The Defenders (mini-série), du Avengers sans esprit d’équipe :(

Publié le Mis à jour le

Le partenariat Marvel/Netflix a permis de créer de très bonnes séries de super-héros particulièrement novatrices par rapport à ce que l’on peut trouver autant sur les autres chaines de tv qu’au cinéma. Daredevil, Jessica Jones, Luke Cage et Iron Fist ont révolutionnés les séries de super héros (sans oublier Punisher que je n’ai pas encore vu, mais les critiques parlent d’elles même) en offrant des saisons exceptionnelles, tout particulièrement avec Dardevil 😉
Nous savions tous que ces séries tendaient vers une mini-série du style Avengers, The Defenders !
Une série risquée mais qui donnait vraiment envie d’être découverte !
Est-ce que la sauce prend entre ces quatre super-héros ? Suspense 😉

Une petite introduction du sujet avec des images !


The Defenders se déroule quelques mois après la fin de la saison 2 de Daredevil et seulement un mois après la fin de la saison 1 d’Iron Fist. Les quatre héros que sont Dardevil (Charlie Cox), Jessica Jones (Krysten Ritter), Luke Cage (Mike Colter), Iron Fist (Finn Jones) vont être amenés à se rencontrer et à s’associer pour affronter un ennemi commun, l’organisation The Hand.

Les huit épisodes de The Defender sont sortis le 8 Août 2017. C’est un gros projet, très ambitieux de la part de Marvel/Netflix qui n’est réussi qu’en parti. Je vais être franc, j’ai aimé voir la formation de l’équipe, les voir œuvrer ensemble, mais il faut le dire, il y a autant de points forts que de points faibles.

Pour commencer, j’ai beaucoup aimé le début de The Defender. Chaque héros évolue dans son monde, son environnement, et tend tout doucement vers la rencontre avec les autres. La réalisation à ce moment-là est particulièrement bien gérée. Ils reprennent les filtres de couleurs de chacun. Si on fait attention, la série Daredevil a toujours une image qui a une teinte rouge, Jessica Jones est en bleu et Luke Cage en Jaune. Toutefois, pour Iron Fist je n’ai pas trouvé qu’il y avait une teinte caractéristique :p
C’est couleur reviennent donc au début de la série avant que chacun ne se rencontrent, donnant ainsi un rappel de l’ambiance de ces super-héros. De plus, les personnages secondaires de chacune des séries reviennent eux aussi. On a vraiment l’impression de voir des morceaux des quatre séries s’entremêler. Des vraies continuités de chaque show.

Leur rencontre est assez bien gérée car tout naturellement leurs chemins vont se croiser. Le gros fil rouge est Claire Temple, toujours incarnée par Rosario Dawson. Ce personnage est présent dans les quatre séries, connait chacun des héros et va permettre de les faire se rencontrer car elle va comprendre qu’il est nécessaire qu’ils s’associent pour affronter The Hand.

Le relationnel entre les personnages est très sympa. On sent le felling entre Iron Fist et Luke Cage. Ils travaillent des fois ensemble dans les comics et on sent bien cette connexion retranscrite dans la série. D’ailleurs leur affrontement est vraiment excellent ! De plus, j’ai lu quelque part que l’on peut s’attendre à retrouver Cage dans le série Iron Fist et réciproquement 🙂
En parlant d’affrontement on retrouve aussi Daredevil et Iron Fist qui vont se chamailler en raison de leurs caractères assez fort. Ils ont du mal à s’entendre malgré le fait qu’ils se ressemblent beaucoup.
Jessica Jones quant à elle, est un peu à part, la blasée qui calme tout le monde :p
Pour être franc, je trouve que l’équipe est assez cohérente, avec des relations tumultueuses, des caractères différents, mais qui marchent bien ensemble quand il le faut.

Les affrontements sont aussi assez cool. Dans le restaurant j’ai beaucoup aimé que tout le monde s’affrontent. Toutefois, en dépit de quelques combats sympas, j’ai tout de même trouvé que The Defenders manquait d’action. Bien que les autres séries ne soient pas bourrées d’action, dans celle-ci les combats manquent de panache. On ne se retrouve pas forcément fasciné, autant par la puissance des combats que par la mise en scène. Lorsqu’ils affrontent les membres de The Hand on s’attend à de la puissance, et ça traine la pâte. Même le combat final est en demi-teinte. Il commence bien et s’essouffle assez vite avec une caméra qui a du mal à suivre l’action ce qui fait que l’on se perd, on distingue mal l’action, l’ensemble fait très brouillon. La qualité remonte lorsque Daredevil affronte Elektra. Mais dans l’ensemble, la majorité des combats de The Defender sont assez moyens. C’est vraiment dommage comparé à ce qu’ils ont réussi à nous offrir dans les précédents shows.

