Gotham (saison 1 à 3), une vision de l’univers de Batman qui surprend mais rend addict !

Publié le Mis à jour le

Qui aurait cru que je regarde cette série un jour :p J’avoue, au début, lorsque j’ai entendu parler du projet et même quand la saison 1 est sortie je n’étais franchement pas chaud. Je trouvais que c’était un sacrilège de sortir une série axée sur Gordon et non sur Batman !!! Mais comme on dit, il n’y a que les c** qui ne changent jamais d’avis lol
Je me suis donc laissé tenter à regarder la saison 1 de Gotham et comme vous pouvez le voir dans le titre, j’ai regardé au final bien plus que la saison 1 😉 Ma critique va donc concerner les trois premières saisons de la série TV Gotham axées sur les débuts du commissaire Jim Gordon.


source 1

Petite bande annonce 🙂


Comme je l’ai dit plus haut, la série Gotham concerne les débuts de Jim Gordon dans la police de Gotham City alors que Batman n’existe pas encore. Quant aux « Villains » connus du monde de Batman, ils n’existent pas non plus mais son en devenir. Ainsi, la série débute avec l’assassinat des parents de Bruce Wayne et la rencontre entre ce dernier et Gordon.
La série va ainsi s’articuler autour de Gordon qui doit s’adapter à Gotham, où tout le monde joue un double jeu et où personne n’est vraiment ce qu’il prétend être. A côté de cela on suit en parallèle l’évolution de Bruce à partir de l’enfant apeuré et traumatisé par la mort de ses parents qui va prendre le dessus sur ces événements, et décider de changer pour tendre vers le héros masqué qu’il est dans le futur.


source 1

Je n’étais franchement pas tenté par le projet au départ. J’ai fini quand même par y jeter un œil et je dois avouer que la première saison m’a charmée. Loin d’être parfaite, elle présente tout de même de nombreux bons points.
Tout d’abord, ce que j’ai beaucoup aimé c’est l’ambiance. Gotham est censé être une ville gangrenée, remplie de criminels avec un esprit sombre et une architecture un peu gothique, et c’est exactement ce que l’on obtient ! 🙂 Les producteurs de la série ont fait un gros effort sur l’ambiance pour la rendre prenante, lourde et sombre. C’est un vrai plaisir car Gotham a clairement cet aura « dark ». C’est un gros plus. Etant produite par une grosse chaîne comme la Fox, j’avoue que j’avais un peu peur de me retrouver avec quelque chose de trop coloré et édulcoré, mais il n’en est rien je vous rassure 😉
Le style mélange des éléments de différentes époques, comme des portables, des téléphones fixe avec fil et assez vieux, des voitures à la fois ressente et d’autres qui semblent dater d’un autre temps. Ce mélange de design créait un monde à part que l’on adore découvrir.
L’évolution au cours des saisons est vraiment bien gérée pour aller toujours un peu plus loin dans l’ambiance lourde et dark, sans pour autant être glauque. Gotham reste une série tout de même assez tout publiques :p


source 1

Cette ambiance lourde est parfaitement retranscrite par Ben McKenzie qui interprète un Jim Gordon torturé à souhait. Dans Gotham nous retrouvons un Jim sombre, qui a énormément de mal à s’adapter au côté « véreux » de la police de Gotham. Il sombre dans les profondeurs de cette ville en tentant toujours de faire le bien mais malheureusement il se retrouve à être contraint de faire certain choix pas forcément les plus judicieux. Au final, la vie de Jim Gordon est sombre et triste. Je ne m’attendais pas à une telle représentation de ce personnage mais c’est une très bonne idée de la part des scénaristes, ce qui permet d’avoir un personnage attachant. On s’inquiète pour lui, on espère toujours que ça va aller mieux. Les rebondissements sont tellement nombreux dans la vie de Jim que l’on reste accroché tout au long des trois saisons pour voir comment ce pauvre Jim va réussir à se dépatouiller avec tout ce qui gravite autour de lui, sa vie personnelle difficile, sa conscience torturée, les policiers véreux, les truands, les affaires compliquées et surtout les méchants tous aussi fou et tordus les uns que les autres ! 😉
Dans toutes c’est aventures sombres et palpitantes de Gordon, ils ont même réussi à ajouter diverses romances particulièrement bien gérées qui ne gâche pas une seule seconde la dynamique de la série. Au contraire, cela rajoute encore plus d’intensité aux événements. Barbara Kean (Erin Richards) qui est avec Gordon au début du show est quelque peu ennuyeuses, il faut le dire :p Un rôle assez plat pour un personnage qui n’arrive jamais à intéresser et puis pouf ! D’un coup elle devient l’un des personnages les plus cool du show ! Je n’en dirais pas plus, toutefois, le changement scénaristique m’a vraiment étonné et marche du tonnerre ! Ensuite vient Leslie “Lee” Thompkins (Morena Baccarin), un rôle plus axé sur la réalité d’un couple troublé. Elle est intéressante dès le début et lorsqu’elle vient au cours de la série à baisser en intérêt, les scénaristes parviennent à la re-dynamiser d’une manière judicieuse. Bref, des romances gérées à merveille, offrant un aspect relationnel poussé pour Gordon et des idées très bien trouvées pour passionner !
J’ai vraiment beaucoup aimé cette vision d’un Jim Gordon sombre et torturé. Au final assez réaliste et particulièrement fouillé.


