La Forme de l’Eau, un monstre, de l’eau et de la poésie, les ingrédients parfaits pour un bon film :)

Publié le Mis à jour le

Un peu de cinéma fantastique et romantique aujourd’hui avec la critique du derniers Guillermo Del Toro, non, je ne parle pas de Pacific Rim 2, mais bel et bien de La Forme de l’Eau !!!


source

Un peu d’images !


La Forme de l’Eau nous parle de la rencontre de deux êtres à part. D’un côté nous avons Elisa Esposito (Sally Hawkins). Sans famille, récupérée enfant dans une rivière avec des blessures à la gorge ayant pour conséquence le fait qu’elle soit muette. Elle vit en solitaire, avec pour seul camarade son voisin de palier, Giles (Richard Jenkins), un vieil homosexuel, illustrateur publicitaire sans emploi. Travaillant comme femme de ménage dans un laboratoire gouvernemental, elle croise un jour la route du colonel Richard Strickland (Michael Shannon), un être brutal et imbu de sa personne qui vient d’intégrer le centre avec une belle prise, un être humanoïde amphibien (Doug Jones) qu’il a capturé dans une rivière en Amérique du Sud où les Indiens le considéraient comme un Dieu. Strickland est bien décidé à tirer tous les mystères de cet être par tous les moyens.
Les chemins d’Elisa et de ce « Dieu » vont se croiser et leurs vies vont changer à jamais.


source

Alors, soyons direct, histoire qu’il n’y ait pas de questionnement pour la suite, OUI, c’est un film de Guillermo Del Toro à qui l’on doit le Labyrinthe de Pan ou encore les Hellboy, mais NON, La Forme de l’Eau n’est pas dans la lignée de ses précédents films, il n’y a pas de monstres qui courent de partout, ou de bastons ou encore d’ambiance horreur 😉
Ce film est à considérer un peu comme un conte romantique, une vision de la Belle et la Bête. Même si le Labyrinthe de Pan (une pépite ce film, si vous ne l’avez pas vu foncez !!!) était très poétique, il y avait quand même pas mal d’horreur. Ici c’est à 90% un film poétique et romantique. Il ne faut surtout pas aller le voir en s’attendant à un film d’action avec des monstres ou un truc du genre. J’ai discuté avec pas mal de potes et connaissances qui étaient déçu surtout car ils s’attendaient à du Guillermo Del Toro époque Hellboy ! Donc maintenant que la chose est précisée, nous pouvons continuer 😉


source

Del Toro surprend avec La Forme de l’Eau car il nous prend un peu à contre pieds. L’ambiance est très calme. On apprend à découvrir le monde d’Elisa. On la voit évoluer comme une ombre dans ce monde où personne ne la remarque vraiment. Elle est seul, et on le ressent très rapidement en voyant sa rengaine de vie, très banale, monotone, sans le moindre changement ou la moindre surprise. Elisa est un personnage rapidement attachant avec sa vie qui dégage douceur, tristesse et mélancolie. Heureusement, elle a deux personnes dans sa vie qui lui permettent de se raccrocher à ce monde qui l’entoure et dont elle se sent si étrangère.
On retrouve Giles son voisin qui lui aussi a une vie triste. Il a perdu son emploi, vis reclus, et on comprend très vite d’où viens sa solitude. Lui aussi est en marge de cette société, autant au niveau de ses capacités pour son emploi dans lequel il est dépassé par l’évolution des demandes, mais aussi par ses sentiments qui ne correspondent pas aux principes de la société de l’époque. Le film se déroule durant la Guerre Froide et le racisme et l’homophobie sont des pensées dominantes.
Lorsque l’on voit Elisa et Giles ensemble, ils sont extrêmement attachants, l’un rejeté et dépassé par la société et l’autre qui n’en a jamais vraiment fait partie.


source

Elisa peut aussi compter sur sa collègue de travail, Zelda (Octavia Spencer) qui ne fait que parler et raconte toute sa vie à Elisa. Elle parle pour toutes les deux :p
Leur duo est très marrant et attachant car Zelda prend vraiment Elisa sous son aile et la protège en toutes circonstances.
Les acteurs sont très bons. Je ne connaissais pas Sally Hawkins et Richard Jenkins mais je les ais adorés. Hawkins est époustouflante. Elle ne parle pas du tout dans le film et retranscris toutes les émotions à travers son attitude, son visage et l’ensemble est bluffant. On partage sa peine, sa joie, sa solitude, sans que le moindre mot ne sorte de sa bouche. Elle m’a réellement scotché. Son interprétation est excellente.
De son côté, Jenkins est lui aussi assez bon. Bien que son rôle soit un peu plus en retrait, il joue un homme dépassé par l’évolution du monde très convaincant. Le fait qu’il regarde tout un tas de vieux spectacles et artistes à la TV intensifie cet aspect d’un autre temps. Le personnage de Giles est ressenti comme un vestige d’une période révolue qui tente tant bien que mal de se maintenir alors qu’il est désuet.
Leur duo marche très bien et Elisa en forme un second avec Zelda. Comme bien souvent on a le plaisir de voir une Octavia Spencer très convaincante. Zelda est un personnage volubile, qui dégage une lumière qui se reflète sur les autres personnages. Elle est la touche un peu bonne humeur/sourire du film.


