The Night Manager, espionnage, manigances, suspense, le tout manquant d’un brin d’énergie.

Publié le Mis à jour le

Les séries d’espionnages ne courent pas les rues, et j’avoue ne jamais m’être vraiment penché sur le sujet. Toutefois, The Night Manager avait deux atouts pour m’attirer, Tom Hiddleston et Hugh Laurie !

Voilà ce que ça donne en images.


Pour faire court, The Night Manager nous parle de Jonathan Pine (Tom Hiddleston), un ancien soldat britannique, directeur de nuit dans un hôtel de luxe, qui est recruté par Angela Burr (Olivia Colman) pour enquêter sur un dangereux trafiquant d’armes, Richard Roper (Hugh Laurie).

The Night Manager est une mini-série américano-britannique de 6 épisodes. Adaptée par la cinéaste danoise Susanne Bier (à qui l’on doit Serena avec Bradley Cooper et Jennifer Lawrence) du roman de John le Carré « Le Directeur de Nuit ».
Cette série possède de nombreux bons points, mais elle tire sont épingle du jeu tout particulièrement grâce à sa distribution. Tom Hiddleston se révèle être particulièrement bon en agent secret. Crédible, il a la classe, le flegme britannique et sait charmer les femmes. Quand à Hugh Laurie, en méchant y’a pas à dire, c’est plus que crédible. Ici, il campe le marchand d’arme, lui aussi ayant la classe et le flegme britannique, sachant caresser dans le sens du poil les gens qu’il croise lors de ses affaires, tout en s’assurant de ne jamais être en première ligne. Mais sous ce visage humain se cache un monstre sans âme qui ne pense qu’au profit, se moquant bien de ce qu’il vend, tant qu’il le vend à un bon prix.
Ces deux acteurs sont très très bons et rien que pour eux la série mérite d’être vue !

Bien entendu, il y a d’autres acteurs et la plupart sont bons. On suit avec attention les évènements qui se déroulent à travers le monde. Oui, The Night Manager nous fait voyager en Suisse, Angleterre, Maroc, Caire ou encore Espagne, et le petit truc à savoir c’est que tout n’a pas été tourné au même endroit en nous faisant croire que l’on voyageait ! Ils sont réellement allés dans ces pays pour tourner la série !
Nous suivons l’enquête en Angleterre où Angela Burr, membre des services secrets britannique, tente de monter un dossier contre Roper tout en bataillant contre les éléments à la solde de Roper au sein du MI6. De l’autre côté, Pine fait tout pour infiltrer l’organisation de Roper, ce qui ne va pas être de tout repos à cause des hommes de main de Roper qui sont particulièrement méfiants, notamment le Major Lance « Corky » Corkoran qui ne croit pas du tout en Pine. Corky est l’élément perturbateur qui va donner du fil à retordre à Pine durant son enquête.

Il n’y a pas à se plaindre concernant les personnages, ils sont nombreux, et nous plonge dans une histoire d’espionnage captivante. Que ce soit pour intégrer l’organisation de Roper, ou pour s’y faire une place, on est constamment sous tension, se demandant qui va découvrir le poteau rose, qui va se rendre compte du tour qu’est en train de leur jouer Pine. L’aspect thriller est bien géré et sait nous captiver jusqu’à la fin !

D’un point de vue général, cette série se démarque vraiment avec une très haute qualité d’acteurs concernant les têtes d’affiches, de très beaux décors, une intrigue bien ficelée sans être trop tordu non plus – je ne me suis jamais vraiment senti perdu – et une production digne d’un film.
Toutefois – oui car il y a un « toutefois » – le seul point négatif serait le manque d’action… il n’y en a pas… enfin quasiment pas du tout. Sur six heures de séries il y a un beau passage explosif dans l’épisode 5, un petit passage explosif dans le 6, et pour ce qui est des affrontements « physiques » ils se comptent sur les doigts de la main et ne sont pas du tout impressionnant. Pas que je m’attendais à de l’action comme les derniers James Bond où Pine sauterait d’un hélicoptère sans se casser un ongle. Mais juste une ou deux bonne scène de baston n’aurait pas fait de mal, sachant que Pine est un ancien militaire avec un entrainement approprié :p Et en y repensant, il n’y a même pas une petite course poursuite ou filature. Bien que l’histoire soit intéressante, elle manque fortement d’action ! C’est un défaut tout de même un peu gênant car si vous n’accrochez pas à 100% vous risquez de décrocher au troisième épisode :p
C’est vraiment dommage qu’ils se soient cantonnés à 99% de discussion, ce qui fait que l’ennui pointe le bout de son nez de temps en temps.

