Curse of The Spawn, une malédiction qui a des hauts et des bas :p

Publié le Mis à jour le

Aujourd’hui, nouvel article sur l’univers de Spawn avec ma critique sur les 8 tomes de Curse of The Spawn !



Spawn ne se résume pas, comme vous avez pu le voir avec les précédents articles, à de simples cycles, c’est tout un univers avec de nombreux personnages, et Curse Of The Spawn regroupe en 8 tomes différentes histoires toutes plus ou moins dissociées les unes des autres mais évoluant dans le même univers, le monde de Spawn, sans que ce dernier ne fasse parti de ces récits.

Alan McElroy assure la totalité des scénarios, excepté sur le tome 5 où il est accompagné de Brian Haberlin, et pour les dessins Dwayne Turner s’en charge sur tous les tomes avec un coup de main de Clayton Crane sur le tome 8. Donc de manière général Curse of The Spawn est géré par McElroy et Turner.

Dans l’ensemble, McElroy réussi bien son coup en offrant des histoires très différentes les unes des autres qui conservent le ton sombre de l’univers de Spawn. Les scénarios sont variés et proposent de suivre par exemple un nouveau Spawn en la personne de Daniel Llanso dans un monde post-apocalyptique dans le tome 1 (on peut découvrir la suite de ce tome dans le spin-off de Spawn De Sang et d’Ombres, pour lire ma critique vous pouvez cliquer ici), Sam et Twitch ont droit au tome 2 avec l’apparition d’une héroïne très classe, Suture, que l’on aurait aimé revoir dans la série de base. Angela est présente dans le tome 3.

Jessica Priest, un assassin à la solde de Jason Wynn est sous le feu des projecteurs dans le tome 4, qui permet d’en savoir un peu plus sur le passé d’Al Simmons. Le tome 5 parle de la chute d’un ange Abdiel. Le tome 8 voit le retour d’Overkill. Bref, il y a vraiment de quoi faire avec ces 8 tomes. Beaucoup de personnages, d’idées, on retrouve un peu de cameo de personnages connus de la série de base, et les rebondissements sont nombreux.

Les scénarios ne sont franchement pas trop mal. Assez bien trouvés pour donner encore un peu plus de fond à l’univers de Spawn. Ce que l’on peut reprocher c’est qu’ils peuvent être des fois un peu simples ou brouillons. Après, on ne peut pas trop en demander vu le nombre de pages. Les histoires sont très courtes donc il n’était pas non plus possible de trop développer les personnages ou autre. C’est un format qui nécessite d’être très direct. Toutefois, il est vrai que les histoires peuvent marcher dans certains cas et être un peu plus compliquer à accepter dans l’autre. Par exemple le personnage de Suture est très bien trouvé, mais sa création est franchement confuse. On ne comprend pas vraiment au final comment elle voit le jour. Mais ce n’est qu’un point de vu et au regard du prix de ces petites histoires ce n’est pas du tout rébarbatif si vous accrochez.

Le point plus compliqué pour moi a été les dessins. Dans un sens, Turner reste bien dans les clous avec une patte graphique très sombre voir glauque. Là-dessus il n’y a pas de soucis on sait très bien dans quel univers on se trouve 😉
Cependant, j’ai trouvé le design très brouillon. On s’y perd facilement, et les visages sont souvent très déformé. J’ai eu beaucoup de mal avec son style ce qui fait que je n’ai que moyennement accroché à ces différentes histoires. Pour moi le style était à la fois un poile trop vieillot, mais surtout loin d’être beau, voir moche :p

Pour moi le gros point noir de ces Curse Of The Spawn est le dessin. C’est ce qui m’a rebuté, presque fait souffrir alors que les histoires étaient quand même assez sympas dans l’ensemble. Je mettrais donc un 14/20 à l’ensemble au regard de l’originalité des scénarios. Mais je ne peux pas donner plus à cause des dessins très difficile à digérer. C’est vraiment on aime ou pas, il n’y a pas de demi-mesure. Personnellement je n’ai pas accroché du tout, mais cela ne doit pas être un blocage si vous souhaitez en découvrir plus sur l’univers étendu du monde de Spawn. A la limite, je vous conseillerais de vous procurer un tome de Curse of The Spawn et de voir si vous accrochez le dessin et si c’est le cas, n’hésitez pas à attraper le reste des tomes 😉
Enjoy, mais pas trop 🙂
A bientôt,

Desmond A.G.

Sommaire des articles sur l’univers de Spawn
Cycle 1. La genèse
Spin-Off 1. Violator
Spin-Off 2. WILDcats
Spin-Off 3. De Sang et d’Ombres
Spin-Off 4. Simonie
Spin-Off 5. Les Architectes de la peur
Haunt (toute la série)
Spin-Off Sam et Twitch. Udaku
Spin-Off Sam et Twitch. Les sorcières et l’écrivain
Spin-Off Sam et Twitch. Chasseurs de primes
Spin-Off Sam et Twitch. L’affaire John Doe
Spin-Off Les Enquêtes de Sam et Twitch. Squelettes
Spin-Off Les Enquêtes de Sam et Twitch. Tel père, telle fille
Spawn Curse of the Spawn (tome 1 à 9)
Cycle 2. La Saga Infernale
Cycle 3. Renaissance

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.