Fringe nous offre un voyage dont on ne revient pas indemne, dans le bon sens du terme ;)

Publié le Mis à jour le

Aaaaaah la Science-fiction, ma passion ! Je me devais de finir cette série d’articles sur les séries TV avec une série de cette catégorie, et quoi de mieux que Fringe pour finir l’année ! 😉 Série aimée, critiquée, adulée, détestée, mais lorsqu’une série créait autant de sentiments c’est qu’il y a du bon dedans 😉

Fringe-4-Finale-Trailer-TV

Une petite bande annonce de la saison 1, mais vue la densité de l’histoire, croyez-moi, cette bande annonce n’est que la surface de l’iceberg !


Série tv américaine (vous vous en doutiez), créée par J.J. Abrams, Alex Kurtzman et Roberto Orci, des noms que vous avez sûrement dû entendre à de nombreuses reprises. Ils nous ont offert du bon – mais aussi du moins bon – avec des films comme Cloverfield, Star Trek, Mission Impossible III, Transformers, Limitless et récemment Star Wars, mais aussi des séries TV comme Lost, Alias, Sleepy Hollow ou encore Scorpion.
Diffusée pour la première fois le 9 septembre 2008 pour se terminer le 18 janvier 2013 après 5 saisons et 100 épisodes tout rond, un sacré palmarès, on ne peut pas dire le contraire ! Mais Fringe pour ceux qui ne connaissent pas, c’est quoi ?

fringe_season_2_premiere_57f061140-32f8-0133-475b-0a2ca390b447

Suite à des événements étranges ayant eu lieu dans un avion, l’agent du FBI Olivia Dunham (Anna Torv) vient demander de l’aide à Peter Bishop (Joshua Jackson, qui a dit Dawson ? :p) pour accéder aux services de son père. Le Dr Walter Bishop (John Noble acteur qui a un charisme impressionnant) est un scientifique brillant, et même hors-normes, mais un peu (voir très) fou. Etant interné dans un hôpital psychiatrique, le Dr. Bishop ne peut sortir qu’en présence d’un membre de sa famille, voilà pourquoi Olivia fait appel à Peter. Aidés du directeur Philip Broyles (Lance Reddick) et de l’agent Astrid Farnsworth (Jasika Nicole), ils vont mettre en place la division Fringe afin de résoudre des évènements étranges.
Pensant uniquement lutter contre des terroristes ou truands utilisant des armes bactériologiques d’un nouveau genre, l’histoire va progressivement se densifier au cours des épisodes. Ils vont ainsi se rendre compte que tous ces événements sont liés et que l’enjeu va bien au-delà de ce qu’ils avaient pu imaginer.
Il est possible de voir chaque saison comme des chapitres bien délimités d’une grande histoire.
Je vais essayer de m’expliquer sur cette idée de chapitre en essayant de donner une vue d’ensemble sans trop entrer dans les détails afin d’éviter de spoiler quoi que ce soit.

Fringe_S1_BLU_early

La saison 1 joue le rôle d’introduction et de mise en place de l’univers et des personnages. Elle peut être davantage considérée comme un ensemble d’épisodes stand-alone, avec seulement quelques liens permettant de créer un petit fils rouge. La saison est accès sur la mise en place de la division Fringe, la découverte du monde parallèle ainsi que la relation des Bishop père et fils (leur discorde, leurs secrets et leur début de réconciliation). Olivia découvre qu’elle possède d’étranges pouvoirs lié à des expériences de Walter avec l’utilisation d’une drogue, le Cortexiphan. En bref, les connexions apparaissent.

Fringe_s2_BD

La saison 2 met en place plus clairement l’univers parallèle, et la guerre secrète entre les deux univers qui était en toile de fond de la saison 1. Les Observateurs entrent vraiment dans l’équation (si vous faites attention, ils sont déjà présents dans la saison 1, on les voit en fond de certaines scènes. C’est un petit jeu sympa d’essayer de les trouver :p) avec principalement l’Observateur Septembre (Michael Cerveris).

Fringe_Season_3_DVD

La saison 3 est le point culminant de l’affrontement des deux univers avec surtout la mise en avant des versions alternatives des différents personnages. Nous retrouvons en tête de liste Walternatif (autre version de Walter Bishop) et Fauxlivia (autre version d’Olivia), des personnages particulièrement intéressants tant ils sont à l’opposé de Walter et Olivia que l’on connait depuis deux saisons. Sans oublier l’apparition de LA Machine, pièce maitresse de cette saison.

