Big Man Plans (one shot), petit et ultra-costaud !

Publié le Mis à jour le

Nouveau comics pour cette semaine avec un one-shot portant le doux nom de Big Man Plans 🙂 Le titre n’est pas très évocateur mais la pochette l’est bien plus 😉


source

L’histoire se déroule à la fin des années 70. Un nain est assis à un bar et attend son verre. Pendant ce temps il lit une lettre avec un air maussade. Il s’apprête à rentrer à Nashville, l’état dont il est originaire. Il n’en a aucune envie, mais il le doit. Il doit se venger. Lorsqu’il prend le train, on sait d’avance que ceux qui croiseront sa route vont morfler sévère 😀


source

Dans ce Big Man Plans on retrouve Eric Powell – papa de la série The Goon mais aussi d’un autre one-shot Chimichanga (tous deux en cours de lecture) – au dessin ainsi qu’au scénario, tout en étant épaulé pour l’écriture par son ami Tim Wiesch.
L’histoire ne fait pas dans la dentelle et offre un anti-héros particulièrement atypique pour dépeindre une société sombre et loin d’être exempt de défauts. Notre anti-héros est une personne de petite taille qui porte un lourd passé. Alors qu’on le découvre dans un bar, avec une mine lourde, on comprend très vite qu’il est noyé par la tristesse, mais que la rage prend vite le dessus. La lettre qu’il tient entre les mains en est en partie la cause, mais aussi l’ensemble de sa vie.


source

Le récit, vraiment de qualité, mélange avec précision actions actuelles et flashbacks. Ils parviennent ainsi à conserver une certaine dynamique, et nous expliquer pourquoi le héros est si sombre et énervé. On découvre sa vie, qui n’a finalement jamais (mais vraiment jamais) était rose. Seul son père, un fermier sans le sous, et sa sœur l’aimaient vraiment, mais à part ça, tout n’a été que violence et moqueries. Ses petits camarades se moquaient de lui et le brutalisaient, sa mère le détestait tout comme le reste de sa famille. Rejeté par tout le monde il en vient même à intégrer un commando d’élite pour être envoyé au Vietnam.
La maîtrise du récit fait que l’on suit cette histoire avec grande attention. Pour ma part je l’ai lu en une soirée, alors que je voulais juste le feuilleter :p
On comprend dès les premières pages qu’il compte se venger, de qui ? De quoi ? On finit par rapidement s’en douter, mais ce n’est pas l’importance. Le fait est que l’histoire nous happe tellement vite, que l’on ne peut plus décrocher.


source

Big Man Plans est une quête vengeresse qui atteint un niveau de violence assez extrême, je me demande d’ailleurs si ce n’est pas le comic le plus violent que j’ai vu jusqu’à maintenant :p Toutefois, ce n’est pas que du bourrin ! Le récit, immersif au possible, nous explique pourquoi le héros est ainsi grâce aux flashbacks. Son histoire est vraiment triste et parle ouvertement des travers de la société actuel, avec l’exclusion des personnes que l’on juge différents, qui ne sont pas en accord avec les critères de la société. Le principe du rejet d’autrui est très présent car c’est ce que subit le héros toute sa vie. Voilà pourquoi on peut comprendre son attitude et sa violence grandissante au court du récit. On ressent vraiment la colère bouillir de plus en plus dans les veines de notre (anti)héros, au point de se demander jusqu’où il va aller ! Et croyez-moi, il va très loin 😉
C’est un personnage attachant car on comprend sa peine, et malgré sa folie – sans l’ombre d’un doute il sombre dans la folie – on peut se mettre à sa place et se demander comment nous aurions pu finir si nous venions à être traiter de la sorte.


source

Au fond, Big Man Plans, bien que sadique, dégouttant, violent, sombre et malsain, cache une certaine tristesse et une poésie que l’on découvre de temps en temps au détour de certaines pages.
Ces sensations sont magnifiquement mises en relief grâce au dessin de Powell riche et de qualité. Le graphisme qu’il offre est tout simplement hallucinant ! Il oscille entre différentes couleurs (offrants des moments lugubres et d’autres plus colorés), différents styles graphiques (parfois simplement crayonnés), et ceci sans jamais se perdre ou offrir de l’incohérence. Du début à la fin j’ai tout simplement adoré le graphisme !


