Le comics SuperWorld, vraiment super ? (j’avais pas mieux :p)

Publié le Mis à jour le

Parlons comics bien de chez nous aujourd’hui avec les deux premiers tomes de la mini-série SuperWorld !


SuperWorld nous présente un monde où l’humanité est en sécurité grâce à un bouclier de défense entourant la planète pour la protéger de toute menace alien. Malheureusement, cela leur a coûté la première génération de post-humains. Quatorze ans plus tard, leurs enfants sont devenus des adolescents, mal élevés et indisciplinés, que le gouvernement a fini par enfermer dans un ghetto afin de les isoler et de les empêcher d’utiliser leurs pouvoirs. Toutefois, ils n’étaient pas préparés à ce que la première génération de post-humains, qu’ils croyaient perdus, réapparaissent du jour au lendemain. Les humains tout autant que les adolescents qui retrouvent leurs parents tant d’années plus tard ne savent pas quoi en penser. Bénédiction ? Ou signe de mauvais augure ?

SuperWorld est une mini-série de trois tomes (T1 : Ghetto Party ; T2 : Big Bang ; T3 : Evolution) et je vais vous parler dans cette chronique des deux premiers.

Faisant partie de l’écurie Comics Fabric à qui l’on doit notamment Bad Ass (dont vous pouvez retrouver mes chroniques du tome 1 ici, et des tomes 2 et 3 en cliquant ici), Attoneen, Fox-Boy, Metropolis, Nightfall et Le Cercle. Comics Fabric est un nouveau Label créé en 2013 par les éditions Delcourt afin de proposer aux auteurs français ou étrangers de publier des comics « Made in France » car Delcourt ne proposait que des traductions d’œuvres britanniques ou américaines. Et l’ouverture à la création a du bon ! Après avoir dévoré les trois premiers tomes excellent de Bad Ass (j’attends toujours avec impatience le quatrième et dernier volume qui n’a toujours pas de date 😦 ), j’ai été séduit par les deux premiers de SuperWorld qui sont vraiment très bon !

Avec un scénario de Jean-Marc Rivière, un dessin de Francesca Follini, des couleurs de Johann Corgié, et des illustrations de couverture de Stéphanie Hans, j’ai vraiment craqué pour cette série.
Le scénario donne vraiment envie, qui plus est (pour une fois !!!!) nous avons droit à des super-héros qui vivent en France ! Plus précisément à Paris, et ça fait quand même plaisir, il faut être franc, que ce ne soit pas encore des héros vivant à New-York ou Los Angeles comme à chaque fois 😀
L’histoire intrigue. Suite à une attaque extraterrestre, des humains évolués – qu’ils appellent Post-Humains – sauvent la planète et installent un système de défense contre une éventuelle nouvelle attaque. Malheureusement, tous les adultes post-humains disparaissent le jour de l’activation. Le monde est sauvé ! Cependant, la progéniture post-humaine est crainte par les pauvres humains qui n’ont pas de pouvoirs, et ils décident donc de les placer sous surveillance et dans un ghetto.
On pense tout de suite à X-Men et aux productions Marvel de ce genre, mais ce n’est pas de la copie. Ici, nous avons le droit à quelque chose de contemporain, remis au goût du jour et qui donne un aspect frais. De plus, il y a pas mal d’humour – tout du moins dans les deux premiers volumes :p – fin et rafraichissant, ça fait sourire et parfois même rire ! L’ambiance est vraiment réussie et on se prend tout de suite d’affection pour le personnage de Tamara qui est visiblement l’héroïne de l’histoire. Qui plus est, c’est agréable d’avoir une héroïne, cool, sympa, marrante et puissante. Ils évitent le cliché de la gourde, ou de la bimbo. J’ai beaucoup aimé !
Le premier tome est de mon point de vue l’introduction, et l’intrigue se pose à la fin mais surtout avec le tome 2. Le scénario nous pose tout doucement des bases de machination, et d’une potentielle guerre ou évènement de ce genre. On reste pas mal dans le flou tout en ayant assez d’information pour avancer et accrocher. On pourrait peut-être reprocher un léger manque d’action à ces deux premiers, mais je serais tenté de dire que vu la fin du deuxième, ils nous font mariner avant le grand show qui devrait avoir lieu dans le tome 3. Wait and See, je ne l’ai pas encore lu :p

