Thrice, ils prennent goût à l’expérimentation

Publié le Mis à jour le

Troisième article « vidéo de la semaine » sur Thrice, et oui je vous ai dit que je ferais toute leur carrière et je suis bien parti pour 😀 J’espère que vous me suivez encore, et que vous comptez me suivre jusqu’à la fin du voyage 😉 Car oui vous serez surpris, et oui vous aimerez ce que vous entendrez ! Voici le quatrième album de Thrice, Vheissu !

khfovl

Comme toujours un petit avant-goût avec Image of The Invisible !


Suite à The Artiste in The Ambulance ils prennent le temps cette fois-ci de mettre en forme ce Vheissu (nom pour le moins compliqué que je ne suis pas capable d’écrire correctement sans regarder sur internet lol) car s’ils ont sorti The Artiste in The Ambulance seulement 1 an après The Illusion of Safety, et ici ils prendront 2 ans pour porter à maturité Vheissu. C’est donc en Octobre 2005 que sort Vheissu avec comme premier single le titre du début de cet article Image of the Invisible. Encore une fois ils prennent des risques et cet album marque une évolution bien plus importante que pour le précédent. La voix est bien plus sûre, jonglant entre le chant clair et posthardcore. Dustin Kensrue ne cesse de surprendre et on en reste scotché à notre siège dès la première écoute, mais la plus grosse évolution se fait au niveau instrumental bien sûr. Dans Vheissu les guitares rapides et acérées de Dustin et Teppei Teranishi sont toujours présentes tout autant que la basse et la batterie puissante des frères Breckenridge. En plus de cela la toile de fond musicale se densifie avec un grand nombre de nouveaux instruments autrefois absent de leurs compositions comme des instruments à corde ou encore des éléments électroniques.

ThriceBeggarsthriceheadercopy22

De prime abord cette évolution peu désarçonner mais après quelques écoutes on se rend compte que le Thrice d’origine est toujours là, il ne fait qu’évoluer tout simplement. Ici ils nous offrent des morceaux emprunts de leurs origines posthardcore dilués dans des ambiances lorgnant à certains moment sur de la douce mélodie (Between The End And Where We Lie, For Miles), puis penchant ensuite dans un rock progressif rapide, parfois fédérateur (Image of The Invisible) ou encore tenant l’expérience de l’électro (Red Sky) et même des ambiances folk japonaise en utilisant une mélodie de boite à musique au début du morceau Music Box (mélodie venant de la chanson Sakura Sakura). Mais les traces de posthardcore sont toujours présentes comme avec le morceau The Earth Will Shake.

2261859-thrice-live-617-409image_1

Vheissu fut produit par Steve Osborne bien connu pour des hits de Brit-pop ce qui permit au groupe d’envisager un univers musical bien plus étendue que dans leur habitudes et d’ouvrir leurs perspectives d’écriture. Leur song writting évolue même au niveau du contenu, Dustin Kensrue intègre beaucoup de références bibliques (du fait que Kensrue est un croyant pratiquant les références sont nombreuses sans pour autant devenir du chant religieux n’ayez pas peur ;)), spirituel ainsi que des thèmes abstraits.
Avec cet album Thrice marque un tournant expérimental dans leur façon de faire, autant au niveau musical qu’au niveau des textes, et fond un pied de nez à leurs racines posthardcore sans pour autant les ignorer et se perdre en chemin. Ils ont leur identité, elle est toujours présente, on les reconnait mais ils nous offrent d’autres perspectives musicales et c’est un pur bonheur. Le second clip tiré de cet album est le titre Red Sky que voici.

A noter qu’en plus de réaliser un clip, Thrice décide de sortir un EP nommé tout simplement Red Sky EP, incluant deux chansons inédites et quatre titres lives. Ils n’en finissent pas de nous surprendre pas vrai ? 😉

ifuyfkhvk

Aller, rien que pour vous, pour finir ce troisième article concernant Thrice, voici leur performance de Image of the Invisible sur le plateau du Jimmy Kimmel Live. Enjoy 😉

A bientôt !
D.A. Green

PS. Encore une fois une petite anecdote ou plutôt deux 😉 Tout d’abord, concernant le titre. Vheissu provient de la nouvel V. de Thomas Pynchon. La seconde anecdote est que comme toujours pour cet album ils décident d’offrir une partie des fonds et ce fut cette fois-ci pour l’organisation de charité 826 Valencia du romancier Dave Eggers qui en échange a créé la pochette de Vheissu. Ça fait plaisir quand il y a des belles histoires à raconter non ? 😉

thrice00

Publicités

2 réflexions au sujet de « Thrice, ils prennent goût à l’expérimentation »

    […] uniques sous la forme d’un seul et même album, The Alchemy Index ! – 6 Mai 2015 – Thrice, ils prennent goût à l’expérimentation – 29 Avril 2015 – Thrice, début des expérimentations – 25 Avril 2015 – […]

    J'aime

    […] uniques sous la forme d’un seul et même album, The Alchemy Index ! – 6 Mai 2015 – Thrice, ils prennent goût à l’expérimentation – 29 Avril 2015 – Thrice, début des expérimentations – 25 Avril 2015 – […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s