La trilogie Jon Shannow de David Gemmell, un pistoléros qui rivalise avec Roland de Gilead, et de loin !

Publié le Mis à jour le

Après mon article sur l’épopée de La Tour Sombre je trouvais logique de publier l’article sur une autre grande quête, la trilogie de Jon Shannow écrit par David Gemmell.

L’histoire de déroule sur Terre après un cataclysme. La magie est réapparue avec les Sipstrassi (appelées aussi Pierres de Sang lorsqu’elles servent à faire le mal). Jon Shannow, aussi connu sous le nom de l’Homme de Jérusalem, arpente le monde pour trouver Jérusalem et les réponses à ses questions.

La trilogie Jon Shannow regroupe le tome 1 Le Loup dans l’ombre, le tome 2 L’Ultime Sentinelle, et le tome 3 Pierre de sang. Cette trilogie, appelée aussi la trilogie des Pierres de sang, fait partie du cycle Histoire des Sipstrassi.
L’histoire de cette trilogie est particulièrement dense, mais ne vous inquiétez pas, on ne s’y perd pas pour autant 😉
Le Loup dans l’ombre raconte l’histoire du pistoléro Jon Shannow qui part affronter Abbadon et ses Enfants de l’Enfer.
L’Ultime Sentinelle va plus loin en partant sur un voyage entre les mondes avec l’intervention dans le monde post apocalyptique de Shannow d’un Empereur Sorcier d’Atlantis, le grand souverain Pendarric.
En ce qui concerne l’ultime roman Pierres de Sang, il fait encore un pas en avant en incluant en plus d’une pierre de sang vivante et de voyages entre les dimensions, la notion de voyages dans le temps.

Cette trilogie de Jon Shannow surprend par de nombreux points.
Tout d’abord, niveau écriture, David Gemmell nous offre quelque chose de fouillé tout en étant particulièrement facile d’accès. Son style est très agréable à lire, direct et épuré sans pour autant être vide, loin de là ! Il parvient à saisir chaque instant le plus précisément possible, avec le moins de mots possible. Les descriptions sont parfaites, on s’imagine très bien Shannow tout autant que les décors des villes qu’il parcourt (les villes normales comme les villes d’autrefois). Stephen King dans La Tour Sombre offrait lui aussi un monde post-apocalyptique, mais ce dernier était tout de même assez vide, contrairement à Gemmell qui dépeint un monde qui a énormément souffert, sans pour autant qu’on ait le moindre ressenti de vide ou de manque. Gemmell va directement où il faut, avec des détails et une imagination sobre mais claire et précise.
Il insert de nombreuses références et styles, avec de la magie, les Sipstrassis, la bible et même les Atlantes. Tout ceci tient debout car il assemble ses idées d’une manière cohérente. L’utilisation du mythe des Atlantes est surprenante, et la magie, bien que fortement présente, reste subtile pour ne pas prendre le pas sur le reste, et surtout pas sur le parcours initiatique de Shannow.

Le personnage de Jon Shannow est exceptionnel. Il n’y a pas d’autres mots. Gemmell dit s’être inspiré en parti de Roland de Gilead, ça se ressent, toutefois Shannow est unique. Troublé, se basant sur la bible – citant d’ailleurs de nombreux passages qui personnellement m’ont tout de même un peu ennuyé, mais ça dépend des goûts – il aire avec le but de trouver Jérusalem mais sans savoir vraiment où aller. C’est au final un peu comme un chevalier errant avec un pistolet à la place de l’épée. Toutefois ce n’est pas un héros. Gemmell l’a fait tout simplement humain, avec ses tourments, les choix difficiles qu’il a dû prendre, et les vies auxquelles il a dû mettre un terme même s’il ne le souhaitait pas vraiment. Il se passe 2 ans entre les deux premiers livres, et 20 ans entre les tomes 2 et 3. Nous voyons presque toute la vie de Shannow, car il raconte tout de même certains passages de son passé ce qui nous permet de recoller les morceaux de son histoire. Et quelle histoire ! Gemmell nous faire avancer avec Shannow qui connaitra tout ! La joie, la peur, la haine et la tristesse. On se lie à lui d’une manière troublante et le fait de le quitter à la fin de ces trois tomes est particulièrement difficile. Jon Shannow est un personnage hors norme qui mériterait même une adaptation cinématographique ! (qui pourrait être faite bien plus facilement que La Tour Sombre :p)

Il y a un petit côté démon qui m’a quelque peu laissé perplexe vers la fin du livre. C’est un peu abstrait et traité de manière hasardeuse. C’est le seul petit reproche que je pourrais trouver dans l’histoire car sinon le reste tient vraiment bien la route.

