Freak’s Squeele (tome 1), nom improbable pour manga étrange :p

Publié le Mis à jour le

Freak’s Squeele est une série de bande dessinée, dont le style se rapproche plus du manga, scénarisée et dessinée par Florent Maudoux à qui l’on doit aussi la série Doggybags (pas encore attaquée mais elle m’intrigue :D).


Cette série au nom étrange nous raconte l’histoire de Chance, Xiong Mao et Ombre Loup, trois étudiants qui viennent d’intégrer la Faculté des Etudes Académiques des Héros (F.E.A.H.), une université de formation des super-héros !

Cette BD est assez surprenante car je trouve qu’elle mélange de nombreux codes, celui des super-héros, des mangas, et on y retrouve de nombreuses références que ce soit cinématographique, de jeux-vidéo ou encore de série tv. Elle me fait vraiment penser à Harry Potter avec le principe d’école qui forme les super-héros suivent des cours pour chaque aspect la vie d’un super-héros.

Niveau personnage il y a du monde, il est clair que l’on ne s’ennuie pas !
Mais commençons tout d’abord avec les trois héros de Freak’s Squeele !
Chance d’Estaing est une jeune démonette. Elle a une apparence humaine, mais porte deux petites cornes sur le front et possède deux ailes, du genre chauve-souris, qui lui permettent uniquement de planer. C’est un personnage vraiment marrant, exubérant, ayant toujours un plan déjanté en tête, c’est la rigolote de l’équipe.
Ombre de Loup est l’homme fort de l’équipe. C’est un gigantesque loup garou, très fort, et même classé comme une créature monstrueuse de type B, il est d’un naturel discret, timide et calme. En total opposition avec son gabarit et son allure. Il est considéré comme un loup garou car il peut revêtir une forme humaine à volonté, mais se sent mieux dans sa peau de loup. Son nom est plus souvent abrégé en Ombre.
Et pour finir, le cerveau de l’équipe, Li Xiong Mao, jeune eurasienne n’ayant aucun super pouvoir, mais qui compense ça par sa maîtrise du Flamendo – un art ancestral de combat mixant Flamenco et Aïkido – ses talents en stratégie et ses qualités d’experte en armes blanches (autant niveau maniement que fabrication). Elle est la fille de l’ancien délégué du syndic de la mafia d’Extrême-Orient et de la tueuse Masiko.
Des personnages principaux hauts en couleurs et qui font une équipe du tonnerre. Il est vrai que leur dynamique est vraiment sympa. Il y a énormément de moment d’humour grâce à ce trio qui apprend à se connaitre et à travailler ensemble durant ce premier tome.
A cela il faut ajouter les nombreux personnages secondaires évoluant autour d’eux, notamment les autres élèves qui possèdent tous des capacités particulières, mais aussi les différents professeurs, en particulier Funérailles. De son prénom Pretorius, il est le frère jumeau du directeur de la F.E.A.H.. Il est manchot et le côté droit de son visage est défiguré. C’est un personnage assez sombre qui aura d’ailleurs droit à son Spin-Off afin de découvrir ses origines.

Bien que ce soit le premier tome d’une saga qui en compte 7 au total, il y a beaucoup de personnages ce qui permet de densifier le scénario. Toutefois, l’histoire en elle-même, l’histoire principale je veux dire, est pour moi très pauvre. C’est le défaut. Ce tome 1 est uniquement accès sur la rencontre du trio de héros et le fait qu’ils apprennent à travailler ensemble. Le reste ce n’est que des événements qui s’enchainent, comme l’affrontement des élèves dans les thermes, ou contre des monstres dans l’école. Je me suis un peu ennuyé. Bien que les personnages soient tout de même assez attachants et l’idée de l’école bien trouvée, l’histoire ne vole pas très haut. J’aurais aimé un peu plus. Je ne dis pas qu’il ne se passe rien, mais à mes yeux il n’y a pas assez pour que cela me pousse à aller plus loin, en tout cas pas tout de suite. On finit le tome sans un réel suspense… bon, il se passe un petit truc à la dernière page, mais pas de quoi donner une folle envie de se procurer la suite. C’est dommage, un peu plus d’éléments intrigants et j’aurais mordu à l’hameçon :p

Pour finir, niveau dessin, c’est beau, on ne peut pas dire le contraire. Maudoux offre un design de qualité. Les personnages sont bien dessinés, on les reconnait sans problème d’une page à l’autre. Il y a beaucoup de détails, que ce soit sur les protagonistes ou au niveau des décors. C’est une réussite, j’ai beaucoup aimé ! Niveau style, à mes yeux nous sommes clairement dans la catégorie Manga. Les personnages font les gros yeux et des têtes bizarres suivant leurs émotions, tout comme dans un bon Dragon Ball Z. Pour moi Freak’s Squeele est le condensé de tous les bons mangas de mon enfance 🙂 Donc attention, si vous n’aimez pas le style Manga, avec l’exagération qui va avec, passez votre chemin 😉
En ce qui me concerne, j’ai aimé, même si les Mangas ne sont pas ma passion :p

Florent Maudoux nous offre une belle production Française avec son Freak’s Squeele. Le tome 1 offre un style graphique de qualité qui mélange de nombreuses inspirations (Manga, Cinéma…), avec des personnages attachants, le tout avec beaucoup d’humour. Le point faible réside, à mes yeux, au niveau de l’histoire. Un peu vide, elle ne m’a pas passionnée outre mesure. Maudoux voit Freak’s Squeele comme une série B, ceci expliquerait peut-être cela 😉 Mais qui sait, vu la taille des tomes il y a de grandes chances que l’histoire se densifie par la suite. Comme pour une série-TV dont la saison 1 mettrait juste en place le décors avant de décoller 🙂
Toujours est-il que Freak’s Squeele peut ne pas forcément passionner, voir ne pas plaire du tout, mais d’un point de vue objectif, on ne peut pas lui enlever ses nombreuses qualités, notamment au niveau du design et des personnages très bien trouvés.
Ce premier tome vaut un beau 14/20, et cette note pourra peut-être revue à la hausse si je me lance un jour dans la lecture des autres tomes 🙂
Je conseillerais peut-être plus aux fans de Mangas quand même, et ceux qui sont près à aller tout de suite plus loin qu’un tome 1 en commençant une nouvelle série 😉

Enjoy !
A bientôt,

Desmond Andrew Green

PS. A noter que Freak’s Squeele est décliné en différents Spin-Off avec Rouge qui concerne le passé de Xiong Mao, Funérailles qui concerne le personnage du même nom, et un album concernant le personnage de Valkyrie serait en préparation.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Freak’s Squeele (tome 1), nom improbable pour manga étrange :p »

    lespagesquitournent a dit:
    7 août 2017 à 7 h 37 min

    J’ai adoré cette saga (même si vers les 2/3 de la série, j’ai trouvé ça moins bien) ! Par contre, je n’ai pas lu les spin-off. Merci de me replonger dans cette série loufoque ! 🙂

    J'aime

    Blondin a dit:
    16 août 2017 à 15 h 04 min

    Lu jusqu’au tome 5 et je reconnais que l’histoire reste vraiment un peu courte avec des enjeux effectivement délire mais pas très passionnants. Le dessin est de mieux en mieux à chaque tome et l’auteur s’éclate clairement. Un peu plus d’ambition et un public ciblé qui ne soit pas ado attardé aurait permis à cette série de faire bien mieux. Je reluque Funérailles en me disant que ça peut être plus intéressant. Si qqn a déjà lu je suis preneur d’un avis!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s