source 1

La connexion entre Gordon et Bruce se fait dès le premier épisode, le jour où les parent de Bruce se font assassinés. Gordon, chargé de l’affaire, va se prendre d’affection pour le jeune Bruce et s’acharner à trouver les responsables de la mort des Wayne, quoi qu’il en coûte. Très vite on comprend que les deux personnages ont des destins intimement liés.
Pendant la première saison ainsi que la moitié de la deuxième, Jim Gordon domine l’écran. Les scénaristes se concentrent vraiment sur ce dernier pour explorer énormément sa psychologie. Le cas de Bruce Wayne (David Mazouz) est traité plus en fond de la série dans un premier temps. Il apprend à gérer la perte de ses parents puis commence à enquêter de son côté sur leur mort. Je dois avouer que je trouvais l’acteur un peu bof, peu crédible, restant beaucoup dans l’exagération. Je n’adhérais pas vraiment à sa peine. Toutefois, le personnage de Bruce – tout autant que l’acteur – va montrer une très belle évolution au cours des épisodes. Il devient de plus en plus attachant et surtout, plus fort psychologiquement. Même s’il garde son traumatisme de la perte de ses parents, il présente petit à petit la force de caractère du Bruce Wayne des comics, impassible et sûr de lui face à ses adversaires.


source 1

Cette évolution est en partie dû à son majordome Alfred Pennyworth (Sean Pertwee). Il offre un soutien indéfectible à Bruce. Il le traite vraiment comme son propre fils. Il prend soin de lui, fait tout pour le protéger, et va même jusqu’à lui apprendre à se battre. Oui, Alfred va lui apprendre la castagne car les scénaristes se sont pris quelques libertés au sujet de ce personnage en lui offrant un passé dans les forces spéciales Britannique, léger, mais présent et utile. Ainsi il va entraîner Bruce pour en faire un jeune garçon bien plus sûr de lui et qui commence à impressionner au niveau des affrontements à partir de la fin de la saison 2. Alfred est très attachant et indispensable à la série ! Il est loin de rester en toile de fond et a son rôle à jouer dans l’évolution de Bruce.


source 1

Alors que la série Gotham est censé être axée sur la vie de Jim Gordon, il s’avère que petit à petit Jim et Bruce se partagent plus ou moins la tête d’affiche du show. Et même si Bruce a vraiment du mal au début, il se révèle très intéressant par la suite ! Les scénaristes réussissent à mêler avec brio la vie de ces deux personnages.


source 1

Par contre, j’ai failli l’oublier, mais si l’on parle de Jim il faut parler de son coéquipier Harvey Bullock interprété par Donal Logue. N’étant pas un fan hardcore de l’univers DC j’ai tout de même quelques lacunes, et il s’est avéré après quelques recherches que j’ai découvert que le personnage de Bullock n’a pas été créé pour la série malgré ce que je pouvais imaginer. Il fait bel et bien parti de cet univers.
Bullock est au départ très réticent à faire équipe avec Jim. Il doit se coltiner le « bleu » de service qui se prend pour un chevalier blanc alors que lui trempe dans toutes sortes de magouilles. Leurs rapports sont très chaotiques au départ, ce qui donne de très bon moment de joutes verbales 🙂
Au cours de la série, ils vont finir par se rapprocher pour devenir de vrais partenaires veillant sur les arrières de l’un et l’autre. A partir de là ils deviennent encore plus intéressant. Cette amitié amène de bons moments et un côté presque budy movie :p
Bullock est un élément indissociable de ce show !