Bien entendu Shannow n’est pas seul. Niveau personnage on a de quoi faire entre les gentils, Karitas, Ruth, Batik, Archer, ou encore les Gardiens et leur leader Sarento, Clem Steiner, les zélotes qui communiquent avec les animaux pour en prendre le contrôle, les hommes loups, les hommes lions, ainsi que les méchants Abaddon et Pendarric. Tous sont très bien travaillés, tout particulièrement les méchants que j’ai beaucoup aimés.
Pour finir, les pierres Sipstrassis sont une idée géniale. Bien que présente plus ou moins en toile de fond, elles sont toujours dans l’histoire, et influent celle-ci. Leur particularité de s’épuiser pour au final devenir maléfique si l’on veut forcer leur pouvoir leur donne un rôle important dans le devenir des hommes. Attisant les guerres et les conflits avec la recherche du pouvoir. Gemmell présente des pierres qui sont une bénédiction mais qui finissent toujours perverties par l’homme.

La quête de Jon Shannow est clairement spirituelle. On a rapidement le sentiment qu’il sait pertinemment que Jérusalem n’est plus mais il continue sa quête. La trilogie de Jon Shannow aborde les différents aspects de la religion, à savoir les dérives que cela peut apporter entre les mauvaises mains, mais qu’au fond ce sont des principes qui sont censés aider les gens, aider à les guider. Shannow lui-même montre ses deux aspects car bien qu’il veuille aider son prochain, au nom de la bible et de ses croyances, il se retrouve par moment à faire des choses immorales.

Le style direct de Gemmell permet d’enchainer les pages à une vitesse folle et de nous plonger dans la quête de Shannow sans soucis. Il y a tout de même quelques points, quelques personnages, ou on reste dans le flou, les hommes qui ont résistés à la Chute du monde, les pouvoirs de Donna, mais aussi ceux d’Isis, d’où viennent exactement les hommes loups et les hommes lions et le reste (même si on a un semblant de réponse), on aurait aimé que ce soit peut être un peu plus creusé. C’est aussi une remarque que j’avais fait pour La Tour Sombre :p Dans les mondes post apocalyptique on peut présenter ce que l’on veut comme résultats sans forcément expliquer précisément l’origine, c’est normal mais à la fois frustrant, cependant, dans le cas de Jon Shannow je peux dire que c’est seulement une remarque et non une critique. Gemmell nous en dit tout de même beaucoup sur ce monde. Dans le cas de Stephen King c’était une vraie critique, un vrai point négatif car le vide et le manque d’information était réel !
Je précise bien que ce point n’entache en rien le plaisir de partager cette aventure avec Shannow 😉

La particularité de cette trilogie est qu’il n’y a pas de vraie quête, excepté une quête spirituelle à travers la vie de Jon Shannow. On le suit dans une vie un peu perdue où il avance au gré du vent. Il va rencontrer l’amour, des ennemis, et des amis. Il ne fait qu’avancer et essayer d’aider, de faire le bien, même si au final on comprend bien que rien n’est jamais tout blanc ou noir. On évolue avec lui dans son monde de nuances de gris. Gemmel offre une histoire qui va se développer sur une longue période, et où, il faut lui accorder ça, il maitrise parfaitement les voyages entre les mondes et dans le temps sans faire d’erreurs.
C’est une épopée passionnante, très bien écrite et débordante de bonnes idées. Une trilogie magnifique qui vaut un 18/20 sans hésiter !
Je tiens tout de même à préciser, ne vous risquez pas à acheter un tome après l’autre, ou de vous cantonner qu’à un seul volume. Bien que le dernier soit le plus époustouflant, trépidant, brutal et avec une fin surprenante (l’une des meilleurs que j’ai pu lire jusqu’à maintenant), la trilogie Jon Shannow est vraiment un tout. D’un livre à l’autre c’est crescendo. Le premier et le second sont très biens, mais l’ensemble est exceptionnel !
A lire de toute urgence !

