cinéma et je dois dire qu eje n’ai pas été déçu. Le scénario n’est certe pas très poussé, mais il suffit amplement. Des extraterrestres envahissant la terre, un héro tourmenté, des acteurs vraiment bon (Charlie Hunnam (Sons of Anarchy), Idris Elba (Luther), Rinko Kikuchi (Babel), Charlie Day (comment tuer son boss) et le Ron Perlman que l’on ne présente plus (Hellboy, Alien 4, L’ile aux enfants perdu, blade 2, le nom de la rose, Sons of anarchy) et que l’on ne voit pas assez à mon goût), le tout mené d’une main de mettre par un Guillermo del toro (Quoi ? Ne me dites pas que vous ne voyez pas qui c’est ? Le Labyrinthe de Pan ou encore Hellboy 1 et 2 c’est bon ça vous revient ;)), et l’ensemble exploitant le côté Godzilla revisité avec des humains possèdant des robots gigantesques pour leur botter le cul !!!! Du fun, du fun, du fun !!! N’étant pas amateur de ce genre de film et encore moins des gros robots, j’ai adoré Pacific Rim, il offre un très bon moment avec des effets visuels magnifiques et les robots sont vraiments classes 🙂 Le seul petit bémol… le bruit de couloir comme quoi une idée d’un Pacific Rim 2 serait entrain de germer, là par contre je n’aime pas trop le principe. Le film ce suffit à lui même et je pense que faire un Pacific Rim 2 serait de trop. Espérons que Guillermo se concentrera plutôt sur ces nombreux autres projets plus que prometteurs comme The Strain, Crimson Peak et même Hellboy III et Dark Universe.
En d’autres termes, Pacific Rim est un très bon film, ne pas hésitez si vous voulez passez un bon moment 😉