District 9, la révélation de Neill Blomkamp :)

Publié le Mis à jour le

Je me suis rendu compte il n’y a pas longtemps que j’avais publié ma critique sur Elysium de Neill Blomkamp il y a déjà pas mal de temps, ainsi qu’un article sur le studio de Blomkamp Oats Studio il n’y a pas longtemps, mais qu’au final je n’avais jamais rien publié sur ses deux autres films, District 9 et Chappie, alors que je les ai vus !
Je m’en vais donc réparer cette erreur avec les deux prochains articles que je vais publier sur le blog. Vous vous en doutez, voici donc ma critique sur District 9 !


source

Un brin d’images !


En 1982 un vaisseau extraterrestre se stabilise au-dessus de Johannesburg en Afrique du Sud. Alors qu’aucun contact n’est fait, les autorités infiltrent le vaisseau et y découvrent un million d’extraterrestres affamés. Le gouvernement décide de les regroupés dans un camp qu’ils nomment District 9. 20 ans plus tard ces extraterrestres sont un problème social et politique. Le District 9 est devenu un bidonville et le gouvernement décide par l’intermédiaire de la multinationale MNU de relocaliser cette population encombrante, source de tensions et de nombreux trafics.
Wikus Van de Merwe (Sharlto Copley), agent de terrain du MNU est chargé de superviser leur évacuation mais tout ne va pas se passer comme prévu.


source

A l’époque, Peter Jackson voulait adapter en film le jeu Halo dont Blomkamp avait réalisé un court métrage (très bon que vous pouvez voir en cliquant ici) mais en raison d’un manque de financement ils ont dû mettre en attente le projet (qui je pense est mort depuis…). Suite à cela ils décident de mettre en place le premier long métrage de Blomkamp, à savoir District 9.
C’est un film de science-fiction datant de 2009, réalisé par Neill Blomkamp et produit par Peter Jackson en se basant sur un court métrage de Blomkamp datant de 2006, Alive In Joburg.


source

Etant fan de science-fiction, je dois admettre que la découverte de ce film fut un pur bonheur !
Il faut être franc, la science-fiction n’est pas un style très apprécié au cinéma, comme le montre malheureusement le succès mitigé de Blade Runner 2049 par exemple, malgré la qualité.
District 9 est l’un des films les plus marquants de ces dix dernières années sur de nombreux points.


source

Au niveau design c’est la première chose qui frappe. Le film est tourné à Johannesburg en Afrique du Sud, patrie d’origine de Blomkamp. Il offre ainsi un aspect réaliste à l’environnement. On est dans un univers rude, un bidonville où le trafic et la violence règnent. C’est sombre, c’est salle et on a une réelle peine en voyant les aliens vivre dans de telles conditions qui nous rapportent à la pauvreté que l’on retrouve dans notre monde.
Les aliens de leur côté sont tout à fait crédible avec leur aspect insectoïde, ils ne sont pas très ragoutant sans pour autant faire peur. J’aime beaucoup leur design assez original. Ils ont vraiment un style propre et une démarche travaillée. Leur univers est un peu développé dans le film avec les vaisseaux mais surtout de nombreuses armes. Malgré le fait que l’on en sache peu sur les origines de ces aliens cela ne gêne pas car au final ce n’est pas le sujet du film. Ce qui nous intéresse, ce sont les thèmes sociétaux traités grâce à ce film.


source

Blomkamp nous parle de nombreux sujets. Très clairement il aborde la xénophobie avec la peur de ce qui est étranger et il caractérise ça avec les aliens. Il parle de l’apartheid, avec la ségrégation social, et reflète ainsi les événements qui se sont déroulés en Afrique du Sud avec son film. Une critique à peine dissimulée qui n’a d’ailleurs pas plus à certains membres du gouvernement qui ont voulu interdire le film sur le territoire.
A côté de cela, Blomkamp traite aussi de la prise de conscience de son héros Wikus qui, devenant de plus en plus inhumain physiquement, devient de plus en plus humain au fond de lui. Il montre qu’au lieu d’avoir des à priori sur les gens que l’on ne connait pas, il faut se mettre dans leurs baskets et cela permet d’ouvrir les yeux et de mieux comprendre ceux qui nous entourent.
Un point de vu simple mais bien mis en place, sans être pompeux. C’est tout simplement touchant.


source

La direction est maîtrisée du début à la fin et nous offre un scénario prenant, simple et efficace. Le fait que Blomkamp utilise la manière traditionnelle de filmer et qu’il y associe des passages caméra au poing, ainsi que des moments interview et vidéos de surveillances permet d’offrir beaucoup de dynamisme. C’est une réussite. C’est un film de science-fiction et d’action qui nous tiens en haleine sans problème. Et bien entendu, pour couronner le tout, on a le droit à la découverte de l’acteur Sharlto Copley ! Inconnu au bataillon à l’époque, on voit pour la première fois dans ce film Copley à l’œuvre et qu’elle claque. Il est très bon, convainquant, attachant. A la fois, presque un beau salopard au début, on adore le détester et par la suite, alors qu’il se transforme, on le sens touché et touchant. Une très belle découverte que l’on reverra dans tous les films de Blomkamp qui suivront et même dans un des court-métrages du Oats Studio !


source

Vous l’aurez compris, à mes yeux District 9 est un film de science-fiction excellent ! Malgré son âge avancé, je trouve qu’il a très bien vieillit et qu’il est encore difficile de trouver des films de SF de cette qualité (après je suis preneur si vous en avez car bien entendu je ne connais pas tout :p). Pour moi il mérite un très beau 19/20. Je n’ai franchement rien à lui reprocher. Peut-être un peu plus d’info sur les aliens et la présence d’un peu plus de personnages secondaires auraient été sympa, mais c’est vraiment histoire de chipoter.
District 9 reste un must dans le milieu de la science-fiction malgré le fait qu’il ait bientôt 10 ans !
Si vous aimez la science-fiction, ou ne serait-ce que les films d’actions avec un peu de sens, ce film est pour vous !

Enjoy !
A bientôt,

D.A.G.


source

2 réflexions au sujet de « District 9, la révélation de Neill Blomkamp :) »

    Miss Avery a dit:
    14 juillet 2019 à 20 h 25 min

    C’est vrai que c’est un très bon film avec beaucoup plus de sujets en arrière plan qu’il n’y parait. J’ai beaucoup aimé le format qui changeait un peu 🙂

    J'aime

    Callysse a dit:
    15 juillet 2019 à 10 h 43 min

    Un super film! J’avais adoré. Faudrait que je le regarde de nouveau un de ces 4. Par contre, je n’avais pas trop aimé Elysium et je n’ai pas vu Chappie.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.