L’autre point négatif dont je voulais vous parler, est la romance qu’ils ont faite entre Pine et Jed Marshall (Elizabeth Debicki) la compagne de Roper. Je conçois tout à fait qu’il y ait une romance dans cette série, c’est même nécessaire. Mais, elle est particulièrement mal amenée, mal écrite et mal jouée. Oui, je sais ça peut paraitre un peu dur de ma part 😉 Toutefois, Jonathan et Jed passent pour deux enfants de cinq ans qui ont une amourette. Ce n’est pas crédible pour un sou, voir énervant ! Ils en viennent à se parler, limite se dire des mots doux et se toucher alors qu’ils sont dans la même pièce que Roper, un vendeur d’arme entouré d’hommes de main armés jusqu’aux dents… c’est d’un ridicule. On a l’impression qu’ils cherchent à se faire pincer.
C’est vraiment une erreur de la part des scénaristes car cette amourette gâche certains moments de la série qui sont très énervant à regarder.

Ce The Night Manager étonne, dans le bon sens du terme. Cette série nous plonge dans un thriller passionnant porté par de très bons acteurs. La série est clairement centrée sur Hiddleston et Laurie qui sont phénoménaux, et leurs face à face sont intenses. Ils sont l’atout de cette série !
Malheureusement, en dépit de ces bons acteurs et d’une histoire bien ficelée, le manque d’action (ou devrais-je dire l’absence ! hé hé je suis méchant :p) et la romance niaise entre Pine et Jed sont des points qui diminuent la qualité de ce show. The Night Manager fini avec une note de 14/20 qui, c’est vraiment dommage, aurait pu être bien deux points plus haute.
Cette série est tout de même à voir, rien que pour les interprétations de Hiddleston et Laurie !

Enjoy !
A bientôt,

D.A. Green

Publicités

7 réflexions au sujet de « The Night Manager, espionnage, manigances, suspense, le tout manquant d’un brin d’énergie. »

    Lutin82 a dit:
    23 avril 2017 à 19 h 33 min

    Mais, je ne connais pas ça!! Il me faut remédier à cela. Ton article me donne envie de m’y plonger immédiatement.
    Qui n’aime pas Hugh Laurie….

    Bref, il ma la faut c’est un imératif! Merci 🙂

    Aimé par 1 personne

      desmondag a répondu:
      9 mai 2017 à 22 h 35 min

      C’est une série qui a eu une promotion modérée je trouve, je l’ai découverte par hasard. Je te là conseil si tu es fan de Hugh Laurie et de Tom Hiddleston, mais malheureusement l’atout de la série est uniquement le jeu de ces deux acteurs, l’histoire et la dynamique pêche un peu 😦 Mais elle vaut tout de même le détour, notamment du fait qu’elle ne dure que 6 épisodes.
      N’hésite pas à revenir partager ton avis si tu te laisse tenter par cette série 😉
      Merci pour ton commentaire !
      Au plaisir,
      Desmond

      Aimé par 1 personne

    encre-lumiere a dit:
    23 avril 2017 à 21 h 15 min

    J’irais y jeter un œil à l’occasion 🙂
    Merci pour la découverte

    Aimé par 1 personne

      desmondag a répondu:
      9 mai 2017 à 22 h 36 min

      N’hésite pas à revenir partager ton avis si tu vas y jeter un oeil 😉
      Merci pour le com !
      Desmond

      J'aime

    Aelinel Ymladris a dit:
    26 avril 2017 à 15 h 16 min

    Je n’avais pas trop apprécier cette mini-série. Beaucoup d’incohérences et d’éléments peu crédibles.

    Aimé par 1 personne

      desmondag a répondu:
      9 mai 2017 à 22 h 38 min

      Assez d’accord avec toi. Il y avait de bonnes bases, toutefois c’est parti un peu dans tous les sens et on s’y perd souvent. La lenteur de la série est pour moi le plus gros problèmes 😦 L’interprétation de Hugh Laurie et Tom Hiddleston (Laurie en tête) est ce qui rattrape la série je trouve.
      Merci en tout cas d’avoir partager ton avis 😉 N’hésite pas à revenir !
      Au plaisir !
      Desmond

      Aimé par 1 personne

    […] un dessin animé à ne pas mettre entre toutes les mains :p. – 23 Avril 2017 – The Night Manager, espionnage, manigances, suspense, le tout manquant d’un brin d’énergie.. – 9 Avril 2017 – Fear The Walking Dead (saison 2), ils essaient de nous surprendre […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s