source 1

Bien entendu, en plus des gentils principaux dont je viens de vous parler, il ne faut surtout pas oublier tous les méchants de Gotham. Je dis bien TOUS les méchants car il y en a un sacré paquet !
Je ne vais pas tous les présenter. On se retrouve à croiser des méchants mineurs tout autant que les têtes d’affiches tout au long des trois saisons, tous très bien intégrés pour ne jamais faire tapisserie.


source 1

Parmi les méchants « mineurs » nous rencontrons Victor Fries/Mr. Freeze (Nathan Darrow), Bridgit Pike/Firefly (Michelle Veintimilla dans la saison 2 et Camila Perez dans la saison 3), Ivy Pepper (Maggie Geha), Jervis Tetch/Le Chapelier fou (Benedict Samuel), Victor Zsasz (Anthony Carrigan) ou encore Carmine Falcone (John Doman). Chacun a un rôle à jouer plus ou moins important. Firefly est clairement la moins importante. Elle croise le chemin de Gordon à quelques reprises sans trop influer, tout comme Mr. Freeze, mais ce dernier à une histoire un peu plus développée et intéressante. Toutefois, ces deux personnages offrent de bons moments avec des effets spéciaux assez bien maîtrisés. Ivy ne prend de l’intérêt que dans la saison 3 mais reste un des personnages les moins bien traité à mon humble avis. Cela reste un ressenti personnel. Zsasz est quant à lui un peu secondaire dans un premier temps pour se retrouver récurrent et particulièrement bien incarné par Carrigan. Un psychopathe que j’ai beaucoup aimé :p Tetch et Falcone sont de leur côté secondaire sans l’être vraiment. Ils ont une influence importante dans le show. Falcone reste finalement toujours plus ou moins présent au cours des saisons, quant au chapelier il entre en scène qu’à la saison 3 mais s’avère peut-être moins important qu’il n’y parait, même si ses actions sont extrêmement importantes pour Gordon.
Toujours est-il que même si certains se retrouve mieux placés que d’autres à l’écran, c’est un réel plaisir de retrouver tous ces petits personnages nageant au milieu des plus gros requins si je puis dire 😉


source 1

Pour ce qui est de ces « requins », il y a du choix. Oswald Cobblepot/ Le Pengouin (Robin Lord Taylor), Edward Nygma/L’homme Mystère (Cory Michael Smith), Jerome Valeska (Cameron Monaghan) ou encore Hugo Strange (BD Wong). Ce qui a été extrêmement bien traité est la naissance de ces badguys qui un jour en feront baver à Batman. Au début de la série ces personnages n’existent pas ou commence tout juste à apparaître. Les scénaristes nous montrent la naissance des vilains comme le Pingouin ou encore L’homme Mystère. C’est tout simplement génial ! Le cas de Nygma est un très bon exemple car on découvre le personnage alors qu’il travaille au laboratoire de la police. Il n’est pas un vilain au tout début de la série. Pas encore. Nous le voyons peu à peu sombrer dans la folie, changer sous nos yeux et devenir ce qu’il est censé être, L’homme Mystère ! Bien qu’un peu étrange dans un premier temps, sa « transformation » étant assez lente, il ne passionne pas beaucoup au début mais devient une pièce maîtresse de la série assez rapidement.


source 1

Celui qui tire son épingle du jeu, comme étant LE méchant de la série pendant les trois saisons, n’est autre que le Pingouin. Taylor incarne un Pingouin à la fois charmant, troublant, fils à maman et psychopathe en puissance. Nous voyons aussi sa création et c’est tout simplement bluffant. Il ne cesse de lui arriver tout un tas de chose. Il évolue très près de Gordon ce qui créé un lien sombre entre les deux personnages que j’ai adoré !
Bien qu’il y ait de nombreux personnages très très bons, celui du Pingouin est à mes yeux le meilleur depuis le début de la série. Il vit de nombreux changements, chute du trône de la pègre, mais se redresse et fini par le reprendre, puis chute à nouveau et ainsi de suite, mais il gagne à chaque fois un peu en ingéniosité et en machiavélisme. Un personnage époustouflant !