Fringe_S4_DVD

Alors que l’ensemble aurait très bien pu s’arrêter à la fin de la saison 3, les scénaristes tentent un coup de poker avec la saison 4 et prennent les spectateurs à contre-pied. Un coup de poker qui pour moi est totalement réussi. L’évènement final de la saison 3 mène à un réarrangement de la ligne temporelle ce qui offre une saison qui pourrait être considérée comme une version alternative de la saison 1, tout en offrant suffisamment de nouveautés pour ne pas considérer cette saison comme une pâle copie de la 1.

Fringe_season_5_DVD

La 5ème et dernière saison pourrait être considérée comme celle de trop, mais à mes yeux elle méritait d’exister afin de conclure convenablement le sujet des Observateurs.

fringe-season-5fringe_bellivia

En cinq saisons Fringe nous offre une épopée qui ne peut pas laisser indifférent quand on aime la science-fiction.
Pour ce qui est des personnages, aucun ne sert à rien ou agace. Olivia est l’agent du FBI, respectant le protocole, faisant passer le travail avant tout, méticuleuse et efficace. Rationnelle dans un premier temps, elle finira par revoir ses critères de la normalité. De plus, elle se rendra compte que son passé n’est pas si claire qu’elle le pense, et que la famille Bishop était déjà rentré dans sa vie de nombreuses années auparavant. Peter est le rebelle ultra-intelligent qui se moque un peu de tout et tout le monde, et tout particulièrement de son père. Il lui en veut énormément au début mais au fur à mesure des épisodes leur relation évoluera car tout comme Peter nous lèverons le voile sur la vérité. Le Dr. Walter Bishop est un personnage charismatique. Sortant d’un asile où il était enfermé depuis de nombreuses années, il est dans un premier temps toujours un peu dans sa folie (et en conservera un certain grain tout au long de la série, ce qui en fait l’un de mes personnages préféré avec son fils), mais le personnage va prendre plus d’aplomb et se remettre toujours un peu plus sur pied tout au long des épisodes. On découvre quelqu’un d’éminemment intelligent, aux idées farfelues et troublantes, qui a trempé dans de nombreuses expériences pas très nettes, mais surtout qu’il est parvenu avec son amis William Bell à repousser les frontières de la science.
A noter que William Bell est interprété par rien de moins que Leonard Nimoy ! Oui, le vrai Mr. Spoke a un rôle important dans le show pendant les saisons 1, 2 et 4.

2070551

Les personnages d’Olivia, Peter et Walter forment un trio très attachant. Ils vont d’ailleurs évoluer de nombreuses manières durant la saison, montrant une grande qualité de jeu, tout particulièrement pour Walter qui est troublant en vieux scientifique qui perd la boule et dans le rôle de Walternatif qui est froid et sans cœur. Walter est vraiment mon personnage préféré ! Même si les deux autres sont très attachant 😉
Sans oublier les personnages secondaires tous charismatiques, interprétant des versions différentes d’eux même très crédibles, offrant ainsi encore plus de profondeur à la série. Notamment Seth Gabel qui incarne Lincoln, un agent de la division Fringe de l’autre univers et qui est très présent pendant les saisons 2, 3 et 4. Astrid a elle aussi son rôle à jouer surtout en étant l’équipière de Walter qu’il pleuve, neige ou vente (le fait que Walter ne prononce jamais correctement son prénom me fait sourire à chaque fois :D), ainsi que Broyles le chef de la division Fringe qui les épaules, et pour finir l’énigmatique et secrète Nina Sharp.
Comme vous l’aurez compris, pour ce qui est des personnages il y en a pour tous les goûts, mais surtout ils sont de qualité.

Fringe408BackToWhereYouveNeverBeen0004437223DoubleOlivia

Concernant la réalisation, de manière générale l’ensemble de la série est relativement bien tournée. La mise en scène est très crédible. Lorsque l’on nous offre des shapeshifter ou encore des monstres provenant de mutations diverses on y croit et cela ne donne pas un effet papier mâché ou ringard. Les passages d’un univers à un autre sont très bien amenés et mis en scène, ainsi on ne se perd pas lorsque dans le même épisode des séquences ont lieu des deux côtés. Pour ma part je n’ai vraiment jamais trouvé un seul épisode barbant, si l’on doit être tendu on est tendu, si l’on doit être plongé dans l’action on est dedans, et quand il faut rire ou sourire cela se fait naturellement, aucun besoin de se forcer et c’est l’essentiel !