source

Il ne faut pas l’oublier, Guillermo Del Toro est aux manettes. L’ambiance, qui est bien plus tout public que dans ses derniers films, reste avec un petit côté sombre. Un aspect fantastique plane en toile de fond. Par moment on ressent la pâte de Del Toro ressortir, que ce soit avec l’humanoïde qui fait quand même un peu flipper (faut être franc), ou avec l’ambiance guerre froide lourde et pesante, et la présence d’espions Russes, mais surtout avec le personnage du terrible colonel Richard Strickland !
Michael Shannon est vraiment bon, et encore plus en méchant. Vivant avec sa famille un peu trop parfaite, mangeant ses bonbons à tous instants, cultivant la force de la pensée positive de manière un peu trop extrême, montrant un réel plaisir à être brutal et semblant cacher une certaine perversité, c’est un méchant exceptionnel. Il est tout simplement génial du début à la fin !


source

Bien entendu il ne faut pas oublier le Docteur Hoffstetler joué par Michael Stuhlbarg qui a un rôle important dans l’histoire mais aussi Doug Jones qui nous offre un humanoïde amphibien très convaincant, sans pour autant être vraiment le personnage principal. Il ne vole pas la vedette à Elisa et c’est tant mieux. Mais il faut quand même reconnaitre que Jones sait y faire pour donner vie à cet amalgame humain/amphibien. Si vous ne le savais pas, il avait déjà interprété dans les deux Hellboy de Guillermo Del Toro l’acolyte d’Hellboy, Abe Sapien !
Personnage intriguant et très bien interprété, cet humanoïde amphibien est accrocheur, il sait faire peur au bon moment et être touchant dans les bonnes conditions. Inspiré par d’estampes japonaises, de motifs de poissons japonais et de salamandres, le costume est très convaincant, j’ai beaucoup aimé. Encore une fois Del Toro nous offre un « monstre » avec un design intéressant et assez original.

Dans tout cela il ne faut pas non plus oublier l’ambiance musical. Del Toro sait mettre en place une ambiance prenante, à la fois sobre et sombre sans pencher dans l’aspect lugubre qui n’aurait pas convenu à ce style de film très romantique. Afin d’appuyer cette ambiance romantique et rétro, Del Toro offre à son film une bande musicale excellente et fournie ! Alors que la musique du film est l’œuvre d’Alexandre Desplat, il y a aussi de nombreux titres connus (ou non en ce qui me concerne pour certain lol) de Jazz avec des morceaux d’Andy Williams, Carmen Miranda, Renée Fleming ou encore une reprise de La Javanaise par Madeleine Peyroux.


source

La Forme de l’Eau nous offre une romance du style La Belle et La Bête très convaincante, attachante, bien réalisée, avec une ambiance parfaite, touchante, troublante, poétique, le tout avec des acteurs tous aussi bons les uns que les autres et avec une musique que j’ai adoré !
A mes yeux c’est un sans fautes de la part de Guillermo Del Toro. J’ai adoré sa Forme de l’Eau ! C’est un film à voir si vous appréciez les romances fantastiques. Le dosage est très bons, même si un poil plus de dynamisme n’aurait pas été de refus :p
Un très bon film que je conseil vivement et à qui je donne un bon 17/20, même si Le Labyrinthe de Pan reste mon petit préféré des Guillermo Del Toro 😀

N’hésitez pas et plongez dans cette Forme de l’Eau sans craintes 😉

Enjoy !
A bientôt,

Desmond Andrew Green

Publicités

14 réflexions au sujet de « La Forme de l’Eau, un monstre, de l’eau et de la poésie, les ingrédients parfaits pour un bon film :) »

    Soraven a dit:
    15 août 2018 à 17 h 48 min

    L’ambiance du film est vraiment féerique, il est excellent de A à Z 😀 ^^

    Aimé par 1 personne

      desmondag a répondu:
      18 octobre 2018 à 17 h 21 min

      Je partage ton ressenti. J’avais adoré le Labyrinthe de Pan et je dois dire que Del Toro réussi encore son coup avec la Forme de L’eau. Magnifique ! Il peut décontenancer du fait d’avoir une héroïne muette mais c’est la toute la réussite du film car l’actrice transcende vraiment le personnage. J’ai adoré et il fera sûrement parti de ma DVDthéque un jour 🙂
      Crimson Peak est pas mal aussi, je ne sais pas si tu l’as vu (ma chronique est dans les tuyaux lol) ? Mais c’est de Guillermo Del Toro aussi. Très bon. Je conseil.
      Merci en tout cas pour ton com et n’hésite pas à revenir 😉
      Desmond

