« X-Men Days of Future Past », les mutants voyagent dans le temps pour réparer les erreurs des premiers films, c’est à voir !

Publié le

Après avoir parlé de X-Men First Class quelques mois plus tôt, voilà enfin un petit article (enfin je vais essayer de ne pas le faire trop long, j’admets qu’il m’arrive de m’emporter un peu des fois :p) sur le fameux X-Men Days of Future Past. Mais avant toutes choses, d’abord une petite bande annonce pour se faire plaisir aux yeux 😉

Sorti en Mai de cette année avec Bryan Singer toujours derrière la caméra comme pour X-Men First Class, nous retrouvons cette fois-ci les acteurs majeurs des anciens films et du dernier en date pour un épisode épique.

X-Men-Days-of-Future-Past-Affiche-France-Finale

Alors je vais essayer d’être claire au niveau de l’histoire. Dans le futur des robots nommés les Sentinels exterminent les mutants, tout comme les humains. Kitty Pryde (Ellen Page), Storm (Halle Berry), Bishop (Omar Sy), Wolverine (Hugh Jackman), Professeur Xavier (Patrick Stewart), Magneto (Ian Mc Kellen) (et quelques autres dont j’ai oublié le nom 🙂 ) se sont réfugiés dans un monastère en Chine et essayent désespérément d’échapper aux Sentinels. Presque à bout d’idées et d’espoir, ils tentent un dernier coup d’éclat en envoyant (à l’aide des pouvoirs de Kitty Pryde) la conscience de Wolverine dans le passé, et plus précisément dans le corps du Wolverine de l’année 1973 pour empêcher Mystique (Jennifer Lawrence) d’assassiner Bolivar Trask (Peter Dinklage) le créateur de ces Sentinels. Cet assassinat a entrainé l’arrestation de Mystique dont l’ADN fut utilisé pour rendre les Sentinels toutes puissantes, car suite à cela elles devinrent capable de s’adapter à leur adversaire (à savoir les mutants) les rendant presque invisibles. Cet événement entraina la destruction des mutants, mais aussi des humains, car ces machines paramétrées pour détecter le gène X (celui qui engendre les mutations) ont fini par se mettre à le détruire à la source, à savoir chaque humain évoluant sur la planète (car selon l’histoire tout humain est porteur de ce gêne mais il ne s’exprime pas forcément).
C’est ainsi que Wolverine se retrouve projeté dans le passé, et part à la recherche des jeunes Magneto (Michael Fassbender) et Professeur Xavier (James McAvoy) afin que ces derniers l’aide à changer le passer et éviter que le futur qui les attends se produise.

X-Men-Days-of-Future-Past-2014-poster

Beaucoup de bonne idées et de bons sentiments, et on ne pouvait qu’attendre une réussite, et ce fut le cas ! (avouez, vous pensiez que j’allais dire le contraire 😉 ) Il est clair dorénavant que la 20th Century Fox a compris que l’univers Marvel est rentable si l’on fait attention à ce que l’on fait, et Bryan Singer est l’homme de la situation. Ce nouvel X-Men est mené à tambour battant, on ne s’ennuie pas une seconde.
Tout d’abord, le futur sombre et vouée à la destruction totale de toute vie sur la planète est très bien mit en place. On y croit, et on partage la peur des survivants. D’ailleurs, tout au long du film il y a des retours sur ce futur apocalyptique et la tension est presque palpable durant les plus de deux heures de films.
Le second point très important, l’histoire tiens debout. Et c’est un bonheur. On a quelque chose à se mettre sous la dent et on s’en délecte. Lacune de tous les films précédent First Class, ils ont compris maintenant qu’un scénario un peu travaillé ne fait de mal à personne. On veut savoir comment tout s’enchaine pour entrainer ce sombre futur, comment Wolverine va parvenir à rallier tout ce petit monde pour s’unir contre cet ennemi commun. Le scénario est tout aussi bon que pour First Class, voir encore plus travaillé.
Côté casting il est particulièrement agréable de revoir tout le petit monde, de nombreux acteurs des premiers films reviennent, tout autant que ceux de First Class. Avec bien entendu l’inégalable Hugh Jackman au bout des griffes d’un Wolverine plus attachent et bluffant que jamais. Par contre je vais faire un peu le patriote pour une fois, Omar Sy est vraiment super méga classe en Bishop, mais POURQUOI si peu ???? On ne le voit que brièvement. C’est très dommage et j’espère sincèrement qu’il reviendra dans le prochain (oui, oui, si par hasard (ce qui serais étonnant) vous n’êtes pas au courant, un nouvel épisode est en chantier pour 2016).