source 1

La particularité de Gotham est que cette série arrive à montrer plus d’humanité derrière le masque des méchants que l’on connait des comics. Ils explorent bien plus en profondeur les fondements de ces personnages. Cela permet de donner beaucoup de fond et de ne pas juste sortir une série avec des héros et des méchants qui se tapent dessus. Gotham offre bien plus derrière le tableau « série inspiré par des comics » et c’est tout à son honneur. Je trouve qu’elle va bien au-delà de ce que peuvent offrir The Flash ou Arrow.


source 1

A côté de ces personnages clefs nous retrouvons aussi Selina “Cat” Kyle (Camren Bicondova) sympa mais sans plus. Elle n’a jamais réussi à me captiver contrairement à Fish Mooney interprété à merveille par Jada Pinkett Smith. Le personnage de Mooney a été créé pour la série mais il reste tout aussi bon que ceux tirés des comics. Je dois dire que Jada Pinkett Smith a réussie à m’impressionner dans rôle de méchante diaboliquement géniale ! Je l’ai adoré !


source 1

Theo Galavan (James Frain) est lui aussi un personnage créé pour la série mais c’est une histoire un peu plus compliquée dans son cas. Il est le résultat d’un mélange de diverses inspirations tirées des comics. Très intéressant et offrant de multiples rebondissements, je l’ai bien apprécié. Butch Gilzean (Drew Powell), à la fois homme de main de Mooney et du Pingouin, est comparable à Galavan. Un personnage attachant car il se montre être un truand qui a du cœur et très loyal, mais il se fait souvent avoir à cause de ces qualités :p
Nathaniel Barnes interprété par Michael Chiklis (The SHIELD pour ceux qui se souviennent) fait aussi parti de l’aventure Gotham et malgré mon étonnement, il convient parfaitement à ce milieu. Incarnant lui aussi un personnage créé pour la série avec une histoire utilisant des éléments des comics. Très sympa !


source 1

Il ne faut pas oublier aussi les apparitions de Ra’s Al Ghul (Alexander Siddig) et Jonathan Crane/L’épouvantail (Charlie Tahan). Deux personnages intéressant, intriguant, et ayant eu seulement de brèves apparitions jusque-là. On peut donc s’attendre à les retrouver de manières bien plus conséquente dans la prochaine saison 😀 (celle-ci a débutée le 21 Septembre dernier)


source 1

En définitif, que faut-il retenir des trois premières saisons de Gotham ?
Bien que ce soit une série que l’on peut penser ennuyeuse au premier abord, il n’en est rien ! La première saison met en place de nombreux éléments pour la suite ce qui fait qu’elle se retrouve plus « anodine » que ses petites sœurs. A mes yeux elle est la moins bonne, bien que sympathique. On y trouve de nombreuses informations mais ce n’est qu’une introduction aux aventures de Gordon et Bruce. Tout se joue dans les deux saisons qui suivent ! Chaque saison parvient à élever encore un peu plus le niveau ! J’ai adoré suivre les saisons 2 et 3 ! Des ennemis à tous va, tous connus et passionnant. Les personnages sont très bien traités et attachant, tout aussi que troublant !
Le tout dans une ambiance sombre à souhait qui colle très bien à la série. De plus, au fur et à mesure des épisodes on a le plaisir de voir un peu plus de violence et d’hémoglobine. Ce n’est pas gore pour autant, mais il y a tout de même quelques moments surprenant pour une série assez « grand publique ». Ces instants sont très bien gérés, rares, pas non plus trop explicites, sans non plus trop cacher ce qu’il se passe. Cela permet de se rendre compte de la descente dans la folie des ennemis de Gordon tout en offrant un aspect plus « réaliste » aux événements. De plus, comme je l’ai dit précédemment, la psychologie des personnages est importante et très bien traité ce qui donne beaucoup de fond à la série ! Un très bon point qui, je l’espère, va se maintenir dans les prochaines saisons 😀


source 1

Bien entendu, Gotham n’est pas sans défauts. Certains événements sont simplifiés, Gordon arrive à se sortir de certaines situations de manière très facile, je pourrais même faire une petite liste. Mais les défauts se résument uniquement à cela, quelques facilités de scénarios pour faire avancer Gordon et surtout éviter qu’il ne meure lol Ce serait embêtant quand même ! 😉
Toujours est-il que je ne trouve pas de défauts rédhibitoires à Gotham. Oui, il faut aimer le style sombre (on ne rigole que très peu), il faut aimer tout de même un peu le monde des super-héros, mais à part cela, Gotham s’en sort très bien. C’est une série qui divertie tout en offrant une bonne histoire et même une certaine psychologie avec de bons personnages interprétés par de bons acteurs.
Très franchement je suis étonné de la qualité de ce show et je lui offre un 17/20 pour ses trois très bonnes saisons, qui de plus s’améliorent d’années en années !
Gotham fait partie de ces séries diesel qui ont un peu de mal à démarrer mais finissent par décoller très haut ! Je trépigne à l’idée de voir ce qu’ils nous réservent pour la quatrième saison ! 🙂 Connaissant la fin de la saison 3, la suite ne présage que du bon avec en plus du renouveau au niveau scénaristique !
Je conseille vivement de découvrir cette très bonne série !

