Les Sentiers de Wormhole (tome 1), western post-apo à la française !

Publié le Mis à jour le

Découvert au détour de mes fouilles sur instagram ( 🙂 ) le tome 1 de la série Les Sentiers de Wormhole m’a attiré par son côté loufoque, Français et crowdfunding 🙂

Le monde n’est plus. Un phénomène rare et complexe a chamboulé toutes les civilisations et technologies en place. La France n’a d’ailleurs pas été épargnée. C’est dans ce contexte particulièrement instable et en pleine reconstruction qu’une société cosmopolite et intemporelle essaye de cohabiter. Amédée Bonnpom, trappeur misanthrope, vit reclus et paisiblement dans sa petite hutte, bien loin du tumulte d’une ville déjà happée par la corruption et les intérêts de chacun. Il doit également composer avec la présence d’une peuple primitif et hostile, les Ragougnahs. Un jour, pour une raison qu’il ignore, sa nièce, une chipie locale, disparaît, probablement enlevée par ces vilains cannibales. Alors, avec les moyens du bord, Amédée se lance à sa recherche, bien décidé à la récupérer.

J’ai été intrigué lorsque j’ai entendu parler de cette BD sur un compte instagram que je suis. Une BD Française, réalisée grâce à un crowdfunding, et dans un monde post-apocalyptique avec une histoire loufoque. J’avais vraiment envie de découvrir l’œuvre, malgré le fait que la maison d’édition de la BD, Sandawe, ait déposée le bilan ce qui implique le fait qu’il n’y aura jamais de suite.
Et je dois dire que je ne suis pas déçu. Le scénario de Stéphane Blanco est bien trouvé. L’univers parait fouillé, on prend plaisir à découvrir ce monde de survivants un peu bouseux, le héros Amédée qui n’en est pas un. C’est bien trouvé, et l’ébauche de ce monde met bien l’eau à la bouche. On se retrouve dans un road-movie où Amédée et son pote Rachid vont partir sur les routes à la recherche de la nièce d’Amédée.
Ils vont croiser le chemin des mutants Ragougnahs qui sont très marrants. Le tout avec de méchants mercenaires à leurs trousses.

Le scénario est bien ficelé, et, s’il y avait eu le principe d’avoir une suite, j’aurais mis une note bien plus haute. Ce tome 1 est une réelle introduction, et même si on pourrait lui reprocher de survoler un peu tout, autant les personnages que ce nouveau monde post-apocalyptique, avec un manque d’audace et de puissance, cela reste assez intéressant et prenant. C’est vraiment dommage qu’il n’y ait pas de suite car on sent vraiment que les bases étaient posées et que Blanco pouvait aller très loin par la suite en explorant le reste de la France et même le monde entier, le tout avec de nombreux personnages secondaires et hauts en couleur. Sans oublier l’origine de l’apocalypse qu’a subit le monde, mais aussi d’où viennent ces Ragougnah. Il y avait de quoi faire, et en prenant ce point de vu on ne peut pas reprocher au scénariste de ne pas avoir trop creusé l’ensemble dès le premier tome. Au contraire, il pose de très bonnes premières bases.

Du côté du dessin, Laurent Perrin assure un max. Il fait preuve de beaucoup d’imagination autant pour les décors magnifique et improbables, que pour les personnages avec des trognes patibulaires, pour créer une ambiance western post-apocalyptique loufoque et farfelue complètement débridée. La précision et la maturité du trait est vraiment très agréable et on en redemande.

Avec un très beau 14/20, je reste tout de même assez triste de me dire qu’il n’y aura pas de suite. Le potentiel était là, et pouvait atteindre des sommets avec de nombreuses suites si cette collection avait eu une chance.
Toujours est-il que si vous avez la possibilité de découvrir l’œuvre, je trouve qu’elle vaut le détour !

Enjoy !
A bientôt,
D.A.G.

PS. Mon 1er roman, le tome 1 de la saga Heaven Infinity est toujours disponible en téléchargement ebook sur kindle !!!!
N’hésitez pas à aller jeter un œil, je suis totalement ouvert à vos avis et commentaires.
Si le cœur vous en dit, partager la nouvelle autour de vous et surtout le lien qui suit 🙂
Kindle => cliquez ici
Partagez, partagez, partagez, partagez…. 😉

Une réflexion au sujet de « Les Sentiers de Wormhole (tome 1), western post-apo à la française ! »

    Blondin a dit:
    6 juillet 2020 à 8 h 01 min

    Je confirme. Je l’avais trouvében numerique sur izneo et j’avais trouvé ca un peu bordelique mais assez original pour sortir du lot.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.