Métro 2033, une plongée dans la SF Russe, assez loupée…

Publié le Mis à jour le

Metro 2033 me faisait de l’œil depuis un moment. J’avais vu passer les romans, les jeux, et il me semblait entendre des échos assez sympathiques. Du post-apocalyptique avec des monstres mutants, des gens qui essayent de survivre dans le métro Russe. De quoi passer de bons petits moment rigolos :p
Je me suis donc lancé il y a peu dans la lecture de ces romans en me procurant les deux premiers tomes de la trilogie Metro.
Est-ce que je prends encore le métro lorsque je sors ? La réponse vous intéresse ? Alors vous pouvez jeter un œil à cette critique 🙂


En 2014 une guerre nucléaire a ravagé la Terre. En 2033 il subsiste quelques dizaines de milliers de survivants qui se sont réfugiés dans le métro Russe. Ils ont organisés une micro-société qui s’est propagée dans l’ensemble du métro. Plusieurs gouvernements et croyances voient le jour. Les tunnels sont laissés aux parias, aux rats et à tout ce qui rode dans les ténèbres. Artyom est l’un de ces survivants. L’avenir de l’humanité dans ce métro ne dépend que de lui face à une menace venant de l’extérieur.

Ecrit par Dmitry Glukhovsky. Sur le papier, on se dit tout de suite qu’avec Métro 2033 on va passer un bon moment. Mais on déchante très vite :p
Pour moi Métro 2033 est une sacrée déception. Je n’en attendais pas grand-chose, si ce n’est de découvrir un monde d’horreur, de tourment, où j’aurais peur avec Artyom lorsqu’il déciderait de s’élancer dans ces tunnels sombres pour sauver le monde. Et au final, on s’ennuie, mais méchamment
Les idées sont nombreuses, ça je ne peux pas dire le contraire. C’est un roman très long (premier d’une trilogie intitulée sobrement Métro 2033, Métro 2034, Métro 2035) qui foisonne d’idées qui ne sont clairement pas toutes mauvaises. Le développement des différentes sociétés évoluant presque à chaque fois sur une seule station de métro, cela offre beaucoup de diversité et de points de vus. On va du simple trafiquant aux personnages croyant que le métro possède une certaine magie, mais on a le droit aussi aux religieux fanatiques. On baigne dans des légendes, qui souvent mettent l’eau à la bouche pour finir par n’être que du vent

Les bases sont intéressantes mais rien n’est jamais transcendant. On s’attend à quelque chose de soutenu, de la tension, mais rien. Le premier point qui m’intrigue est la qualité de l’écriture. Le roman est à l’origine, Russe, donc je me demande si la traduction n’a pas porté préjudice à l’œuvre. On retrouve des phrases à rallonge, un vocabulaire ultra pompeux, c’est dans l’ensemble assez mal écrit. Autant les descriptions que le rythme, c’est mauvais. C’est triste à dire mais je le pense, et c’est rare. Il y a quelques passages intéressants, mais les situations sensées stressées sont longues à en mourir, il fait durer l’idée avec des termes qui devraient faire peur mais il n’en est rien. On se dit généralement « tout ça pour ça ». Les personnages sont ennuyeux au possible. Même l’histoire, on se demande où il veut en venir. D’accord, la guerre c’est pas bien, la guerre nucléaire c’est encore moins bien, mais à part ça je ne vois pas trop. C’est très convenu, basique. Le côté fanatisme des religions, les mystiques, les trafiquants, les tueurs sans âmes, il dépeint les travers actuels de notre société regroupés dans un métro. Il n’y a rien de neuf, et en ce qui concerne les groupuscules nazis et autre, c’est du cliché… C’est vraiment dommage car il y avait matière mais au final rien n’est traité correctement, la lecture est poussive, on n’y comprend rien. L’enjeu est sans intérêts.

En plus, je trouve que la cohérence est mauvaise. C’est un monde post-apocalyptique, d’accord, mais quand même, je trouve que rien ne tient debout. Pendant tout le roman on ne comprend pas depuis combien de temps tout ça à eu lieu. Même s’il fournit des dates, c’est très confus. On a l’impression qu’à certain moment ça fait 20 ans que la guerre à eu lieu, à d’autre on dirait que ça fait des siècles. C’est très brouillon, on a même l’impression que l’auteur se perd lui-même dans tout ça.