omar-sy-bishop

Le dernier point assez bluffant est, en faisant attention et en y réfléchissant un peu, que ce DOFP réussi à créer une connexion entre tous les films et génère un univers commun. Avec ce film la Fox met bel et bien en place un Univers cohérent et fait oublier le cafouillage des premiers films. Et pour cela je leur tire vraiment mon chapeau. C’est un coup de maitre.
En résumé, ce nouveau X-Men est une vrai réussite, avec en plus les dollars au bout du chemin, environ 750 million pour un budget de 200, je trouve que c’est pas mal du tout.
Je dois avouer que je n’y croyais pas vraiment, First class était peut-être un accident de parcours, mais je me trompais, DOFP est un film de super héros tout aussi con que la bande à Iron-Man. Je lui octroie un bon 16/20.
Si vous aimez ce genre de film, DOFP est pour vous sans hésiter. Croyez-moi, foncez-vous régaler en attendant la prochaine livraison en 2016 !

N’hésitez pas à commenter et laisser votre avis 😉
Enjoy !
D.A.G.

PS. ATTENTION SPOILER !!!

Revenons brièvement sur la petite parenthèse faite plus tôt dans cet article, oui mes chers frères et sœurs, un autre chapitre est en chemin ! 😉 X-Men Apocalypse ! La première pierre est mise en place à la fin de DOFP avec une scène post-générique où nous pouvons voir une foule de personnes (à l’époque de l’ancienne Egypte) prosternée devant un homme et psalmodiant « En Sabah Nur » alors que cet homme est en train de construire les pyramides (de Gizeh je suppose) à l’aide de son pouvoir de télékinésie, et en arrière-plan nous pouvons voir quatre cavalier observant le spectacle. Vous l’aurez compris, ce En Sabah Nur n’est autre que le mutant surpuissant Apocalypse en compagnie de ses quatre cavalier de l’Apocalypse. Cela présage un épisode ENORME ! Renseignée vous un peu sur cette petite histoire, et vous verrez, vous serez aussi impatient que moi de voir ces nouvelles aventures !

X-Men-apocalypse

Publicités

6 réflexions au sujet de « « X-Men Days of Future Past », les mutants voyagent dans le temps pour réparer les erreurs des premiers films, c’est à voir ! »

    Anna S. Kedi a dit:
    9 novembre 2014 à 18 h 34 min

    Merci pour le résumé. Ca donne mais alors trop envie de voir le film!!!

    J'aime

    cleoballatore a dit:
    10 novembre 2014 à 19 h 56 min

    Je l’ai pas vu mais je le note. J’avais été un peu déçue par le premier.

    J'aime

      desmondag a dit:
      10 novembre 2014 à 20 h 09 min

      Très franchement, il vaut le détour contrairement aux trois premiers.

      J'aime

    […] Grand Budapest Hotel », un hôtel où vous adorerez séjourner ! – 8 Novembre 2014 – « X-Men Days of Future Past », les mutants voyagent dans le temps pour réparer les erreurs des pr… ! – 28 Septembre 2014 – Un nouvel essai réussi pour le Sud-Africain Neill Blomkamp […]

    J'aime

    […] Grand Budapest Hotel », un hôtel où vous adorerez séjourner ! – 8 Novembre 2014 – « X-Men Days of Future Past », les mutants voyagent dans le temps pour réparer les erreurs des pr… ! – 28 Septembre 2014 – Un nouvel essai réussi pour le Sud-Africain Neill Blomkamp […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s