Niveau histoire c’est encore en demi-teinte. On découvre l’histoire de The Hand, l’origine de l’organisation, et il y a le retour de Gao et Bakuto. Ce sont des points vraiment sympas. De plus, le fait d’ajouter aux méchants Sigourney Weaver est une idée pas mal. Elle assure et remplie pas trop mal le job. Toutefois, elle pêche un peu dans les rares moments d’affrontements, mais elle reste tout de même très crédible en méchante et impressionne. Malheureusement elle n’atteint pas le niveau de Vincent d’Onofrio, loin de là :p

Elektra est l’élément clef qui fait tout dans cette série, elle donne vraiment du fond et Elodie Yung montre ses talents d’actrices. Troublante, envoutante, tantôt passive, tantôt diabolique, ou encore faible et sensible, elle démontre qu’elle maitrise son rôle. C’est un personnage excellent, elle est forte et rivalise avec chacun des Defenders avec brio. J’adorerais la voir revenir dans une prochaine série 🙂

Mais niveau point faible, ce qui pêche vraiment et qui influe sur la qualité de la série, c’est la cohérence, la colle n’est pas assez forte pour faire tenir le tout. L’ensemble est sympa mais Luke Cage et Jessica Jones n’ont rien à voir avec l’histoire, ils n’ont aucun lien avec The Hand. Ils sont justes là pour aider et finalement n’ont pas d’impact ou de connexion avec The Hand. On les sent vraiment à part, presque juste là en tant que spectateurs. Plus en toile de fond comparé à Daredevil et Iron Fist. Au final on sent vraiment que The Defender est à leur sujet et non sur les deux autres héros.

Au niveau méchant c’est aussi un problème. Même si le retour de certains fait plaisir, et même si Weaver rempli les conditions, l’ensemble est sympa mais Elektra fait tout. Les autres ne font au final que graviter autour avec leurs petits plans, les envies de pouvoir, mais on n’est jamais vraiment impressionné. La faute à D’Onofrio qui a mis la barre très haute, mais les méchants de The Defenders n’en imposent pas plus que ça. Comme je l’ai dit précédemment, seul Elektra réussi à remonter le niveau.

Pour finir, les personnages secondaires sont pour ainsi dire inutiles, excepté Misty, Colleen et Claire, qui ont leur rôle à jouer. Les autres ne servent pas à grand-chose mais c’est tout de même sympa de les voir. On se demande un peu pourquoi ils ont ramenés tout le monde. Ça donne un petit aspect remplissage. On se rend compte au final qu’au niveau scénario l’ensemble est très hasardeux.

En résumé, Douglas Petrie et Marco Ramirez, déjà à l’œuvre sur Daredevil saison 2 – une saison exceptionnel – n’arrivent pas à transformer l’essai. Ils n’arrivent pas à faire aussi bien que les saisons de Daredevil, et manquent aussi leur coup comparé au premier Avengers. Même s’il est vrai que le budget n’est pas le même, ce n’est pas ça qui fait une bonne réalisation. Ils n’arrivent juste pas à ce que la sauce prenne. Trop de super-héros pour eux peut-être. Ce n’est pas mauvais, mais ce n’est pas transcendant non plus. Il y a des bons et des mauvais moments. C’est une série assez importante pour Daredevil et pour Iron Fist, donc si vous aimez ces deux séries il est important de regarder The Defenders, surtout pour la fin 😉 En ce qui concerne Luke et Jessica, The Defender est dispensable, totalement :p
En définitif, The Defender est un bon divertissement mais vite oubliable. Je ne peux lui offrir qu’un 14/20. S’ils retentent leur coup il faut vraiment qu’ils améliorent leur mise en scène et leur scénario pour offrir une meilleure cohésion à l’ensemble, et éviter ainsi que des personnages ne donnent une image de gros bras ou de remplissage.
Peut mieux faire, mais à voir tout de même car on passe un bon moment en compagnie des Defender !

Enjoy !
A bientôt,

D.A.G.

Publicités

2 réflexions au sujet de « The Defenders (mini-série), du Avengers sans esprit d’équipe :( »

    lire en bulles a dit:
    19 juin 2018 à 20 h 13 min

    Je ne suis pas à jour sur les séries Marvel/Netflix, mais je dois avouer que The Defenders est la 2ème qui ne me tente pas du tout. La première étant Iron Fist. Ah, et pas de saison 2 prévue selon Kevin Feige à la tête de Marvel Television. (Vu les critiques je ne suis pas étonnée lol

    Aimé par 1 personne

      desmondag a répondu:
      6 juillet 2018 à 20 h 38 min

      Je dois dire que je confirme en partis ce que tu dis. Je suis un peu à la bourre niveau Marvel/netflix (il me manque luke cage 2 et The Punisher) mais j’ai bien aimé Iron Fist. J’ai d’ailleurs écris une critique si ça t’intéressé 😉 C’est une série assez sympa, légère et rafraîchissante, qui vaut quand même le détour. Mais The Defenders peut être évité. Bien qu’il y ait quelques passages vraiment sympa, l’ensemble ne vaut pas forcément le détour. J’attends avec impatience Dardevil 3 🙂
      Merci pour tes commentaires et ton suivit du blog 😉
      Au plaisir,
      Desmond

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.