Sans oublier la déception magistrale, l’absence de peur. Excepté pour une sortie qu’ils font à la surface, le reste est d’un ennuie incroyable. L’auteur essai de créer de l’horreur et de la tension, mais il n’y a rien. Je trouve qu’il n’assume pas. C’est un monde où les mutants vivent et sont en majorité. Il n’y en a presque aucun qu’Artyom croise au cours de son voyage. Les tunnels sont pour la plupart vides, sombres, et le héros à peur du noir. Ce qui est naturel pour un humain d’avoir peur de ce qu’il ne voit pas, d’accord, mais quand même, tout baser là-dessus
Dans tout cela il y a un mélange de mysticisme, de légendes, juste pour faire une toile de fond. On a l’impression que Métro 2033 est un ensemble d’idées, mais que rien n’a jamais vraiment été traité complètement.

Au final, à travers des rebondissements sans surprise, une histoire confuse et sans intérêt, des personnages vides de sens, et un amalgame d’idées montrant que l’auteur n’a jamais vraiment pris la décision d’un style précis, Métro 2033 est un gros gloubi-boulga qui, je l’admets pousse à la lecture car on a envie de savoir le fin mot de l’histoire, mais qui au final est vide d’intérêt. Un petit 10/20 pour ce début de trilogie poussif au possible
Je suis actuellement en train de lire Métro 2034 car à l’époque j’ai eu la bonne idée de prendre les deux premiers tomes d’un coup (:p), je dois vous avouer que ce n’est pas franchement mieux. Vu le tome 2 je pense que je ne ferai jamais l’effort pour le tome 3 :p

Cela me fait toujours de la peine lorsque je dis ça mais, à éviter !
A bientôt !

D.A.G.

PS. Mon 1er roman, le tome 1 de la saga Heaven Infinity est toujours disponible en téléchargement ebook sur kindle et kobo !!!!
N’hésitez pas à aller jeter un œil, je suis totalement ouvert à vos avis et commentaires.
Si le cœur vous en dit, partager la nouvelle autour de vous et surtout les liens qui suivent 🙂
Kindle => cliquez ici
Kobo => cliquez ici
Sans oublier que le prologue et le 1er chapitre sont toujours disponible gratuitement en suivant ce lien ici.
Partagez, partagez, partagez, partagez…. 😉

4 réflexions au sujet de « Métro 2033, une plongée dans la SF Russe, assez loupée… »

    lebouquinivre a dit:
    27 avril 2020 à 0 h 19 min

    Ah mince!
    Ton avis ne me donne pas très envie de le lire ^^

    Aimé par 1 personne

      desmondag a répondu:
      27 avril 2020 à 12 h 41 min

      Aaaaah malheureusement… c’est tout à fait l’effet que je rechercher :p Mais bon, après les goûts et les couleurs, on ne sait jamais tu pourras peut-être apprécier, mais j’ai trouvé ça très très moyen quand même… je pense qu’il y a mieux à lire…
      Merci pour le commentaire 😉
      Au plaisir,
      Desmond

      Aimé par 1 personne

    paradisehunter35 a dit:
    28 avril 2020 à 15 h 30 min

    J’avais hésité à le lire. je l’ai vu dans ma médiathèque mais je ne sais pas pourquoi je n’ai jamais franchi le pas… peut-être que je sentais que ce n’était pas si bien que ça en avait l’air… en tout cas ton avis m’aide beaucoup !

    Aimé par 1 personne

      desmondag a répondu:
      8 juin 2020 à 16 h 19 min

      Après, je mes toujours en garde, ce n’est que mon avis. J’ai tout de même vu sur le net qu’il y avait tout une base de fans dans le monde entier qui ont créer des fanfictions, d’autres auteurs plus ou moins connu vont sortir d’autres romans de Métro, le tout pour créer comme un univers autour de la base de l’histoire… donc c’est que ça doit plaire quand même à pas mal de monde… mais bon… je maintien mon avis que c’est franchement pas terrible et que cela ne restera pas du tout dans mon top de roman… loin de là lol
      merci pour le com 😉
      Au plaisir,
      Desmond

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.