Après des séries majeures comme Walking Dead et Invincible, Kirkman nous présente Oblivion Song ! Nouveau succès en perspective ?

Publié le Mis à jour le

Nouveau comic aujourd’hui avec le dernier bébé de Robert Kirkman que l’on ne présente plus, Oblivion Song ! Ennuyé à la longue par Walking Dead et n’ayant jamais réussi à vraiment accrocher à Invincible, j’ai beaucoup hésité avant de me lancer à découvrir ce nouvel univers.


Il y a dix ans, 300000 habitants de Philadelphie ont disparus, happés dans une autre dimension, surnommée Oblivion. Le gouvernement a tout fait pour tenter de les retrouver et de les ramener, mais après quelques années, le programme de recherche est abandonné. Seul Nathan Cole, un scientifique qui a mis au point une technologie de transfert vers Oblivion continue à se rendre inlassablement sur place au péril de sa vie, afin d’extraire les survivants de cet enfer. Mais est-ce que tous les disparus ont vraiment envie de rentrer ? Pourquoi souhaiteraient-ils rester là-bas, en dépit des dangers qui les guettent à chaque instant ?

Après des séries à succès comme Walking Dead (succès à débattre de mon point de vue…) et Invincible ainsi que d’autres qui ont plutôt fait flop tels que Wolfman, Techjacket ou encore SuperPatriot parmi d’autres, je dois dire que je n’étais ps convaincus à l’idée de me lancer dans Oblivion Song. Le trouvant à la médiathèque où je vais, je me suis dit que c’était un signe 😉

Je dois dire que niveau dessin, Lorenzo De Felici n’offre pas quelque chose d’époustouflant. Alors que Walking Dead s’en sort très bien et Invincible est un poil plat mais cool, De Felici nous offre des illustrations très inégales et franchement moches à certains moment. Pour les personnages ils ont des expressions assez laides, des fois on en est presque à se demander si c’est le même personnage que l’on voit. Quant aux décors, ce n’est pas la joie non plus. La Terre normal s’en sort pas trop mal mais la dimension Oblivion ce n’est pas super. J’ai beaucoup aimé l’aspect ville recouverte de champignons (ou un truc du genre…) et délabrée, mais dès qu’il y a de l’action ou des monstres de cette dimension, c’est brouillons au possible et ces fameux monstres ne ressemblent à rien. Dans l’ensemble les dessins sont très décevants. Fort heureusement l’histoire rattrape bien le coup !

De prime abord je n’y croyais pas trop, c’est assez étrange au début, mais on accroche très vite. On prend plaisir à découvrir l’histoire, la dimension Oblivion, pourquoi Nathan tient tant à aller dans cette zone dangereuse. Petit à petit Kirkman développe un univers autour de cet incident interdimensionnelle qui parvient à nous maintenir dans l’intrigue tout du long. Les humains vivants sur Oblivion entretiennent le mystère (en espérant que le mystère ne dure pas non plus pendant 20 tomes…). Oblivion intrigue. On se demande ce qu’il s’y cache, qu’est ce qui fait que ce monde est si violent. De plus, il y a l’aspect intéressant de voir les survivants revenir dans le monde « normal », leur façon d’appréhender leur retour à la vie « normale ». Il y a un petit côté post-traumatique qui est intégré à l’histoire de manière cohérente. Chaque personnage apporté dans le récit est d’ailleurs intéressant et utile. On ne sent qu’il n’y a pas de remplissage.

J’ai tout de même une petite remarque. Beaucoup de choses intéressantes se passent durant ce tome 1, et sur la fin, le côté cliffhanger, est assez faible. Pas qu’il ne soit pas intéressant, mais on s’y attendait un peu et il ne reste pas beaucoup de questions en suspens. Le succès de la suite dépend en gros de deux ou trois points cruciaux. Kirkman a intérêt à ne pas louper son coup car Oblivion Song peut facilement se perdre dans l’Oblivion 😉

En tout cas, je dois avouer qu’Oblivion Song réussi son coup. Ce tome 1 parvient à m’intéresser comme il se doit, ce n’est pas fou, mais je le recommande. Je lui offre un beau 15/20 en raison de l’histoire qui nous plonge avec une facilité déconcertante dans cet univers de voyage interdimensionnel et de monstres. Dommage que le dessin ne suive pas car la note aurait pu être bien plus haute.
Kirkman est attendu au tournant pour la suite ! Wait and See comme on dit 😉

A découvrir !
A bientôt,

D.A.G.

PS. Je ne sais pas ce que vous en pensez mais la dimension Oblivion me fait vraiment penser à l’Upside Down de Stranger Things pas vous ? 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.