FRINGE: Lincoln (Seth Gabel, L) and Bolivia (Anna Torv, R) discuss a case in "The Consultant" episode of FRINGE airing Friday, April 13 (9:00-10:00 PM ET/PT) on FOX. ©2012 Fox Broadcasting Co. CR: Liane Hentscher/FOXfringe-mythos-4-600x350

Pour finir, le plus gros morceau, le scénario !
En ce qui me concerne je le trouve très bon. La mise en place est judicieuse car on ne comprend pas tout dès le début sans pour autant se sentir dans le flou total. Il y a les enquêtes pendant la saison 1 ce qui fait que les épisodes peuvent être considérés comme des stand-alone, mais on voit clairement que quelque chose se cache derrière tout cela. Les connexions se font, autant au niveau du fil rouge qu’au niveau des personnages. Les relations se développent, les complots apparaissent. Tout est rondement mené pour nous donner envie de voir la suite, et même les enquêtes sont à elles seules très intéressantes et surtout originales ! D’ailleurs elles continueront à être présentes au cours de la série ce qui permet de maintenir l’intérêt de chaque épisodes.
Fringe peut être comparée à X-Files sans le côté petits bons hommes verts :p Fringe est un X-Files accès uniquement sur l’aspect science, mais je vous l’accorde avec des inventions complètement extraordinaires 😉
La présence de l’univers parallèle ouvre une dimension intéressante. D’un point de vue scénaristique on en vient à suivre les aventures de la division Fringe des deux côtés. Certaines enquêtes sont connectées ou vues sur différentes angles car les personnages varient en fonction des univers. Les scénaristes réussissent totalement leur pari en réalisant des épisodes dans deux univers, et ils parviennent à nous faire aimer tout cela.

FRINGE: Season Three of FRINGE premieres Thursday, Sept. 23 (9:00-10:00 PM ET/PT) on FOX. Pictured: Anna Torv ©2010 Fox Broadcasting Co. CR: Liane Hentscher/FOXfringe-josh-jackson

A noter le petit point sympa afin d’éviter que l’on se perde dans tout cela en modifiant les animations entre les scènes pour nous indiquer dans quel univers nous nous trouvons, une teinte rouge indiquant l’univers de Walternatif et Fauxlivia et le bleu pour notre univers. Même les mots que l’on peut voir défiler dans le générique changent lorsque l’épisode à lieu dans l’un ou l’autre des mondes. Le générique est aussi modifié lorsque les deux univers sont connectés, ce qui donne un mixe des deux couleurs, et lorsque certaines épisodes sont basés sur des faits passés dans les années 80, le générique devient rétro tout autant que les notions qui défilent au cours du générique. Et d’autres évolutions sont aussi observables, à vous de les découvrir. Ces petit détails sont très sympa et montre qu’il y a eu beaucoup de travail en amont que ce soit pour le fond ou la forme.

Roadnofringe-season-1-14-ability-skin-grows-over-eyes-and-mouth-virus-review-episode-guide-list

Tout ça pour dire que le scénario est très fouillé, avec qui plus est plein de petites choses cachées tout au long des épisodes qui rendent l’ensemble passionnant. Bien entendu, le scénario peut être tout de même un peu critiqué car lorsqu’on réalise quelque chose d’aussi dense, il y aura toujours des coquilles, et sachant que le voyage dans le temps fait partie de la mythologie de Fringe certaines incohérences peuvent être mises en évidence si vous creuser bien, mais à quoi bon ? De manière générale ils s’en sortent très bien en dépit des univers parallèles et des voyages dans le temps. Le sujet est glissant quoi qu’il arrive, mais contrairement à beaucoup de séries et de films ils parviennent à conserver une bonne cohérence générale. Le fil conducteur est toujours là, on comprend ce qu’il se passe sans jamais se sentir perdu et c’est tout ce qui importe.

TransitFringe-5-6

Fringe est à mes yeux totalement réussi et unique car aujourd’hui les séries de science-fiction originales et de qualités sont rares. Elle a une mythologie solide, de très bon personnages particulièrement attachants, un scénario à tiroir très travaillé, des petits détails à détecter pour les plus accros, et dans l’ensemble je pense que les questions les plus importantes ont leurs réponses. Ils nous ont fait rêver en nous offrant une aventure passionnante et ne nous ont pas laissé sur notre faim ou dans le flou. Pour l’ensemble de sa carrière Fringe vaut amplement un beau 17/20, et je serais même tout à fait près un jour à regarder une nouvelle fois les aventures de la division Fringe. Je conseil vraiment cette série aux fans de science-fiction, d’enquête étranges ou tout simplement à ceux qui aiment voir une belle aventure qui sait nous maintenir en haleine jusqu’au bout 😉

