Fresh Off The Boat (Saison 2) un deuxième chapitre réussi de la famille Huang, mais qui montre un peu de fatigue.

Publié le Mis à jour le

Encore une série où je suis en retard niveau chronique :p La saison 3 de Fresh Off The Boat a commencée (je l’ai attaquée d’ailleurs :D) et je n’avais encore pas publié ma critique de la saison 2 (ma critique de la saison 1 se trouve ici), mais cette erreur est maintenant rectifiée 🙂

La famille Huang nous revient en pleine forme pour cette seconde fournée d’épisodes !

Une petite bande annonce 😉


Petit rappel nécessaire pour ceux qui nous rejoignent que maintenant (bienvenu 😉 ).
L’histoire se déroule en 1995 (la première saison est située entre 1995 et 1997) et suit la vie d’Eddie Huang et sa famille Taiwanaise qui part de Chinatown à Washington D.C. pour aller à Orlando en Floride afin d’ouvrir un steak house sur le thème des cowboys. Sa mère lutte contre le clash entre la culture Asiatique et Américaine, et la communauté de Floride qui a une très faible population asiatique. Son père embrasse le rêve américain, et Eddie lutte afin de s’intégrer dans son école contrairement à ses frères qui eux sont très bien acceptés.

Cette série est tirée du livre « Fresh Off The Boat : A Memoir » écrit par Eddie Huang, LE Eddie Huang de la série ! Eh oui cette dernière est – plus ou moins – tirée d’une histoire vraie. Eddie Huang est aujourd’hui un chef cuisinier reconnu aux Etats-Unis.

Première série comique avec une famille asiatico-américaine en prime time depuis 1994. Pour moi ce show est comparable à la série Malcolm, mais en moins fou tout de mêem :p Hudson Yang interprète Eddie Huang jeune, et il me fait énormément pensé à Malcolm. Il est le jeune garçon différent, qui ne rentre pas dans le moule général mais essaie tant bien que mal de se faire accepter par les autres, sans pour autant que cela ne marche, ce qui l’entraine dans de nombreuses situations aussi marrantes les unes que les autres 🙂 De plus, ce qui n’arrange pas les choses c’est qu’il est passionné de rap américain, fan de 2Pac, et agit comme s’il était un gangsta lol. Son autre idole est Shaquille O’Neal, il ne jure que par lui ! Shaquille O’Neal fait d’ailleurs deux apparitions dans cette saison, et nous croisons aussi DMX et Busta Rhymes. Du beau monde quand même 😉 Et de plus cela colle bien à l’ambiance année 90 et aux thèmes de la série.

Durant cette seconde saison la nouveauté est qu’Eddy tombe amoureux d’une fille de son âge, Alisson. Il va tout faire pour lui plaire et c’est ça qui va être marrant 🙂 Notamment l’épisode 23 « The Manchurian Dinner Date » où Eddy se retrouve à devoir présenter Alisson, qui n’est pas asiatique, à sa mère et – sachant que c’est un point très compliqué dans les familles asiatiques – ce pauvre Eddy en vient à imaginer des stratagèmes bien drôles 😀
Il est intéressant de voir que durant l’épisode 17 « Doing It Right », les scénaristes mettent enfin un peu en avant les potentielles qualités culinaires d’Eddy. Sachant que dans la vraie vie il devient chef, je trouve qu’il était temps, et j’espère qu’ils aborderont tout de même un peu plus le sujet dans la saison 3 car cela pourrait redynamiser l’ensemble et donner de bons moments de rigolade.

Les autres acteurs assurent toujours autant, et sont tous irrésistibles !
Toutefois, la mère, Jessica Huang, interprétée par Constance Wu, reste encore et toujours ma préférée. Elle incarne une maman comparable à un sergent instructeur ! Même le père en a peur 🙂 C’est une femme forte qui n’a – presque – peur de rien, prête à se battre quoi qu’il arrive, ne montrant pas ses sentiments, se montrant même machiavélique par moment juste pour prouver son point de vue, et préférant voir ses enfants apprendre que se faire des amis ou avoir des hobbys, mais qui au final est quelqu’un au grand cœur et qui sait de temps à autre accepter ses erreurs. Sa prestation est vraiment la meilleure de la série, et surtout la plus marrante ! Et bien entendu tous ces aspects rigides de la personnalité de Jessica mènent à des situations et des dialogues tout aussi tordus et marrants les uns que les autres 🙂
Dans cette saison 2 nous découvrons tout de même de nouvelles facettes de Jessica, plus sensible. De nombreux épisodes lui sont consacrés et elle reste égale à elle-même comme lorsque l’on voit qu’elle s’Américanise un peu plus (l’épisode commence avec sa dépendance à Melrose Place, ce qui veut tout dire lol), ou alors lorsqu’elle se lance aussi dans les affaires – histoire de se faire de l’argent, un point qu’elle aime beaucoup – en achetant une maison afin de la rénover et la revendre pour toucher des profits. Mais tout ne se passe pas comme prévu bien entendu 🙂 Elle découvre avec Louis le pouvoir d’Internet dans l’épisode 13 « Phil’s Phaves ». Dans l’épisode « The Real Santa » on retrouve aussi les travers de Jessica à vouloir toujours pousser ses fils plus loin sans les amener vers la distraction, avec son chouchou Evans ! On apprend dans cet épisode qu’elle lui a toujours dit que le Père-Noël était un scientifique pour le motiver à faire des études 😀 lol