      Aimé par 1 personne

        Soraven a dit:
        18 octobre 2018 à 23 h 32 min

        Non je ne connais pas les autres films mais j’irai y jeter un coup d’œil avec grand plaisir ^^

        J'aime

    Soon The Road a dit:
    15 août 2018 à 17 h 57 min

    Je n’ai toujours pas vu ce film ! J’ai trop honte il a l’air super ! 🙈

    Aimé par 1 personne

      desmondag a répondu:
      18 octobre 2018 à 17 h 22 min

      Il est super, je confirme ! A voir absolument. Il est magnifique ! Et si tu aimes il y a aussi le Labyrinthe de Pan et Crimson Peak qui sont du même réalisateur.
      Merci pour ton com et reviens quand tu veux !
      Au plaisir,
      Desmond

      Aimé par 1 personne

    skygarulfo a dit:
    16 août 2018 à 3 h 30 min

    J’avoue que le film ne m’a pas emballé, peut-être que j’en attendais beaucoup après les Oscars. Je l’ai trouvé sympathique mais caricaturale, pas surprenant pour un sous et tout du long les scènes, musiques, décors m’ont fait penser à d’autres films. Mais à part Le labyrinthe de Pan je n’ai jamais été fan du travail de del Toro tout en comprenant qu’on puisse apprécier.

    Aimé par 1 personne

      desmondag a répondu:
      18 octobre 2018 à 17 h 26 min

      Je peux tout à fait comprendre. Le style est spécial. j’ai eu du mal eu début du film à appréhender l’oeuvre. J’ai bien aimé cette histoire d’amour hors norme, à la fois féerique et un peu horrifique. Après, la culture cinématographique peu aussi jouer sur ce ressentit que tu as eu. Quand la culture est vaste on est moins surpris 😉 En quoi l’as tu trouvé caricaturale ? Dans mon cas j’ai préféré le labyrinthe de pan et je dois admettre que j’aime beaucoup le travail de Del Toro, comme tu l’as dit cela peu jouer aussi dans le ressentit final 😉
      Merci pour le com et n’hésite pas à revenir.
      Au plaisir,
      Desmond

      J'aime

    Lutin82 a dit:
    16 août 2018 à 22 h 58 min

    J’ai adoré et effectivement le film en lui-même change vraiment des autres longs métrages de Del Toro, toutefois on reconnaît aisément sa patte!
    Il m’a fait penser à la Flute de Pan dans les couleurs, cette ambiance ouaté et ambrée. Les 2 partagent la dimension du conte fantastique.
    Je suis en accord avce toi sur quasiment tout.

    Aimé par 1 personne

      desmondag a répondu:
      18 octobre 2018 à 17 h 31 min

      Ravi que ma critique t’ai plus 😉
      Del Toro est quand même facilement reconnaissable. Même s’il change pas mal pour ce film, c’est vrai que l’on reconnait bien la patte du monsieur. J’adore vraiment son côté romance poético-horrifique lol Si tu ne les as pas vue regarde le Labyrinthe de Pan et Crimson Peak (critique en chemin pour le blog) ils sont dans la même veine tout en ayant leur propre univers. Très bons !
      Merci pour tes commentaires !
      Desmond

      Aimé par 1 personne

        Lutin82 a dit:
        18 octobre 2018 à 19 h 21 min

        Je les ai vu et j’ai adoré Pan.

        J'aime

    ameliescorner700964386 a dit:
    20 août 2018 à 20 h 27 min

    J’ai beaucoup aimé la poésie de ce film aussi! J’écoute la musique régulièrement depuis…

    Aimé par 1 personne

      desmondag a répondu:
      20 octobre 2018 à 17 h 27 min

      C’est vrai que la musique était vraiment belle. Del Toro a vraiment réussi une belle oeuvre avec ce film, troublant, original, j’ai beaucoup aimé.
      Je ne sais pas si tu as vu le labyrinthe de pan et Crimson Peak, ce sont des films du même réalisateur et ils sont vraiment bons aussi.
      Merci pour ton com et à très vite !
      Desmond

      Aimé par 1 personne

    gonewiththehurricane a dit:
    3 septembre 2018 à 11 h 08 min

    Bonjour !

    Tu fais partie des lecteurs réguliers de mon blog, et pour t’en remercier, je tenais à t’informer en particulier d’un jeu-concours que j’organise pour fêter les trois ans de ce dernier.
    Je fais gagner à deux personnes le livre de leur choix parmi ceux que j’ai chroniqués dans mes pages.
    Si jamais cela t’intéresse, tout est expliqué ici : https://gonewiththehurricane.wordpress.com/2018/09/03/jeu-concours-litteraire-bon-troisieme-anniversaire-a-gwth/

    Merci encore de me suivre, et bonne journée à toi !

    Aimé par 1 personne

      desmondag a répondu:
      22 octobre 2018 à 21 h 11 min

      Merci beaucoup pour la proposition pour le concours 😉
      Au plaisir,
      Desmond

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.