Copperhead (tome 1) du bon western intergalactique.

Publié le Mis à jour le

Un nouveau comics pour cette semaine ! Copperhead a vu le jour en Septembre 2014 et pour l’instant seul deux tomes sont sortis aux USA et un seul en France.
Aujourd’hui je vais vous parler du premier tome « Un nouveau shérif en ville ».


source

Bienvenue à Copperhead, un trou perdu situé sur une planète isolée de tout. Clara Bronson, mère célibataire, se prépare à vivre son premier jour en tant que shérif de la ville. Adjoint aigri, exploitation minière aux mains d’un magnat véreux et familles de ploucs, tout semble réuni pour compliquer la vie de la jeune femme. Il ne manquait plus qu’une scène de crime pour compléter ce brillant tableau…
Un pitch qui m’a plus tout de suite, sachant que je suis un fan de SF et de western 🙂


source

Copperhead sort de l’esprit de Jay Faerber – à qui l’on doit notamment Noble Causes, Dynamo 5 ou encore Near Death chez Image Comics – et prend vie grâce au coup de crayon de Scott Godlewski(Dark and Bloody).
Délaissant les récits de super héros, Jay Faerber (qui a travaillé pour DC et Marvel) imagine comme point de départ de ce nouveau projet une ambiance proche de la série Galaxy Rangers, dessin animé qu’il adorait enfant. La meilleure définition que j’ai pu lire sur ce comics, Copperhead est un Deadwood sur tatooïne ! J’ai adoré cette association car c’est exactement ce qui s’en dégage lorsque l’on parcourt ce premier tome.
Copperhead est considéré par Brian K. Vaughan (Saga, Y The Last Man, Ex Machina, Runaways, Paper Girls) comme l’une des meilleures séries SF de ces dernières années « Image frappe un grand coup avec le premier volume de cette nouvelle série. Copperhead est sans aucun doute ma nouvelle série favorite. »


source

Copperhead donne vraiment envie sur le papier et encore plus lorsque l’on voit que les autres scénaristes et dessinateurs parlent en bien de la série. Après lecture je dois admettre que je partage tout à fait leur avis 🙂
L’histoire accroche tout de suite. Le personnage de Claire Bronson met tout de suite les pendules à l’heure, c’est une femme, oui, mais une badass ! Dès le début elle n’hésite pas à assommer ceux qui se mettent en travers de sa route, et c’est une dynamique qu’elle va être obligée d’appliquer tout au long de ce tome 1.
Se déroulant dans un monde post-guerre entre humains et extraterrestres, Claire Bronson arrive dans la ville de Copperhaed au tout début de ce tome en compagnie de son fils Zeke. Elle trouve une petite ville reclus où les gens semblent s’arranger comme ils veulent, sans vraiment se soucier des lois. A son arrivée Benjamin Hickory – directeur de la mine – lui fait comprendre poliment que des arrangements sont possibles et que le principe de corruption ne semble pas être un souci.
Elle fait aussi la connaissance de son adjoint, Budroxifinicus ou Boo pour les intimes, qui a une allure de grosse peluche en armure. Aigrit car il voulait le poste de Shérif, il fait aussi apparemment parti du peuple qui a affronté les humains pendant la guerre, donc il garde un côté rancunier et montre des traumatismes par rapport à cette période. Il n’est pas franchement d’une grande aide pour Claire. Leur relation offre une très bonne dynamique avec de l’action et de l’humour et ce duo peut faire des merveilles dans les prochains tomes !


source

Au milieu de cela nous retrouvons différents peuples, c’est vraiment fourni, ça fait penser à Star Wars ou les séries comme Farscape et Defiance. Parmi eux il y a les Artifs – pour artificiels – qui sont des humains artificiels créés pendant la guerre par les humains pour combattre à leur place. Ishmael est l’un d’entre eux. Il vit reclus dans le désert de Copperhead et ne souhaite pas avoir le moindre contact avec les gens de la ville, mais se retrouve forcé à intervenir. La présence de cet Artif et d’autres dans la ville de Copperhead permet de mettre en évidence une certaine aversion qu’à Claire pour les Artifs. Pourquoi ? Cela reste un mystère qui sera sûrement éclaircit dans un prochain tome.
A noter que, bien que Claire ait un fils, Zeke n’est pas non plus là pour faire tapisserie. Il semble avoir son importance, et d’ailleurs Claire est ultra protectrice avec lui. La question est pourquoi ?
Comme vous l’aurez compris, ce monde est déjà bien fourni, et je pense que ce n’est que le début ! 😉
Pour finir il faut ajouter un meurtre lorsqu’elle arrive :p L’enquête est bien menée et intéressante. Ainsi, on ne s’ennuie pas une seconde dans ce premier tome qui est mené tambour battant du début à la fin !


