Le Chevalier Dragon de Gordon R. Dickson, contes, légendes et dragons dans tous les coins !

Publié le Mis à jour le

Toujours dans mon idée de découvrir d’autres auteurs, ainsi que d’autres styles, comme par exemple avec le livre de nouvelles sur les aventures d’Elric (dont vous pouvez retrouver la critique en cliquant ici), j’ai tenté l’aventure en lisant le roman de Gordon R. Dickson intitulé Le Chevalier Dragon !
Chevaliers, Dragons, cela semblait une bonne option pour tenter l’incursion dans l’univers d’héroïque fantasy 🙂


Jim, le chevalier Dragon, s’ennuie dans son château et regrette presque le XXéme siècle quand, un beau matin, il se réveille dans son corps de dragon. Cherchant des réponses auprès de son amis et magicien Carolinus, ce dernier n’hésite pas à le mettre en garde contre les Noirs Puissances qui pourraient être derrière ce changement. Rapidement l’aventure vient frapper à sa porte et Jim se voit partir à la rescousse de l’héritier de la couronne d’Angleterre séquestré en France par Malvinne le sorcier. D’aventures en aventures il va être amené à affronter les Noirs Puissances une nouvelle fois, user de la magie, croiser la route de nombreux dragons mais aussi de la fée Mélusin, jusqu’à même atteindre le royaume des morts.

Alors, tout d’abord, il faut préciser que j’ai acheté ce livre au hasard, ne connaissant pas l’œuvre et encore moins l’auteur, et il s’est avéré que ce roman fait parti d’une trilogie. Et Le Chevalier Dragon en est le tome 2 :p lol Fort heureusement pour moi, les tomes, bien qu’ils se suivent, peuvent être lu indépendamment 🙂 Je tenais à préciser ce point.
Cette précision n’influe en rien la qualité du livre car tout est réexpliqué ce qui fait que l’on n’a pas de ressenti d’être perdu dans l’histoire qui se déroule et dès les premières pages nous sommes plongés dans l’aventure.

Ecrit par Gordon R. Dickson, un auteur canadien, Le Chevalier Dragon fait suite au roman Le Dragon et le Georges. Sorti dans les années 90, le style d’écriture s’en ressent fortement mais n’en reste pas moins très agréable à lire. Le vocabulaire est facile, direct, l’ensemble est sans fioriture et les descriptions bien dosées. J’ai bien aimé le style et bien apprécié la lecture.

L’histoire est assez intéressante, bien que peu creusée et un peu simple. Dans cette histoire, Jim, le héros, le chevalier dragon, va petit à petit devenir un magicien. Il apprend au cours du livre à contrôler ses pouvoirs, et Dickson insiste peut-être un peu trop là-dessus car il y a de longues explications sur les pouvoirs de Jim, comment les utiliser. Ce n’est pas très intéressant et plombe un peu la dynamique.
Toutefois, l’ensemble reste assez clair. Jim se constitue son équipe avec Sir Brian Neville-Smythe, sont grand amis – et voisin de château –, Aragh le loup, Dafydd ap Hywel archer émérite, tous trois ayant aidé Jim dans sa bataille contre les Noirs Puissances dans le premier tome, et le petit nouveau Sir Giles de Mer. La constitution de l’équipe est bien gérée, on apprend des points importants sur la vie des personnages, ils ont leurs particularités et leurs caractères. Cela tient parfaitement debout.
Les batailles et affrontements sont bien et parfaitement clair. Ce sont des passages qui peuvent facilement être brouillons mais Dickson réussi à être suffisamment carré pour ne pas perdre le lecteur.

La magie à une grand part dans l’histoire, tout autant que les pièges et batailles. Toutefois, cela reste assez faiblard. Même si l’ensemble ma plus, on finit quand même en se disant « tout ça pour ça ? ». On aimerait plus. Plus de rebondissements, de surprises, de trahisons, d’actions et de choses grandioses. L’histoire reste sympa au demeurant, mais on sent le côté vieillot. Il n’y a pas d’envergure. Là ou le Seigneur Des Anneaux ou encore Jon Shannow nous font vibrer et transpirer en même temps que les héros, ici Le Chevalier Dragon a plus l’allure de l’Anglais qui va faire une pause tranquillou et boire sa tasse de thé. C’est très plan plan et on s’imagine bien lire ça en pantoufle au coin du feu avec le thé et les petits gâteaux (vous remarquerez que l’image du thé revient souvent lol).

C’est dommage car il y a de la matière, mais cela reste relativement plat. Je tiens tout de même à le redire, j’ai aimé lire ce roman. J’y ai pris beaucoup de plaisir mais ce n’est pas certain que je tente de lire une autre œuvre de Dickson. Je serais clairement plus tenté pour lire une autre aventure d’Elric qu’une nouvelle escapade du Chevalier Dragon :p

Le Chevalier Dragon nous offre des combats, des chevaliers, des dragons et de la magie, mais un peu trop de calme et pas assez de surprises et de retournements en dépit de tous ces points intéressants et du style très abordable de Dickson. Je ne peux pas lui mettre plus de 12/20, même si encore une fois la lecture était sympa. Après, il faut préciser que je ne suis pas un grand fan de chevalerie, donc les fans d’héroïque fantasy pourraient plus apprécier que moi. Avis aux amateurs 😉
Un bon livre qui rempli son rôle, faire voyager avec une bonne aventure !

A bientôt,
Desmond A.G.

PS. Si vous avez des auteurs qui vous ont marqués, quel que soit le style, n’hésitez pas à partager les noms dans les commentaires, je suis toujours ouvert aux conseils 😉

Une réflexion au sujet de « Le Chevalier Dragon de Gordon R. Dickson, contes, légendes et dragons dans tous les coins ! »

    Notes a dit:
    12 août 2019 à 11 h 26 min

    Pour tes prochaines lectures je te propose trois livres de genre très différents :
    1/ Réparer les vivants de Maylis de kerangal (thème le don d’organes)
    2/ L’instant présent de Guillaume Musso (suspens)
    3/ Ydrassil de Myriam Caillonneau (science-fiction), celui-ci est une série des trois tomes à prendre dans l’ordre (T1 La prophétie, T2 la rébellion et T3 l’espoir)

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.