Lazarus (tome 1, pour la famille), dystopie avec un gros accent politique très bien trouvé avec des héros bien badass !

Publié le Mis à jour le

Encore une collection que je voulais découvrir depuis longtemps. La médiathèque de ma ville m’a permis d’y mettre le nez (décidément, elle ne cessera jamais de m’étonner :D). Voici donc ma critique sur le premier tome de la série Lazarus « Pour la famille » !


Dans un futur proche et dystopique le monde est à présent divisé selon des frontières financières. La richesse est le pouvoir et ce pouvoir est entre les mains d’une poignée de familles. Ceux qui leurs sont utilises sont choyés, ils sont rares. Les autres sont du déchet. Dans chaque famille une personne est élue pour subir un traitement intensif et obtenir le meilleur de ce que l’argent et la technologie peuvent offrir. Cette personne est à la fois la main qui frappe et le bouclier qui protège. Elle est le représentant et le gardien de son clan. Elle se fait appeler le Lazar !

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre avec ce comics. J’avais lu le synopsis mais je ne l’avais même pas feuilleté une seule fois. Je dois avouer que je pensais que c’était quelque chose plus dans le type heroic fantasy… et on est quand même plus dans les complots et trahisons lol
Toutefois, ce n’est pas pour ça que c’est mauvais, loin de là !

Le futur dans lequel nous plonge Greg Rucka est très bien trouvé, travaillée et réaliste. Sans poussé très loin dans l’aspect complexe, cette dystopie pourrait très bien être (malheureusement) envisageable un jour dans le monde où nous vivons. Il y a de nouvelles règles qui nous sont bien expliquées, avec les différentes familles, leurs territoires, leurs cerfs, leurs déchets et surtout leur Lazar. Mais, tout ne nous est pas montré dès le début. Nous ne découvrons que quelques familles dans ce premier tome, histoire de nous donner un avant-gout de ce monde.
La famille Carlyle est au centre de l’histoire avec son Lazar qui porte le nom de Forever. On va suivre son histoire et celle de sa famille. C’est très intéressant de découvrir les différents membres qui eux même se tirent dans les pattes pour le pouvoir au lieu d’œuvrer ensemble. Le père mène tout de même la famille d’une main de maître. Il cache beaucoup de choses et on a hâte de savoir quoi exactement car ça à l’air bien moche 😉

Forever est un personnage touchant car c’est avant tout une machine de guerre. Elle assure le commandement des armées de la famille mais s’acquitte aussi des pires tâches. Toutefois, on découvre rapidement qu’elle a beaucoup de cœur et réalise tout ça uniquement par amour pour sa famille. Elle va vite déchanter lorsqu’elle découvrira les agissements de ces derniers. C’est une très bonne héroïne que l’on est impatient de retrouver dans la suite des aventures.

On regrettera peut-être la rareté des scènes de combats dans ce premier tome, sans pour autant que cela joue sur l’intérêt de ce dernier. J’ai tout de même était scotché du début à la fin. On notera tout de même qu’en dépit de leur petit nombre, les affrontements sont très bien mis en scènes.

Le dessin de Michael Lark est de manière général bien maitrisé, les décors fouillés, on voit bien la richesse, les zones désolées et abandonnées. Les personnages ont un bon design et on reconnait qui est qui à peut près tout le temps. On peut reprocher des expressions moins maitrisés ce qui fait que les visages s’en retrouvent un peu trop déformés avec moins de détails, mais rien de bien gênant. Cela ne donne pas du tout envie de fermer le tome, pas de soucis la-dessus 😉
Les couleurs sont bien choisis, dans l’ambiance dur du comics en offrant un aspect relativement sobre.

Comme je l’ai dit plus haut, ça faisait longtemps que je voulais attaquer la série Lazarus, et qu’elle bonheur. J’ai adoré ! Je lui offre un très bon 15/20 avec une très belle perspective d’augmentation de la note avec les prochains tomes. Je suis bien content d’avoir attendu car il me reste encore 5 autres tomes disponibles à la médiathèque et un septième est sorti il y a quelques mois. Je vais pouvoir me faire plaisir ! Le tome 1 nous mets dans le bain des complots et machinations entre les familles et au sein des familles. Un petit goût de Game Of Throne :p
Forever a la classe et j’ai hâte de découvrir la suite de ses aventures. L’histoire passionne et on ne peut vraiment pas faire de projections particulières sur ce qu’il va se passer par la suite. Il y a de nombreux enjeux et perspectives. On ne pense qu’à une chose, c’est lire la suite 🙂

A découvrir sans hésiter !
Enjoy !
A bientôt,

Desmond A. Green

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.