Enjoy !
A bientôt,

D.A. Green

Publicités

9 réflexions au sujet de « Gotham (saison 1 à 3), une vision de l’univers de Batman qui surprend mais rend addict ! »

    Drawmadaire a dit:
    20 décembre 2017 à 18 h 44 min

    Je me suis arrêté au début de la saison 2, faute de temps. Mais de ce que j’ai vu, je trouve cette série très intéressante. Elle nous plonge dans une ville gangrènée par le crime, d’ailleurs l’ambiance lourde et tendue est bien retranscrite à l’écran. Peut-être vais-je my remettre 😏 Très bonne analyse !

    Aimé par 1 personne

      desmondag a répondu:
      22 décembre 2017 à 21 h 59 min

      Merci pour le compliment 😉 Très franchement je pense que tu peux continuer, la saison 2 et 3 sont vraiment très bonnes. Elles s’améliorent vraiment à chaque épisode. Et personnellement j’attends la saison 4 avec impatience 🙂
      Si tu retente n’hésite pas à revenir partager ton avis 😉
      Au plaisir,
      Desmond

      J'aime

    Lutin82 a dit:
    21 décembre 2017 à 16 h 48 min

    Je suis parfaitement d’accord avec toi sur ce que j’ai vu….. sauf que pour moi, l’ambiance a justement était trop pesante, et j’ai cessé de regarder. Cela me mettait presque le bourdon…
    Magnifique article dans tous les cas.

    Aimé par 1 personne

      desmondag a répondu:
      22 décembre 2017 à 22 h 02 min

      Très gentil ton compliment sur l’article 😉
      Je peux comprendre, l’ambiance est justement spécial, c’est clairement on aime ou on n’aime pas. Dans mon cas je recherchais cette ambiance 🙂 C’est très Batman lol
      Merci pour ton commentaire,
      Au plaisir,
      Desmond

      Aimé par 1 personne

    Soraven a dit:
    24 décembre 2017 à 17 h 51 min

    La série a l’air vraiment cool mais par manque de courage un peu mais surtout de temps, j’ai arrêté au bout de quelques épisodes x) Ton article m’a donné envie d’y rejeter un coup d’œil ! ^^
    Bonnes fêtes !

    Aimé par 1 personne

      desmondag a répondu:
      26 décembre 2017 à 23 h 32 min

      Content que l’article t’ai donné envie de jeter de nouveau un oeil à cette série. Je trouve vraiment qu’elle vaut le détour. Bien faite et en plus elle divertie bien.
      Merci pour le commentaire et n’hésite pas à revenir !
      Joyeux Noël et passe un bon réveillon 😉
      Desmond

      J'aime

    Alexia - Parlons espagnol a dit:
    25 mars 2018 à 19 h 13 min

    Je me tâte à regarder Gotham. Ça a l’air pas mal du tout

    Aimé par 1 personne

      desmondag a répondu:
      1 avril 2018 à 14 h 43 min

      Très franchement j’ai été surpris. On ne s’attend pas à une qualité pareil pour ce genre de show. La saison 1 est sympa mais ne marque pas trop, le show devient vraiment puissant à la saison 2 et encore durant la saison 3. Il faut maintenant que j’attaque la 4 pour voir s’ils continuent sur leur lancée mais je n’ai pas trop de soucis là-dessus vu les arcs en suspend à la fin de la saison 3.
      Personnellement je te conseillerais d’arrêter le tâtage et de commencer sans tarder le visionnage 😉
      Et bien entendu n’hésite pas à revenir partager ton avis si tu te lance 😉
      Merci pour ton com !
      Desmond

      Aimé par 1 personne

    […] Preacher (saison 1) 2) Westworld (saison 1) 3) Z-Nation (saison 1 à 3) 4) Gotham (saison 1 à 3) 5) Dark Matter (saison 1 et […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.