Supercondriaque fait bien rire pour malheureusement nous faire frôler la nausée sur la fin

Publié le Mis à jour le

Ça manque un peu de film français sur ce blog non ? On est d’accord, donc je vais vous présenter le dernier film de Dany Boon, Supercondriaque.

supercondriaque

Nouvelle production du comique/scénariste/acteur/producteur/réalisateur après Bienvenue chez les Ch’tis et Rien à déclarer. Un avant-gout ? Aller la bande annonce 😉


Dany Boon s’engage encore ici à écrire le scénario, réaliser et jouer dans son film qui sort en 2014. Cette comédie marque les retrouvailles à l’écran de Merad et Boon six ans après Bienvenue chez les Ch’tis. Le film raconte l’histoire de Romain Faubert (Dany Boon) un célibataire de quarante ans photographe pour un dictionnaire médical en ligne qui souffre d’hypochondrie aiguë et de paranoïa. Le docteur Dimitri Zvenka (Kad Merad) est son médecin traitant, et ne supportant plus le comportement à la limite du harcèlement envers lui en raison de cette maladie imaginaire, il va décider d’essayer de lui trouver la femme de sa vie afin qu’il arrête d’avoir peur de tout. C’est là que les ennuies commences !

superbe-sante-pour-supercondriaque-en-belgiquesupercondriaque-26-02-2014-14-g

Le film part avec de bonnes bases et je dois dire que c’est assez plaisant de retrouver à l’écran le duo Merad/Boon. Je trouve que l’alchimie est toujours là et les rires vont et viennent, l’idée est bien trouvé et de plus l’histoire est soutenue par de nombreux petit rôle joués par des personnes relativement bien connus comme Alice Pol, Marthe Villalonga, Valérie Bonneton, Jérôme Commandeur, Arthur, Stéphane de Groodt ou encore Le Comte de Bouderbala. Dany Boon fait un peu penser à De Funès (bien sûr pas au même niveau faut pas déconner lol) et les rires que l’on a sont sincères. Merad est un peu en retrait quant à lui mais montre un humour beaucoup plus subtil. Il n’y a pas à dire, quel que soit le rôle Kad Merad nous montre à chaque fois qu’il fait partie des bons.
L’histoire tout autant que les acteurs sont vraiment bons, la mise en place, le développement du personnage qui aimerait changer mais n’y arrive pas, le fait que Boon ne cesse d’harceler son Dr jusqu’à s’immiscer dans sa vie est particulièrement drôle. On va dire que 80% du film est vraiment bon, mais tout de même pas au niveau des Ch’tis. Puis, sans savoir pourquoi, le film prend subitement un virage brusque pour passer de comédie pure et simple à comédie romantique un peu potache et surtout devenir relativement absurde, dans le sens négatif du terme. Je m’explique. Brusquement sans crier gare, Boon déporte son personnage dans une prison d’un pays en guerre, il essaie de jouer sur un aspect action pas crédible pour un sou et je dirais même complètement ridicule. J’ai halluciné en voyant que d’un coup une mission de sauvetage s’organisait, avec Boon et Merad courant sous les balles. Ce n’est pas non plus du Expendables j’admets, mais les 20 dernières minutes prennent une tournure tellement absurde et surtout pas drôle du tout, que l’on se demande ce qu’il se passe.

dany-boon-supercondriaque-cartonsupercondriaque-dany-boon

Boon était bien parti mais manque complètement son coup avec une fin de film qui est totalement hors sujet. Pourquoi il a voulu partir dans un thème pareil alors que le film partait bien et que l’hypochondrie lui offrait une étendue énorme de possibilité ? Je crois que la question restera à jamais sans réponse.
Beaucoup de critique n’y vont pas de main morte et je comprends tout à fait car c’est assez décevant de voir un film qui aurait pu presque devenir un classique passer dans la case « film tout juste sympa que l’on oubliera vite ». Très franchement Superchondriaque ne vaut qu’un petit 12/20. Sympa mais sans plus, dommage.
A bientôt !

Desmond A. G.

maxresdefault

Publicités

3 réflexions au sujet de « Supercondriaque fait bien rire pour malheureusement nous faire frôler la nausée sur la fin »

    […] et surtout nous faire rêver avec La Vie Rêvée de Walter Mitty. – 12 Avril 2015 – Supercondriaque fait bien rire pour malheureusement nous faire frôler la nausée sur la fin. – 5 Avril 2015 – Sherlock Holmes et ses jeux d’ombres nous font tourner la tête, […]

    J'aime

    […] et surtout nous faire rêver avec La Vie Rêvée de Walter Mitty. – 12 Avril 2015 – Supercondriaque fait bien rire pour malheureusement nous faire frôler la nausée sur la fin. – 5 Avril 2015 – Sherlock Holmes et ses jeux d’ombres nous font tourner la tête, […]

    J'aime

    […] et surtout nous faire rêver avec La Vie Rêvée de Walter Mitty. – 12 Avril 2015 – Supercondriaque fait bien rire pour malheureusement nous faire frôler la nausée sur la fin. – 5 Avril 2015 – Sherlock Holmes et ses jeux d’ombres nous font tourner la tête, […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s