Enjoy !
A bientôt,

Desmond Andrew Green

Publicités

12 réflexions au sujet de « La trilogie Jon Shannow de David Gemmell, un pistoléros qui rivalise avec Roland de Gilead, et de loin ! »

    Lutin82 a dit:
    8 octobre 2017 à 22 h 07 min

    Tu es toujours aussi effica

    J'aime

    Lutin82 a dit:
    8 octobre 2017 à 22 h 10 min

    je reprends après cette erreur de manip

    Tu es toujours aussi efficace pour communiquer ton enthousiasme. De Gemmel, je n’ai lu que Waylander que j’ai vraiment bien aimé. Du coup je me dis qu’il faut voir ce last Guardian impérativement.
    Tous les ingrédients que je recherche en fantasy sont inclus!

    Aimé par 1 personne

      desmondag a répondu:
      9 octobre 2017 à 21 h 41 min

      Merci beaucoup c’est très gentil 😉 je connais Waylander de nom mais j’avoue être intéressé pour une prochaine lecture. De plus si tu dis avoir aimé cela confirme mon envie de découvrir le personnage 🙂
      Merci pour ton com !
      A bientôt !
      Desmond

      Aimé par 1 personne

    lespagesquitournent a dit:
    10 octobre 2017 à 8 h 25 min

    Je n’ai pas lu cette saga alors que c’est un auteur que j’affectionne ! Je note. ❤

    Aimé par 1 personne

    leschroniquesduchroniqueur a dit:
    12 octobre 2017 à 15 h 47 min

    J’ai jamais rien lu de Gemmell, tu m’as bien donné envie de commencer 🙂

    Aimé par 1 personne

      desmondag a répondu:
      12 octobre 2017 à 21 h 01 min

      eh bien ravi que ça t’ai donné envie, j’ai réussi ma mission 😉
      Merci pour ton commentaire, n’hésite pas à revenir !
      Desmond

      J'aime

    Romain Godest a dit:
    26 octobre 2017 à 14 h 26 min

    Comme dit plus haut, l’article est efficace et m’a convaincu de lire cette trilogie. Je n’ai actuellement lu que Légendes de Gemmel et j’avais été subjugué par le style de l’auteur. J’ai récemment vu La tour sombre et ai d’ailleurs regretté de ne pas avoir lu les romans de Stephen King tant l’univers semble riche et obscur.
    J’attaquerai donc Jon Shannow d’ici quelques mois (après les autres nombreuses lectures en attente).
    Merci pour cette découverte!

    Aimé par 1 personne

      desmondag a répondu:
      26 novembre 2017 à 17 h 54 min

      Merci pour le compliment sur l’article 😉 ça fait très plaisir ! En tout cas je suis ravi que cela t’ai donné envie de découvrir Jon Shannow. Pour tout te dire j’ai le livre Légende de Gemmell mais tout comme toi je n’ai pas encore eu le temps de l’attaquer vu tous les livres qui sont en attente lol mais il devrait y passer quoi qu’il arrive :p
      Pour ce qui est de la Tour Sombre, ça vaut clairement le détour, mais c’est assez difficile à lire. Le monde et l’aventure sont fouillés, mais du fait que King ait écrit l’oeuvre en tant d’année, cette saga souffre de creux et de longueur par moment mais je ne regrette en aucun cas la lecture. Il a été difficile d’abandonner Roland de Gilead à la dernière page de la Tour Sombre.
      Jon Shannow est beaucoup plus dynamique comme oeuvre. Je te conseil d’attaquer d’abord Shannow avant la Tour Sombre.
      De rien pour la découverte et merci à toi pour le commentaire 😉 N’hésite pas à revenir !
      Au plaisir !
      Desmond

      J'aime

    […] terreur avec le recueil de nouvelles « Danse Macabre », et on aime ça ! 8 Octobre 2017 – La trilogie Jon Shannow de David Gemmell, un pistoléros qui rivalise avec Roland de Gilead, et de l… ! 1 Octobre 2017 – La Tour Sombre, je l’ai lu, je l’ai fait et c’est un voyage que je […]

    J'aime

    […] Jon Shannow 2) Fear Agent (collection complete) 3) Preacher (collection complete) 4) Danse Macabre 5) […]

    J'aime

    […] terreur avec le recueil de nouvelles « Danse Macabre », et on aime ça ! 8 Octobre 2017 – La trilogie Jon Shannow de David Gemmell, un pistoléros qui rivalise avec Roland de Gilead, et de l… ! 1 Octobre 2017 – La Tour Sombre, je l’ai lu, je l’ai fait et c’est un voyage que je […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.