Toujours est-il que pour moi ce SuperWorld est très bien mis en scène, on accroche à tous les personnages, mais surtout à l’histoire et lorsque l’on referme le tome 2 on n’a qu’une envie, savoir ce qu’il va se passer dans le dernier volume !

Si Bad Ass était traité de manière à offrir l’action au début et la réflexion dans les tomes qui ont suivi, SuperWorld semble emprunter un chemin inverse, et ce n’est pas plus mal. Un bon point tout de même pour le scénario, même si comme je l’ai dit plus tôt, on pourrait reprocher un petit manque d’action.

Ensuite, parlons dessin 🙂 J’ai adoré ! Vraiment magnifique ! Un peu un mélange entre de la Bd à la française, mais aussi quelques touches Manga. C’est très frais ! Je sais, je dis souvent ce terme, mais c’est ce que je ressens quand je vois le style de dessin. Il se situe entre quelque chose qui n’est pas trop enfantin et ni trop mature (genre comme dans Preacher… 😉 ). Pour ce qui est des couleurs, elles sont très bien choisies. Dans l’ensemble cela reste des teintes assez claires. En gros, un vrai plaisir pour les yeux !
Après, il faut tout de même savoir qu’il y a un peu de sang, rien de bien violent, mais deux ou trois dessins sont un peu sanglant :p Toutefois, cela reste très soft. Je préfère prévenir lol

Pour conclure, tout comme le fut Bad Ass (j’ai d’ailleurs découvert SuperWorld grâce à une pub faite à la fin du tome 1 de Bad Ass !), SuperWorld est une très bonne découverte ! Production française, oui, mais, surtout, une très bonne production. Elle sait être novatrice, accrocheuse, avec un scénario tout de même recherché et qui donne envie de suivre, sans être trop simple ni trop compliqué. Cela peut plaire à beaucoup de monde.
Et encore une fois, l’aspect mini-série est très sympa, car pour ceux qui n’aime pas les longues séries (qui a dit Spawn ? lol 23 tomes, auxquels il faut ajouter les spin-off, et en plus la publication n’est pas fini lol Oui, j’avoue, je vous prépare la chroniques de tous ces Spawn que je suis en train de lire, mais ce ne sera pas pour tout de suite :p lol) cela permet d’avoir quelque chose de très rafraichissant (je l’ai redit 😉 ), bien réalisé et intéressant tout en étant court.
Les deux premiers tomes de SuperWorld méritent bien un beau 16/20 ! Néanmoins, le plus important sera la note que je donnerais au troisième lorsque je l’aurais lu, car la qualité de la fin sera déterminante sur la note globale de la mini-série !
Toujours est-il que je conseille ces deux premiers tomes à la fois passionnant et marrant !

Enjoy !
A bientôt,

D.A.G.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Le comics SuperWorld, vraiment super ? (j’avais pas mieux :p) »

    […] d’originalité qui intrigue et laisse songeur pour la suite🙂 – 6 Novembre 2016 – Le comics SuperWorld, vraiment super ? (j’avais pas mieux :p) – 30 Octobre 2016 – East of West (tome 1), un western futuriste aussi lourd que du […]

    J'aime

    […] d’originalité qui intrigue et laisse songeur pour la suite 🙂 – 6 Novembre 2016 – Le comics SuperWorld, vraiment super ? (j’avais pas mieux :p) – 30 Octobre 2016 – East of West (tome 1), un western futuriste aussi lourd que du […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s