source

Bien entendu, Big Man Plans n’est pas sans défauts 😉
L’histoire, bien que critique envers la société, reste assez bateau, ce n’est qu’une « simple » histoire de vengeance. Toutefois, la manière dont elle est racontée permet de mettre l’ensemble en valeur. Pour ce qui est du rythme, celui-ci est tout de même soutenu, mais, l’abondance de violence est presque – je dis bien presque – too much à certains moment.
Toujours est-il que ces petits points négatifs ne gênent en rien le plaisir de cette œuvre 😉


source

Bien que ce soit un comic à ne pas mettre entre toutes les mains (et très franchement je ne rigole pas sur ce coup-là car c’est une BD extrêmement violente !), cette vengeance est un pur plaisir à parcourir. Le héros est atypique – c’est un nain bad-ass, trop fort et surtout in-arrêtable quoi qu’on lui fasse – tout en étant à la fois ultra-violent et touchant. Un mélange étonnant. Powell nous offre une vengeance impitoyable et relativement unique en son genre, avec un récit dynamique et plus qu’accrocheur ! Sans oublier le style graphique direct, exceptionnel et qui nous met une grosse claque !
Ce Big Man Plans mérite un beau 15/20 sanglant et dégoulinant 😉
Derrière cette vengeance crasseuse se cache une histoire à découvrir sans hésiter !

Enjoy !
A bientôt,
D.A.G.


source

Publicités

6 réflexions au sujet de « Big Man Plans (one shot), petit et ultra-costaud ! »

    Blondin a dit:
    9 novembre 2017 à 11 h 20 min

    J’ai feuilleté à ma bibliothèque, attiré par les dessins et la couverture très réussie (dessins qui sont, je confirme, très très bons), mais j’ai été complètement rebuté par l’extrême-violence graphique. Je me demande même quel éditeur américain a accepté de publier cela. Perso je trouve que ca va trop loin (on pourra me répondre que pas mal de films vont très très loin dans le gore et la torture), que ca devient malsain. Dommage, du coup ca me donne pas envie de le lire.

    Aimé par 1 personne

      desmondag a répondu:
      26 novembre 2017 à 18 h 50 min

      Je comprends tout à fait ton ressenti. Même moi qui suit difficilement atteignable on va dire, j’ai été un peu ébranlé par l’oeuvre. C’est clair que l’on aime ou pas il n’y a pas de juste milieu. Toutefois j’ai réussi à lui trouver des qualités qui ont fait que j’ai dévoré l’oeuvre en une traite 😀
      Après, vu que tu as aimé le design il y a du même auteur le one shot Chimichanga qui normalement n’est pas dans la violence (je ne l’ai pas encore lu) et la série The Goon très cool et très cartoonesque. J’ai adoré le tome 1. Je te conseil de jeter un oeil 😉
      Merci en tout cas pour ton commentaire ! N’hésite pas à revenir partager ton avis !
      Au plaisir,
      Desmond

      J'aime

    Lutin82 a dit:
    9 novembre 2017 à 15 h 55 min

    J’aime bien le design globalement et le cynisme qui se dégage mais sans doute un peu trop violent pour moi.

    Aimé par 1 personne

      desmondag a répondu:
      26 novembre 2017 à 18 h 52 min

      Oui, je comprends. La violence de ce comics est assez rude. Un tome ça me va mais si ça avait été une série je pense que je n’aurais pas continué l’aventure. C’est du tout ou rien avec Big man Plan je pense, il n’y a pas de juste milieu. Tu peux jeter un oeil au One shot Chimichanga et à la série The Goon du même auteur. Je n’ai pas encore lu Chimichanga mais ce n’est pas aussi violent, loin de là, et The Goon est vraiment cool, c’est assez marrant et ça fait pensé à du cartoon.
      Merci encore pour ton commentaire ! Au plaisir,
      Desmond

      Aimé par 1 personne

    […] King s’en sort pas trop mal pour se rapprocher de l’horreur réelle. 8 Novembre 2017 – Big Man Plans (one shot), petit et ultra-costaud ! 5 Novembre 2017 – Même s’il est difficile de voir quelque chose, cela ne nous empêche […]

    J'aime

    […] King s’en sort pas trop mal pour se rapprocher de l’horreur réelle. 8 Novembre 2017 – Big Man Plans (one shot), petit et ultra-costaud ! 5 Novembre 2017 – Même s’il est difficile de voir quelque chose, cela ne nous empêche […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.