source

Bien que l’histoire soit déjà pas mal fournie, on peut voir ce premier tome comme une introduction car il n’y a en quelque sorte rien de concret. Cela introduit Claire et la ville avec ses habitants mais beaucoup de questions nous viennent déjà à l’esprit à la fin de ce tome.
Pourquoi semble-t-elle avoir tant de rancœur envers les Artifs ? Pourquoi son ancien supérieur parait ne pas pouvoir la supporter au point qu’il ne voit pas d’inconvénient à ce que quelqu’un veuille la tuer ? Qu’est-ce qui a bien pu l’amener à vouloir être transférée dans un trou perdu comme Copperhead ? Pourquoi vouloir changer de vie à ce point ? Pourquoi est-elle si protectrice avec Zeke ? Où est le père de Zeke ? Quels étaient les fondements de cette guerre qui semble avoir eu lieu il n’y a pas si longtemps ?


source

Si l’histoire m’a plus et donne envie d’aller plus loin, le dessin est tout autant un régal !
Scott Godlewski nous offre des planches sublimes avec des étendues désertiques, beaucoup de lumière pour les actions de jour ce qui fait bien ressentir le côté chaleur sur cette planète recouverte de plaines arides comme dans les westerns. Les décors sont fournis, bien détaillés tout autant que les différents extraterrestres. Même si ce n’est pas très développé dans ce premier tome, ils sont en toile de fond et permettent d’augmenter l’immersion dans cet univers intergalactique qui a tout de l’allure d’un Star Wars.
Concernant les personnages, les expressions sont très bien retranscrites, on ressent le malaise de Claire lorsqu’elle s’inquiète pour son fils ou lorsqu’elle croise un Artif, et on a envie de faire une caresse à Boo même s’il tire toujours la gueule :p De son côté Ishmael ferait presque peur avec son visage froid et balafré. C’est vraiment très agréable de pouvoir ressentir tout cela et qui plus est de pouvoir reconnaitre tout le monde, chacun à ses traits caractéristiques ce qui permet de ne pas se perdre au cours de l’histoire. Le dessin est vraiment beau , un vrai plaisir à parcourir !


source

Copperhead est une très bonne surprise. Il y a toujours un risque de tomber sur quelque chose de déroutant mais ce n’est pas du tout le cas ici. L’héroïne est intéressante et on s’attache tout de suite à son côté « je me protège en étant badass », on a envie d’en savoir plus sur elle et son passé, et surtout pourquoi est-elle à Copperhead ? Il est intéressant de la voir déjà évoluer, s’adapter à cette nouvelle vie durant le premier tome, notamment en revoyant ses préjugés.
Les autres personnages ne sont pas en reste et on n’attend qu’une chose, les découvrir encore plus dans le tome suivant. Il y a vraiment matière à continuer sur une très bonne lancée.
Le désigne est vraiment bon, il n’y a rien à redire, très beau et dans le ton pour donner un rendu western très agréable.
Le tome 1 est très clairement une introduction à cet univers, et ce que j’attends pour le prochain tome c’est un peu plus de profondeur au niveau de l’histoire car même si ce tome 1 est bon il n’y a rien de concret. Ils mettent en places différents arcs scénaristiques qui présagent de bons petits rebondissements pour la suite !
On n’a qu’une envie c’est de sauter sur le tome 2 pour savoir ce qu’ils nous réservent. Le tome 1 de Copperhead mérite un très beau 16/20 en espérant qu’ils parviennent à confirmer la qualité de ce comics !
A découvrir de toute urgence ! 😉

Enjoy !
A bientôt,
Desmond A.G.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.