Les deux petits frères ont leur rôle à jouer aussi. Ian Chen est Evan Huang, le dernier, et Forrest Wheeler est Emery Huang le deuxième. Evan ne vit que pour avoir de bonnes notes et faire plaisir à sa mère, quand à Emery, il est un peu du même genre mais avec un aspect dragueur à la Don Juan. J’ai aimé le fait qu’ils aient plus de temps à l’écran durant cette seconde saison. Ils apportent beaucoup de fraicheur. L’épisode où les deux frères sont jaloux de l’attention que portent leurs parents à Eddy est bien marrant car nous les découvrons sous un autre œil quand ils décident de faire autant de bêtises que leur grand frère afin de faire revenir l’attention vers eux :p Ils abordent le sujet qu’Evan grandit et a peur de perdre ses privilèges de petit dernier, on découvre enfin pourquoi Emery reste toujours calme, et ce dernier apprend que le romantisme est une perception personnelle et que celle de ses parents ne correspond pas à la sienne lol
Et bien entendu les trois frères font tout de même équipe de temps en temps pour notre plus grand plaisir 😉

Randall Park joue le rôle du papa, Louis Huang. Gentil, l’ange du couple, il ne gronde jamais ses enfants et vit le rêve américain à 100% avec son restaurant grill. Il est la voix de la sagesse, mais est aussi très naïf et trop bon avec tout le monde ce qui pousse souvent sa femme à s’impliquer « avec force » dans ses affaires :p L’épisode que j’ai surtout retenu est celui où Louis se casse la jambe et dois passer du temps avec ses fils, beaucoup de temps :p lol Et surtout le dernier épisode où on en découvre davantage sur le passé de Louis, sur ce qui l’a amené à partir pour les États-Unis. Dans ce même épisode nous avons le plaisir de rencontrer le frère de Louis, Gene (interprété par Ken Jeong connu pour ses rôles dans Community, Dr Ken et Leslie Chow le gangster de la trilogie The Hangover). Ce dernier épisode fait d’ailleurs le lien avec le premier de la saison 3.

La grand-mère est toujours là, il ne faut pas l’oublier. Bien que toujours énormément en retrait, chacune de ses apparitions sont assez sympa. Toutefois elle est loin d’être un personnage clef. La saison 3 permettra peut-être d’amener un peu d’intérêt à ce personnage.

Alors que dans la première saison Eddy passait rapidement au second plan tant les autres personnages avaient du potentiel – notamment Jessica –, ici il reprend un peu ce qui lui revient de droit et je trouve que le dosage est mieux maitrisé au niveau de la présence de chacun des personnages à l’écran. L’ensemble est plus équitable, et chacun a plus ou moins son épisode, sans pour autant que les autres passent à la trappe.

Le seul petit bémol est au niveau de l’originalité. Alors que la première saison marquait avec l’humour qu’apportait le choc des cultures américaines et asiatiques, la saison 2 s’essouffle à ce niveau-là. Ils essaient encore de surfer sur ce principe, avec notamment l’épisode 11 « Year of the Rat » qui est très réussi, où la famille Huang se retrouve face à l’ignorance des Américains au sujet du nouvel an chinois, mais sinon on a un peu l’impression qu’ils se cherchent sur quelques épisodes. Pas que ce soit mauvais, cependant on ne se retrouve pas à vraiment rire mais juste sourire sur certains de ces épisodes. C’est dommage.
Ce n’est pas pour autant que la série est mauvaise, loin de là. On rigole, les personnages sont tout de même encore bien marrant, et surtout unique sur le petit écran. De plus, la famille Huang joue d’un capital sympathie qui fait que l’on a vraiment envie de voir la suite.

En définitif, la série Fresh Off The Boat nous offre une bonne deuxième saison, avec des personnages qui sont toujours haut en couleur, mais aussi des petites évolutions bien venues. On sent qu’ils ont un peu de mal à renouveler l’originalité qu’avait pu offrir la saison 1, car le sourire remplace le rire dans certains épisodes. Il faut espérer qu’ils développent plus les personnages dans la troisième saison avec notamment d’autres styles de situations humoristiques, pas uniquement accès sur la culture asiatique. Cette évolution est nécessaire car une quatrième saison sur le même ton signerait sûrement la fin du show. Il n’y a plus qu’à espérer 😉
Toutefois, cela reste une série de qualité qui mérite un bon 14/20 et que je conseille de regarder 🙂

A bientôt !
Enjoy 😉

Desmond A. Green

Publicités

Une réflexion au sujet de « Fresh Off The Boat (Saison 2) un deuxième chapitre réussi de la famille Huang, mais qui montre un peu de fatigue. »

    […] exagéré pour une série sympa mais loin d’être sans défauts.. – 19 Mars 2017 – Fresh Off The Boat (Saison 2) un deuxième chapitre réussi de la famille Huang, mais qui montre un …. – 12 Mars 2017 – Brooklyn Nine-Nine (saison 3), des policiers dont la folie fait du […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s