Enjoy
A bientôt !
Desmond Andrew Green

fringe-s5promo201208

PS. Voilà, c’était le dernier article série TV qu’il me restait en stock. Je voulais tout finir avec de changer de catégorie pour débuter cette nouvelle année qui nous attend. Mais ne vous inquiétez pas, les articles cinéma, musique, livre vont suivre et il y en aura pour tous les goûts 😉 Je vais reprendre l’alternance des catégories d’articles, et les séries TV ne seront pas en reste croyez-moi car voici ce qu’il vous attend :
Utopia (saison 1 et 2)
True Detective (saison 1)
The Strain (saison 2)
Scrubs (les 9 saisons)
My Name Is Earl (les 4 saisons)
Les Mystéres De Heaven (les 5 saisons)
Hero Corp (les 4 premières saisons)
Helix (les 2 saisons)
Dead Set
Constantine
Burn Notice (les 7 saisons et le film)
Breaking Bad (les 5 saisons)
Bored To Death (les 3 saisons)
Ash Vs Evil Dead (saison 1)
American Horror Story (saison 1)
Jessica Jones (saison 1)
Sans oublier les habituels avec Supernatural (S11), The Flash (S2), Fresh Of The Boat (S2), 2 Broke Girls (S5), Brooklyn Nine-Nine (S3), Arrow (S4), Marvel Agent’s Of Shield (S3), Defiance (S4).
Et oui, la liste est longue, l’année 2016 promet d’être riche en aventures en tous genres !

Publicités

10 réflexions au sujet de « Fringe nous offre un voyage dont on ne revient pas indemne, dans le bon sens du terme ;) »

    Minsky a dit:
    4 janvier 2016 à 18 h 57 min

    Bonjour! Tu m’as fait peur! J’aime beaucoup cette rubrique. J’aurais été triste de ne plus rien lire de ta part concernant ce sujet:-).
    Quant à Fringe… Encore une fois, je suis absolument d’accord avec toi. Elle ne m’a jamais lassée, ni déçue. Elle m’a souvent étonnée, parfois fait rire, et même pleurer. J’ai toujours été impatiente de la retrouver et désolée qu’elle m’abandonne.
    Bref, merci pour cet « ultime » article ;-).

    Aimé par 1 personne

      desmondag a répondu:
      5 janvier 2016 à 15 h 18 min

      Bonjour,
      lol t’inquiète je ne pourrais jamais arrêter les séries tv c’est une de mes drogue dure :p et merci pour le compliment sur ma rubrique 😉
      Content de voir que tu es fan toi aussi de fringe, personnellement j’ai vraiment fait une magnifique aventure grâce à ce show !
      De rien pour cette ultime article qui aura une suite très rapidement 😉
      Bye
      D.A.G.

      Aimé par 1 personne

    oth67 a dit:
    5 janvier 2016 à 18 h 28 min

    Nous avons également dévoré cette série !

    Aimé par 1 personne

    […] 1) Daredevil 2) Person Of Interest (saison 4) 3) The Flash 4) Brooklyn Nine Nine (saison 1 et 2)/Fresh Off The Boat (j’ai eu trop de mal à les départager, j’ai été ravi et à la fois étonné par les deux ;)) 5) Fringe […]

    J'aime

    tania a dit:
    11 mars 2016 à 20 h 49 min

    je n ai jamais eu le temps de regarder Fringe peut être une de ces 4 ! en tout cas félicitations pour ton article vraiment hyper complet. Je dois m’attaquer avant à House of Cards, True detective, Broadchurch, Borgen sans oublier Scandal reste épisode 10 à maintenant saison 5, Homeland saison 6 octobre prochain

    Aimé par 1 personne

      desmondag a répondu:
      21 mars 2016 à 16 h 26 min

      Très gentil pour le compliment ! Et Merci pour le commentaire 😉 Je trouve que Fringe vaut vraiment le détour niveau science-fiction, mais je comprend tout à fait que tu ne puisse pas regarder de suite vu ta liste 😉 lol Mais t’inquiète, je suis dans le même cas. Choisir une nouvelle série est toujours difficile vu tout ce qu’il y a maintenant :p En tout cas je viens d’attaquer House Of Cards, c’est vraiment pas mal du tout ! 😉
      Merci pour le com 😉

      J'aime

    Marcorèle a dit:
    22 mars 2016 à 9 h 34 min

    Très bonne série que Fringe dotée d’une fin honorable qui plus est.

    Aimé par 1 personne

      desmondag a répondu:
      24 avril 2016 à 9 h 50 min

      Bien d’accord, et c’est assez rare d’avoir une vraie fin dans une série pour le souligner ! 😉

      Aimé par 1 personne

    […] 31 Décembre 2015 – Fringe nous offre un voyage dont on ne revient pas indemne, dans le bon sens du terme😉 – 27 Décembre 2015 – Plus il y a de clones et plus Orphan Black nous plaît ! […]

    J'aime

    […] 31 Décembre 2015 – Fringe nous offre un voyage dont on ne revient pas indemne, dans le bon sens du terme😉 – 27 Décembre 2015 – Plus il y a de clones et plus Orphan Black nous plaît ! […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s